Politique

Facebook Twitter
La protection de l'environnement revient au goût du jour La Conférence environnementale a débuté ce matin et s’achèvera demain. Le chef de l’État en personne a inauguré cet autre « new deal vert » qui précèdera un grand débat national sur la transition énergétique. Notre rédaction y était. Les associations de protection de l’environnement, petit à petit sorties du jeu décisionnaire par l’ancienne majorité, et EELV (Europe Écologie-Les Verts), qui a eu matière à s’énerver contre son partenaire ces dernières semaines, attendaient impatiemment, mais sans doute avec anxiété, ce premier (très) grand rendez-vous « vert » du quinquennat. La protection de l'environnement revient au goût du jour
PCP : La France freine la protection de la biodiversité marine PCP : La France freine la protection de la biodiversité marine L'interdiction du chalutage dans les eaux territoriales européennes ne fait pas l'unanimité. Tous les pays, dont la France, ne partagent pas les velléités ambitieuses de la Commissaire européenne Maria Damanaki. Celle-ci souhaite notamment interdire les rejets en mer de poissons morts, instaurer un permis à points pour les bateaux de pêche – proposition qui a suscité une levée de boucliers et sera sûrement abandonnée – et même proscrire le chalutage à l’horizon 2014. Tel n’est pas le voeu du ministre de la Pêche Frédéric Cuvilier, qui à l’instar de son prédécesseur semble vouloir défendre les seuls intérêts immédiats des acteurs du secteur, quitte à dégrader encore plus une biodiversité marine qui souffre déjà grandement du réchauffement climatique, de la surpêche et de la pollution. Les stocks de nombreuses espèces ont déjà fondu comme neige au soleil, en particulier en Méditerranée et dans l’Atlantique Nord, mais M. Cuvilier regarde manifestement ailleurs.
Le courant passe entre le gouvernement et les associations de protection de l’environnement Delphine Batho semble marquer des points auprès des ONG de protection de l'environnement Ces dernières auraient espéré plus d’intransigeance concernant les gaz de schiste, mais sont tout de même sorties rassurées de la réunion d’hier avec le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et Delphine Batho, ministre de l’Écologie qu’elles attendent de pied ferme. C’est peu de dire qu’elle n’était a priori pas destinée à assumer cette responsabilité. Le courant passe entre le gouvernement et les associations de protection de l’environnement
Nicolas Sarkozy a de nouveau épinglé l'accord PS-EELV hier en marge d'une visite de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher) La campagne a définitivement repris ses droits, avec un « président-candidat » spécialement exposé la semaine dernière et qui remonte dans les sondages. François Hollande et Eva Joly en ont pris pour leur grade hier, en marge d’un déplacement express à la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher). Devenu pantalonnade au fil des semaines, tant François Hollande a pris ses distances avec lui, l’accord PS-EELV a encore une fois été fustigé par le président de la République, bien décidé à se poser en défenseur des employés de l’atome, comme en avait déjà témoigné sa visite de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) le mois dernier. Ladite unité, mise en service en 1977, doyenne du parc français et hautement controversée, est la seule que son principal rival s’est engagé à fermer durant son quinquennat. À moins d’un mois du premier tour, Nicolas Sarkozy en remet une couche sur le nucléaire À moins d’un mois du premier tour, Nicolas Sarkozy en remet une couche sur le nucléaire
Les professions vertes à la loupe Les professions vertes à la loupe 136 000 emplois « verts », 3,5 millions d’emplois « verdissants » Les Ministères de l’Environnement et du Travail ont passé en revue les différents métiers de « l’économie verte ». Alors qu’elle met en évidence une filière « verte » essentiellement masculine, l’étude publiée cette semaine s’intéresse également aux professions « verdissantes ». En 2008, 136 000 personnes (soit 0,5 % de l’emploi total) exercent un métier dit « vert », c’est-à-dire un métier, d’après l’Observatoire national des emplois et métiers de l’économie verte, « dont la finalité et les compétences mises en œuvre contribuent à mesurer, prévenir, maîtriser, corriger les impacts négatifs sur l’environnement ». Neuf professions ont ainsi été identifiées ; elles sont liées à la production et à la distribution d’énergie et d’eau, à l’assainissement et au traitement des déchets, au traitement des pollutions ou encore à la protection des espaces naturels.
