background preloader

Smart Cities

Facebook Twitter

» Demain, la ville collaborative. Minecraft City ; Copyright : hobbymb Aux prémisses, la ville 2.0 Le sujet n’est pas vraiment nouveau, du moins sur le papier.

» Demain, la ville collaborative

A la fin des années 2000 – ce qui représente une éternité dans le monde de la prospective -, quelques sociologues et urbanistes avaient flairé l’émergence d’une “ville 2.0”, en référence à l’émergence des pratiques collaboratives sur Internet : blogs, Wikipedia, cartographies, etc. Cette ville 2.0, “complexe et familière” selon le titre d’un ouvrage de Fabien Eychenne, préfigurait déjà les fondations d’un urbanisme “collaboratif”, dans lequel seraient intégrées les doléances et propositions des habitants. L’essor de la ville intelligente a acheté ce mouvement, en rendant la question du numérique encore plus prégnante dans nos villes contemporaines. Mais à dire vrai, l’urbanisme collaboratif n’est pas proprement lié au numérique.

La co-construction numérique, tâtonnements réjouissants Et bientôt, la “wiki-construction” ? Pour aller plus loin : Tout savoir sur l'innovation urbaine dans le monde, pour une ville durable et intelligente. Smart cities. Réseaux sociaux et territoires.

Entretien avec Anthony Townsend, directeur de l'Institut pour le futur et auteur de "Smart Cities : Big Data, Civic Hackers and the Quest for a New Utopia" - Entretiens. Entretien avec Anthony Townsend, directeur de l'Institut pour le futur et auteur de "Smart Cities : Big Data, Civic Hackers and the Quest for a New Utopia"

Entretien avec Anthony Townsend, directeur de l'Institut pour le futur et auteur de "Smart Cities : Big Data, Civic Hackers and the Quest for a New Utopia" - Entretiens

Alléger la ville : l’intervention urbaine en kit. Par Marine Albarede le 04/10/13 | 8 commentaires | 4,078 lectures | Impression Après les plateformes de crowdfunding urbain, le groupe de travail “Alléger la ville” de la Fing poursuit la publication de ses conclusions sous forme de pistes d’innovation… Préparez-vous au déploiement des kits d’intervention urbaine !

Alléger la ville : l’intervention urbaine en kit

Une ville, qui sait ouvrir ses systèmes et espaces urbains, ne les pense plus comme des éléments terminés, mais comme des objets actionnables, espaces de proposition par et pour les citadins ; cela signifie rendre possible, faciliter ces interventions, mais aussi savoir se laisser surprendre tout en se dotant d’une certaine souplesse de réaction. Plus globalement, il s’agit de faire évoluer la participation dans l’espace public. La ville: ouverte et/ou intelligente.

« Smart city » et « open data » : les deux approches ont en commun de mettre la donnée au coeur du fonctionnement de la ville intelligente.

La ville: ouverte et/ou intelligente

Mais au-delà des questions liées à la production des données, les conditions de son partage font débat. ‘Social Media Intelligence’ Easy for the Campaign Trail, Hard for Running a City. Two powerful but not entirely related trends have, over the last decade, revolutionized the way national-level political campaigns are run.

‘Social Media Intelligence’ Easy for the Campaign Trail, Hard for Running a City

La ville intelligente, ultime utopie avant un chaos urbain généralisé ? Temps de lecture estimé : 6 min Aussi neuf et incertain qu’il soit encore, le concept de « ville intelligente » ou « V.I. » suscite un engouement qui n’est pas sans rappeler celui de la «fée électricité» à la Belle-Epoque.

La ville intelligente, ultime utopie avant un chaos urbain généralisé ?

L’essayiste Jérémy Rifkin appelle au développement des technologiques informatiques dont les V.I. dépendent dans l’espoir d’une « troisième révolution industrielle » [] . Mais les prototypes récemment sortis de terre laissent craindre que les solutions vantées ne soient pas à la hauteur du chaos urbain généralisé qui s’annonce et qu’elles fassent perdre un temps précieux à une indispensable transition vers la « ville durable ».

