background preloader

La robotisation dans le domaine médical

Facebook Twitter

Un exosquelette souple qui accompagne le mouvement. Développé par une équipe de l’université d’Harvard, l’exosquelette souple Soft Exosuit apporte une assistance à la marche pour améliorer l’endurance et l’équilibre. Il peut être porté sous les vêtements. La Darpa, l’agence de recherche et développement de l’armée US, a octroyé un financement de 2,9 millions de dollars pour faire aboutir le projet. © Harvard's Wyss Institute Un exosquelette souple qui accompagne le mouvement - 2 Photos Qu’il s’agisse d’assister des personnes handicapées, affaiblies ou bien de décupler les forces d’un travailleur ou d’un soldat, les exosquelettes ont tous le même défaut : ces appareillages externes comprennent de nombreuses parties rigides qui ne brillent pas par leur ergonomie. Au Wyss Institute for Biologically Inspired Engineering de l’université d’Harvard, une équipe a choisi une approche complètement différente en mettant au point un exosquelette souple.

Plus confortable, il peut être porté sous les vêtements. À voir aussi sur Internet. Diya One : un robot d'intérieur 100% français qui vous veut du bien. Un robot qui prendrait soin de votre santé et celle de votre entourage, impossible ? En tout cas pas pour la startup Partnering Robotics qui a mis sur pied un robot entièrement dédié à l’équilibre des environnements intérieurs. Il s’appelle Diya One et pourrait devenir l’un des robots les plus utiles dans les années à venir. Diya One est un robot de services trois en un. Grâce à ses réseaux de neurones inspirés de la biologie humaine, ce robot est capable de naviguer de façon autonome dans différents environnements naturels variés, y compris les plus contraints, c’est-à-dire comportant des obstacles et des évènements inattendus, pour remplir trois tâches principalement : la purification de l’air intérieur, la gestion de l’énergie et la télésurveillance.

Diya One purifie l’air intérieur d’un milieu clos La pollution de l’air intérieur est un phénomène ignoré par la plupart des citoyens par manque d’information et de prévention de la part des autorités sanitaires. Comment ? Handicap et robotique : ReWalk 6.0, un exosquelette pour permettre aux paraplégiques de marcher. L'oeil bionique, un espoir pour des millions d'aveugles et de malvoyants. L'oeil, cet organe complexe est à la fois un objectif, au sens photographique du terme, et un convertisseur électronique (Crédit : Pixabay/Unsplash) Tout a commencé avec le fauteuil. Au début, ma mère s’asseyait à bonne distance du téléviseur, pour ne pas être éblouie par l’écran. Puis, petit à petit, au fil des ans, le fauteuil s’est rapproché, jusqu’à presque se coller au poste. Ma mère s’est aperçue qu’elle voyait moins bien sur les côtés. Elle a eu l’impression de voir dans un cercle qui se rétrécissait.

Le portail du garage, assez étroit, fut fatal aux ailes de sa voiture. L’œil bionique, un rêve de science-fiction devenu réalité depuis dix-huit mois Venus du monde entier, tous sont aveugles depuis plus de vingt ans mais ont gardé une mémoire de la vision. Prototype of a robotic system with emotion and memory developed by university researchers | University of Hertfordshire. Un implant cérébral pour rendre la mémoire.

MÉMOIRE. La DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), l’agence de recherche de l'armée américaine, notamment célèbre pour ses robots au look de Terminator, cherche des partenaires commerciaux pour un projet baptisé RAM (Restoring Active Memory) pour "restaurer la mémoire active". En effet, l’agence est en train de développer de nouvelles méthodes d'analyse et de décodage des signaux neuronaux afin de comprendre comment la stimulation neuronale pourrait être appliquée à la récupération de la mémoire d'un individu ayant subi une lésion cérébrale. Créer un implant cérébral pour faire disparaître les troubles de la mémoire Selon l'agence américaine, entre 2000 et le milieu de l'année 2012, l'armée américaine a recensé environ 250 000 cas de lésions cérébrales traumatiques.

