background preloader

Algorithmes

Facebook Twitter

La recherche passe à l’ère sémantique (et sociale) (et pas visuelle) La semaine dernière, la frénésie autour de l’IPO de Facebook était a son apogée et qui a fait passé presque inaperçu un changement majeur pour le web : l’évolution du fonctionnement de la recherche de Google (Introducing the Knowledge Graph: things, not strings).

La recherche passe à l’ère sémantique (et sociale) (et pas visuelle)

Google à l’assaut du web sémantique avec son Knowledge Graph La raison majeure de cette évolution est la prise en compte de données sémantiques dans les résultats de recherche. Le principe est le suivant : plutôt que se fier à des chaînes de caractères, Google va maintenant travailler à partir de données structurées (“Things, not strings“).

Ces données structurées sont la résultante des travaux de sémantisation des contenus initiés par les équipes de Google il y a de nombreuses années qui avaient déjà permis de faire des premières expérimentations (notamment la roue magique qui depuis a été mise hors ligne : Google Knowledge Graph, un pas vers la recherche sémantique). Présenté de cette façon, ça à l’air très bien. Yahoo! Panda : un filtre manichéen, et une punition pas forcément définitive - Journal du Net Solutions. Comment se déclenche la pénalité de Google Panda, et surtout comment s'en prémunir ?

Panda : un filtre manichéen, et une punition pas forcément définitive - Journal du Net Solutions

Un expert a conduit divers tests. Certaines conclusions sont surprenantes. Un expert en référencement naturel, Peter van der Graaf, vient de livrer les conclusions d'une expérience qu'il a pu mener pour comprendre comment fonctionnait précisément Google Panda, neuf mois après son déploiement outre-Atlantique. Il a ainsi pu étudier en détails 50 sites impactés par le filtre de Google. Le manichéisme du Panda Première conclusion, Panda est assez manichéen : les pages sont pénalisées ou non, il n'y pas d'entre-deux ou divers degrés de pénalité.

L'expert a également remarqué que les pages avec du contenu de bonne qualité peuvent néanmoins être pénalisées lorsqu'elles se retrouvent dans la même rubrique ou dans la même section que d'autres contenus de faible qualité. Un seuil de mauvaise qualité déclenchant le filtre Panda ? Google OneBox Results. On top of the organic results (and sometimes at the bottom), Google shows OneBox results for queries that can be answered instantly or when a direct link can be offered.

Google OneBox Results

There are several kinds of OneBox results: 1. Music search. Enter the name of an artist or band, and you'll get information, albums and reviews. 2. 3. 4. Comment fonctionne l'algorithme de Google. Par Aurélien Bardon : Comment fonctionne l'algorithme de Google Le 3 juin fut publié un article de Saul Hansell dans le célèbre News York Times traitant du fonctionnement de l'algorithme de Google permettant de classer les sites.

Comment fonctionne l'algorithme de Google

Il est également abordé le process des mises à jour de l'algorithme ainsi que leurs méthodes de travail pour préserver et améliorer la qualité des résultats. Cet article me semble intéressant pour 5 principales raisons : Il confirme de nombreuses hypothèses émises depuis longtempsIl s'agit d'un article traitant de l'algorithme de classementLes informations proviennent de GoogleDe nouveau éléments de réflexion sont proposésIl permet de mieux comprendre comment fonctionne l'algorithme Voici donc une traduction intégrale (non officielle) réalisée par la talentueuse Shannon Delorme en exclusivité pour votre blog préféré.

Ces jours-ci, Google semble tout faire, partout. Mais Google demeure avant tout un moteur de recherche. M. QDF et autres indices de Google. Par Aurélien Bardon : QDF et autres indices de Google Il y a quelques jours, nous avons publié sur ce blog, un article intitulé Comment fonctionne l'algorithme de Google.

QDF et autres indices de Google

Si vous ne l'avez pas encore lu, je vous le recommande chaudement puisqu'il est rarissime d'avoir ce type d'informations de la part de Google. J'avais envie de revenir sur plusieurs points de cet article et notamment sur l'indice QDF : "Query Deserves Freshness". Google a toujours été friand des indices et cela n'est pas étonnant lorsque l'on voit le succès du PageRank ou du TrustRank auprès des webmasters.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il me semble important de faire un petit rappel sur la fameuse "Prime de fraicheur". Il semble qu'il y ai un certain consensus autour de ce mécanisme, fréquemment constaté par de nombreux référenceurs. La fraicheur d'une page est donc un élément déjà utilisé par Google et n'a donc rien de nouveau. Ainsi, nous pouvons imaginer : Là encore, les possibilités sont nombreuses.