Un engouement croissant, une offre encore immature et segmentée. Comment notre "société des données" va reconfigurer la ville?UrbaNews.fr. L’incidence des données et de leur explosion est en train de franchir un cap.

Comment notre "société des données" va reconfigurer la ville?UrbaNews.fr

Aux portes des villes, sur d’anciens sites industriels ou sur des bases logistiques désaffectées, de drôles de « boîtes » fleurissent, comme autant de témoignages physiques d’un basculement numérique en cours. Érigés au plus près de la demande et des points d’interconnexions, là où la croissance des besoins en matière de stockage et de gestion des données se fait la plus critique (mais aussi là où il est le plus logique et facile d’y répondre), les data centers, comprenez des « centres de traitement de données », ont à charge d’abriter et de faire tourner des milliers de serveurs d’entreprises, à la manière d’immenses pouponnières digitales. Valenciennes : une application smartphone pour payer le parcmètre. Société Les détenteurs d'un smartphone peuvent désormais payer leur stationnement via l'application Skipi.

Valenciennes : une application smartphone pour payer le parcmètre

Il est également possible d'être prévenu peu avant l'heure de fin d'autorisation de stationner, pour ajouter des crédits. Par Emmanuel Pall Publié le 08/05/2013 | 17:38. Smart City : des projets à Bordeaux et NiceUrbaNews.fr. Ils lancent un "drive" pour les commerces de proximité. Info. Deux étudiants nantais ont créé un site qui permet de faire ses courses en ligne chez le commerçant du coin.

Ils lancent un "drive" pour les commerces de proximité. Info

Installé depuis 17 ans rue des Hauts-Pavés à Nantes, le boucher Bruno Jauneau (à g. sur la photo) est l’un des premiers abonnés de Côtelettes et tarte aux fraises, un site créé par Julien Bourdeau et Baptiste Dupuch. Âgés de 25 ans, tous les deux se sont connus durant leurs études d’ingénieur en informatique. Jeremy Rifkin plaît beaucoup, mais il maîtrise mal ce dont il parle. Tribune Jeremy Rifkin, économiste américain, est l’auteur de « La Troisième révolution industrielle ».

Jeremy Rifkin plaît beaucoup, mais il maîtrise mal ce dont il parle

Très à la mode dans les milieux politiques (de gauche comme de droite), il se fait rémunérer des sommes non négligeables pour des « master plan » qui promettent un avenir meilleur. Il a ainsi été payé 350 000 euros par le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais. Jeremy Rifkin, devant la Chambre des députés, pour le premier Forum sur les politiques industrielles, à Mexico le 28 mai 2013 (CARLOS PEREDA/NEWSCOM/SIPA) Le numérique outil de médiation des projets urbains : tour d’horizon et préconisation. Une problématique globale « Comment innover dans les pratiques ? », quatre intervenants et plusieurs visions des outils de médiation numérique au service des projets urbains.

Loïc Haÿ – Spécialiste des services et usages des technologies de l’information, qui évolue et intervient depuis 10 ans dans le secteur public pour accompagner les collectivités locales, soutenir leurs projets, et mettre les TIC au service de leurs politiques publiques de développement territorial. Pour Loïc Haÿ, « il faut replacer la médiation physico-numérique au service du débat public sur les projets urbains ». « Mieux lire et mieux écrire les projets urbains pour les citoyens » avec un passage obligé par de l’hybridation numérique, des dispositifs de médiation qui passe par la participation des citoyens.

Loïc Haÿ aborde un certain nombre de questions : Comment rendre compte d’une parole et accorder un statut ? Comment croiser les informations ? A Nice, Cisco inaugure un premier "boulevard connecté"UrbaNews.fr. Nice. Crédits photo : Carvalho / Flickr C’est un véritable laboratoire à ciel ouvert qui vient d’être inauguré en plein cœur de la Métropole Nice Côte d’Azur, sur le boulevard Victor-Hugo. Smart cities. WikiHouse ou la démocratisation de la production architecturaleUrbaNews.fr.