Le but de la DARPA est ainsi de créer un implant cérébral qui permettrait de stimuler les neurones de façon à réduire voire à faire disparaitre ces troubles de la mémoire. APPLICATIONS. CANDIDATS. La robotique s’inspire de la résistance des cafards. Noé, posté à la poupe de son arche, aurait volontiers expliqué que toutes les créatures sont égales en dignité, que chaque espèce trouve sa place dans la grande aventure de la vie. Une bien belle formule pour les éthiciens, les antispécistes, les bouddhistes et les biologistes de la conservation. Une formule dont on éprouve rapidement les limites après avoir fait la rencontre d’un isotopode géant. Hélas, il n’est pas besoin de crapahuter jusqu’à l’embouchure de l’Amazone pour tomber nez à nez avec des animaux dont l’aspect général inspire un mouvement de recul, si ce n’est l’envie de donner des coups de pelle.

Le cafard est l’un de ceux-là. Sur les quelque 4600 espèces de cafards qui peuplent notre planète, seules quelques unes sont considérées comme nuisibles et infestent nos habitations en semant leurs déjections riches en bactéries pathogènes, virus, champignons, sur votre nourriture et dans les recoins de votre cuisine. Gif réalisé à partir de la vidéo de Science magazine. Poumon artificiel : le chirurgien s'explique. Une équipe de médecins français va développer un poumon artificiel portatif pour les patients atteints d'hypertension pulmonaire sévère. Il devrait être testé chez l'Homme en 2020. Des médecins français se lancent dans un pari fou. Après le cœur artificiel développé par le Pr Alain Carpentier et ses collègues, une équipe du Centre chirurgical Marie-Lannelongue (Le Plessis Robinson, Hauts-de-Seine) veut développer un poumon artificiel portatif.

Grâce à cette innovation, la chirurgie ne sera plus nécessaire. « Les deux poumons malades seront laissés en place, explique le Pr Olaf Mercier, responsable du projet et chirurgien au Département de Chirurgie Thoracique, Vasculaire et Transplantation Cardio-Pulmonaire de l'hôpital Marie-Lannelongue. On ajoutera un "troisième poumon" à l’extérieur du corps, fixé au niveau du thorax par une ceinture ou des bretelles. » « Dialyse respiratoire » Début des travaux en 2016. Prothèse: les incroyables mouvements de la main robotique BeBionic- 13 mars 2013. ÉLECTRODES. Tout aussi impressionnante est la "main bionique" BeBionic du fabricant britannique de prothèses RSL Steeper.

Un premier patient, amputé du bras droit depuis ses 13 ans suite à un accident et habitant la ville de Hull, a été équipé il y a six mois (voir ce reportage de la BBC). Cette véritable main artificielle sert, elle, à redonner de l’autonomie à son porteur. Sur cette vidéo, la BeBionic3 est portée par Nigel Ackland, un ancien fondeur de métaux précieux qui a perdu sa main dans un accident industriel. Il est équipée de la BeBionic V2, aux mouvements assez incroyables... Pesant 550 g, en aluminium et fibre de carbone, elle fonctionne sur la base de deux électrodes connectées aux terminaisons musculaires et nerveuses du haut des bras. L’enjeu est de pouvoir effectuer la plupart des gestes essentiels du quotidien, porter des objets, appuyer sur un interrupteur, faire la cuisine, conduire voire écrire.

Une prothèse de bras avec des Lego récompensée - Techno (8602) Résumé : La prothèse IKO Creative Prosthetic System permet aux enfants atteints de malformations de la personnaliser en y ajoutant leurs propres modules construits avec le célèbre jouet danois, afin de " dédramatiser leur handicap ". Par L'AFP pour Handicap.fr, le Réagissez à cet article ! Une prothèse d'avant-bras modulable composée d'éléments de Lego, réalisée par l'ingénieur colombien Carlos Torres, a remporté le 10 février 2016 le grand prix du forum Netexplo, décerné par un jury d'experts et par le public de l'évènement, organisé à l'Université Dauphine à Paris. La prothèse IKO Creative Prosthetic System permet aux enfants atteints de malformations ou amputés de la personnaliser en y ajoutant leurs propres modules construits avec le célèbre jouet danois, afin de « dédramatiser leur handicap », précisent les organisateurs du forum Netexplo dans un communiqué (article plus complet en lien ci-dessous). 2 175 innovations digitales Réagissez à cet article !