Les dirigeants d’EELV font bloc derrière Eva Joly Ceux qui pensent qu’Eva Joly, malmenée dans les sondages, s’apprête à se retirer de la course à l’Élysée se trompent. Tel est le message que l’intéressée et quelques-uns des ténors d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) ont délivré hier à l’occasion d’un meeting à Strasbourg (Bas-Rhin). La rumeur commençait à se répandre. Plutôt que de ne pas lui prêter cas, la formation écologiste a choisi de lui opposer un démenti cinglant. Ainsi la dame aux lunettes rouges ira-t-elle au bout de cette campagne qui semble pourtant bien mal engagée, comme elle l’avait déjà assuré à la suite de « l’affaire » du combustible MOX, nonobstant de faibles intentions de vote et certains couac retentissants. Les dirigeants d’EELV font bloc derrière Eva Joly
Les îles Kiribati pourraient être entièrement évacuées à cause du réchauffement climatique Les îles Kiribati pourraient être entièrement évacuées à cause du réchauffement climatique La montée des eaux menace gravement les îles Kiribati, dont les habitants pourraient bientôt devoir tous prendre la poudre d'escampette L’archipel des Maldives n’est pas le seul à être gravement menacé par le réchauffement climatique et la montée des eaux : État insulaire d’Océanie, les îles Kiribati (anciennement appelées îles Gilbert) pourraient prochainement « déménager » aux îles Fidji. « Pas de quoi noyer la Hollande ». Climato-sceptique le plus célèbre de France, Claude Allègre relativise de facto la hausse du niveau des mers, insuffisante selon lui pour que le GIEC (Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat) et consorts tirent la sonnette d’alarme.
Pas de candidature écologiste à l’élection présidentielle ? Pas de candidature écologiste à l’élection présidentielle ? Eva Joly abandonnera-t-elle en cours de route ? Alors qu’à deux jours de la deadline, Corinne Lepage n’a toujours pas réussi à obtenir les cinq cents parrainages nécessaires, certains – dont le député-maire EELV de Bègles (Gironde) Noël Mamère – s’interrogent sur le bien-fondé d’un maintien de la candidature d’Eva Joly. La dame aux lunettes rouges a des principes.
L'Afrique subsaharienne a le plus faible niveau d'accès à l'eau potable au monde Le Premier ministre François Fillon a ouvert hier à Marseille (Bouches-du-Rhône) la sixième édition du Forum mondial de l’eau. Déjà source de tensions, notamment en Asie, en Afrique et au Proche-Orient, et rendu encore plus incertain par le réchauffement climatique, l’accès à l’eau potable doit être une priorité alors que la Terre pourrait, dixit la plupart des démographes, compter neuf milliards d’habitants en 2050. Cette perspective, combinée aux faits « qu’entre un et quatre milliards de personnes ne bénéficient toujours pas d’un accès satisfaisant à une eau de bonne qualité » et que « l’eau est un facteur essentiel d’amélioration de la santé et de l’éducation des populations », justifie amplement un Forum mondial, lequel constitue « une occasion unique de dialogue et de mobilisation sur les défis de l’eau et de l’assainissement dans le monde », a estimé Matignon dans son dossier de presse. Le Forum mondial de l’eau consacre l’aide de la France à l’Afrique et à Gaza Le Forum mondial de l’eau consacre l’aide de la France à l’Afrique et à Gaza
L'Arctique pourrait renfermer 13 % des ressources de pétrole et 30 % des réserves de gaz naturel de la planète L’archipel de Svalbard, 2 321 habitants, situé à mille kilomètres du Pôle Nord, a reçu hier la visite de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton. Elle s’est rendue dans le village de Ny-Aalesund, le plus au nord du monde, qui abrite une communauté internationale de chercheurs avec lesquels elle a pu débattre avant de visiter un glacier. Elle a ensuite rallié Longyearbyen, la capitale de l’archipel, à la découverte de « l’Arche de Noé verte », véritable « coffre-fort » de la biodiversité végétale . Catherine Ashton en visite dans le Grand Nord Catherine Ashton en visite dans le Grand Nord
Le non-respect de la législation environnementale européenne coûterait très cher aux Etats membres La protection de l’environnement sur le Vieux Continent passe de plus en plus par des réglementations européennes communes aux Etats membres. Celles-ci sont toutefois loin d’être respectées par la plupart des pays concernés. D’après la Commission européenne, les retards et autres défaillances dans la mise en application de la législation entraînent en outre des coûts à long terme bien supérieurs aux coûts de la prévention. Cette négligence équivaudrait ainsi à 50 milliards d’euros par an en soins de santé et autres dépenses liées à l’environnement. , précise Bruxelles qui, afin de faciliter la mise en œuvre de la législation commune, estime nécessaire de favoriser les échanges de connaissances et la communication auprès du public aux échelles nationale, régionale et locale, l’objectif final devant être de diffuser l’information sur les problèmes environnementaux et les moyens mis en place pour y faire face.