Sur Handicap.fr. De la peau humaine imprimée en 3D. La technologie de Poietis permet d'imprimer de la peau en 3D. L'entreprise envisage de valider ses premiers produits et de les commercialiser auprès des centres de recherche et de tests d'ici 2017. © Georges Gobet, AFP Photo De la peau humaine imprimée en 3D - 2 Photos « Il s'agit de marier les technologies d'impression 3D et la biologie cellulaire afin de fabriquer, couche par couche, des tissus biologiques », résume Fabien Guillemot, ancien chercheur à l'Inserm (Institut national de santé et de recherche médicale) et fondateur de la start-up en 2014. Car l'impression tridimensionnelle, qui permet la création d'un volume par l'empilement de couches, a ouvert de très nombreux champs d'expérimentation, notamment pour les chercheurs travaillant sur le vivant.

À ce jour, quatre technologies de « bio-impression » coexistent. Mais alors, comment passe-t-on de quelques cellules mises en culture à la complexité d'un véritable tissu fonctionnel ? En matière médicale, il faudra être plus patient. Les premiers Jeux olympiques bioniques auront lieu en 2016. Il y avait les Jeux paralympiques. Il y aura désormais les Jeux paralympiques assistés par la robotique. Le premier Cybathlon, « championnat pour les athlètes paralysés aidés par des robots », se tiendra en octobre 2016 à Zurich, sous l'impulsion du centre national suisse de recherche en robotique (voir le site de l'événement). « Nous allons autoriser les technologies qui ont été exclues des Jeux paralympiques », explique le professeur Robert Riener de l'université de Suisse à la BBC.

Six épreuves sont prévues pour mettre en avant les capacités des prothèses bioniques à aider les patients partiellement handicapés ou complètement paralysés. une course virtuelle contrôlée par le cerveauune course à vélo où les muscles seront assistés par des machinesune course à pied avec des prothèses mécaniquesune course à pied assistée par exosqueletteune course de fauteuils roulants mécanisésune course faisant appel aux capacités des prothèses aux bras. Description - La robotique. Aujourd'hui il existe deux types de robots dans le domaine médical : Les robots d'aide au diagnostic et les robots qui sont des outils chirurgicaux, ils sont dis "robots chirurgiens".

Les robots d'aide au diagnostic sont des robots très récents puisqu'ils existent depuis maintenant 30 ans. Ils sont principalement basés sur de l'imagerie (scanner, IRM, échographie, endoscopie). Ils permettent aux chirurgiens d'obtenir des informations sur les pathologies et ce rapidement. Les "robots chirurgiens", aident les médecins pendant l'opération. Avant ces outils, les chirurgiens ne disposaient que de très peut d'outils. Des robots médicaux ont été développés offrant aux médecins de nouvelles perspectives en termes de détection des pathologies, de précision dans les gestes ainsi qu'à l'entrainement.

Voici des exemples de robots qu'il existe à l'heure actuelle ainsi que les différents projets de robots pour le futur : Neuromate et Robodoc sont les deux premiers robots chirurgiens. TPE Robotique médicale. La robotique médicale. XEnvoyer cet article par e-mail La robotique médicale XEnvoyer cet article par e-mailLa robotique médicale Aujourd’hui utile, demain indispensable Depuis quelques années, les robots médicaux commencent à équiper certains hôpitaux et cliniques français.

Confort per-opératoire accru, meilleure vue du champ opératoire, plus grande précision… Ces machines sont aujourd’hui capables de rendre d’importants services au corps médical, mais aussi d’assurer une meilleure prise en charge des patients. Sans oublier qu’elles présentent un enjeu stratégique de taille pour les établissements, en particulier en termes d’image.