Arnold Schwarzenegger imagine le monde durable du futur et crée le Prix Nobel du développement durable Difficile de se faire une idée précise de ce que seront les mondes de l’après-pétrole et de l’après-nucléaire, s’ils existent un jour. Arnold Schwarzenegger nous aide tout de même à imaginer un avenir durable, dans lequel les énergies renouvelables sont de mise. Arnold Schwarzenegger nous aide à y voir clair dans un monde durable
2012, en route pour un voyage ECOlympique ! « 570 000 t-éq. CO2 émis pendant la Coupe du monde de rugby de 2007, 12 000 tonnes de déchets collectées lors de l’édition 2009 du Tour de France cycliste en l’espace de trois semaines, 450 000 bouteilles d’eau minérale consommées et abandonnées sur les trottoirs de la capitale après le marathon de Paris par ses 30 000 coureurs, 20 à 25 MegaWh nécessaires à l’enneigement artificiel d’une piste de ski sur l’ensemble de l’année », voici quelques chiffres éloquents qui comptent parmi les scores environnementaux du sport ! Et voici donc ce qu’est devenu notre système sportif, une machine à produire des chiffres…toujours plus grands, néfastes au devenir de nos terrains de jeux. Face à ces constats, ne serait-il pas venu le temps de reconsidérer le rôle de chacun des acteurs du sport à jouer pour remédier à cette course inéluctable, entrave à l’épanouissement de notre environnement ?
Un an après l’accident de Fukushima, Eva Joly compare le nucléaire à la roulette russe La candidate d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) a dressé tout à l’heure le bilan de l’accident nucléaire de Fukushima (Japon), qui justifie selon elle de renoncer définitivement à l’atome. François Hollande entend poursuivre le chantier du réacteur EPR de Flamanville (Manche) et semble avoir lâché du lest au lobby de l’atome ces dernières semaines, réitérant tout juste sa volonté de fermer la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) – et aucune autre – d’ici 2017. Dans ces conditions, disons-le tout net, l’accord qu’ont scellé le Parti socialiste et Europe Écologie-Les Verts (EELV) s’apparente à un peu glorieux échange de bons procédés politiques. Car de leur côté, les écologistes gardent le cap, et ils en sont persuadés : la France peut et doit sortir du nucléaire d’ici vingt ans.
Le gouvernement canadien fait fermer une station d’étude sur le climat La station PEARL fermera ses portes le 30 avril prochain, faute de financements Ottawa consent décidément de moins en moins d’efforts en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Outre le soutien politique constant à l’exploitation des sables bitumineux dans la province de l’Alberta, indépendamment de son empreinte écologique mirobolante, le Canada a en effet pris la communauté internationale à revers en décidant de sortir du Protocole de Kyoto en décembre dernier, peu après le sommet de Durban (Afrique du Sud). Comme si cela ne suffisait pas, il vient de couper les financements de la station PEARL (Polar Environment Atmospheric Research Laboratory), installée dans le grand nord canadien et qui mesure les effets du réchauffement climatique depuis 2005. Ce matin, il faisait -21 degrés celsius à la station PEARL, dans le Nunavut, mais dans quelques semaines, celle-ci ne mesurera plus la température.
Le bisphénol A est-il responsable de maladies cardiovasculaires ?
Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) dresse le bilan du Grenelle de l’environnement
Hillary Clinton lance une « Coalition pour le climat et la qualité de l’air »
Corinne Lepage présente son programme présidentiel
Tribunes Présidentielles (Front de Gauche) : Vite, la planification écologique !
La commission sur l’avenir énergétique de la France vote pour la poursuite du nucléaire
Eva Joly veut lutter contre l’obsolescence programmée
France Nature Environnement s’invite dans la campagne…
Etats-Unis : Rick Santorum, l’anti-environnementaliste par excellence
Le développement durable s’invite au Sénat
Durban : la Chine, les Etats-Unis et l’Inde hostiles à l’élaboration d’un nouveau traité contraignant
« NKM » soumet 120 mesures d’économies d’énergie à une consultation publique
Présidentielles 2012 : le gouvernement attaque la gauche sur ses orientations écologiques
La grande majorité des 15-18 ans se disent préoccupés par l’avenir de la planète
EELV

Présidentielle