Reste un obstacle majeur : leur coût, extrêmement élevé, et qui prive bon nombre de petits établissements de cette technologie nouvelle, tout en suscitant des débats au sein même du corps médical. Où sommes-nous ? Flash-back : c’est vers la fin des années 1980 que les choses sérieuses ont véritablement débuté. La robotique s’ancre peu à peu dans les pratiques de soin. Les robots au bloc opératoire. La robotique en salle d'opération: Aujourd'hui, les avantages de la robotisation ne sont plus à démontrer: amélioration de la souplesse des installations, de la qualité des produits, de la productivité. C’est dans cet esprit que les robots son t introduits en bloc opératoire. Dans le même souci d'amélioration de la qualité des soins fournis aux patients, on a vu apparaître ces dernières années, de nouvelles techniques chirurgicales s'appuyant sur l'utilisation de robots.

Ces robots restent cependant opérateur dépendants: il est impossible de leur confier, pour le moment, une tâche entièrement automatique. Les robots utilisés en chirurgie servent à rendre possible des opérations impossibles ou bien à faciliter des opérations complexes plutôt qu'à automatiser des opérations "banales". Un robot médical est un robot qui peut soit être piloter par un médecin et cela en vu d’une meilleure précision ou alors exécuter des opérations délicate qui auront ainsi plus de chance de réussir. Chirurgie: un mini-robot capable de déboucher les artères. Depuis 2007, l'Observatoire privé indépendant Netexplo, met en avant ce qui représente selon lui les plus grandes innovations numériques. Il avait notamment misé sur le potentiel de Twitter, celui de Shazam ou encore celui de Groupon. Mardi 26 janvier, Netexplo a nommé dix nouvelles innovations pour 2016 censés être les nouvelles tendances dans la robotique, le numérique et la nanotechnologie.

Un robot nettoyeur d'artères, futur de la chirurgie ? Parmi les dix lauréats 2016 dévoilés par Netexplo à l'Université Paris-Dauphine, une technologie pourrait bien révolutionner la médecine dans les années à venir: le "Micro-swimmer Robot" (littéralement mini-robot nageur en français). Ces appareils ont été développé par des chercheurs de l'université américaine de Drexel à Philadelphie. En contrôlant le champ magnétique, la vitesse et la direction du mini-robot peuvent être choisies. Un drone autopiloté, une prothèse à customiser... Parmi les neuf autres innovations primées, on peut retenir: Un robot pour la chirurgie ophtalmologique - Ophtalmo Blog. Par Oph Blogster, jeudi 17 juillet 2014 à 00:49 - Clinique - #61 - RSS 3535 lectures La robotique pourrait permettre d'étendre le champ chirurgical en diminuant les complications. Des sutures de plaies conjonctivales et de plaies cornéennes, des greffes de membranes amniotiques, des trabéculectomies et des kératoplasties transfixiantes ont été effectuées de manière satisfaisante sur modèle animal à l'aide du robot Da Vinci Si HD© (3D haute définition).

Ces résultats encourageants autorisent une étude prospective chez l'homme pour lequel il n'existe pas, à ce jour, de chirurgie ophtalmologique robotisée. La durée opératoire, la précision et la sécurité des gestes, le confort opératoire et les complications éventuelles seront évalués lors de greffes de membranes amniotiques, de chirurgies du ptérygion et de kératoplasties transfixiantes, avec des temps opératoires identiques à ceux de la technique conventionnelle. Nardin M, Gaucher D, Speeg C, Bourcier T (Strasbourg). La robotique médicale : nouvel enjeu dans le domaine de la santé. Comment la robotique change la vie des chirurgiens.

Santé connectée : vers un suivi médical sur-mesure. Robotique implants dentaires. La robotique médicale, le futur de la e-santé ? Chirurgie Robotique Reims Groupe Courlancy. Google Docs - create and edit documents online, for free.