background preloader

Définitions

Facebook Twitter

Revenu de base ou salaire à vie ? Revenu de base ou salaire à vie ? Les désaccords entre les défenseurs des deux projets ne sont pas que d’ordre sémantique. En effet, c’est deux visions de la société qui s’affrontent. Frédéric Bosqué revient dans cette tribune sur ce qui sépare le revenu de base du salaire à vie de Bernard Friot, mais aussi sur ce qui rassemble les militants de chacune des propositions.

Depuis plusieurs mois, j’entends, je lis, je vois des informations qui circulent autour du salaire à vie de Bernard Friot et de son « réseau Salariat ». Plusieurs de mes ami-e-s m’ont même dit, en s’appuyant sur les dires de son géniteur ou de ses volontaires, que salaire à vie et revenu de base seraient en quelque sorte de la même famille et que rien de vraiment significatif ne les séparerait si ce n’est leur appellation « revenu » et le « de base »… rien que ça.

Un simple aménagement de la société de production C’est ce choix qu’ont fait les défenseurs du revenu de base. 1. Sens du travail et travail du sens, atouts d’une économie différente. Impôt négatif sur le revenu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Impôt négatif sur le revenu

Taux équivalent d'un impôt négatif sur le revenu associant une allocation de 10 000 et un taux de prélèvement de 25 % L'impôt négatif sur le revenu est un système d'impôt unique appliqué principalement depuis les années 1990 et 2000 qui consiste en l’allocation à tout individu d’un montant fixe par l’État, un « impôt négatif », couplé à « impôt positif normal, progressif » à partir d’un certain niveau de revenu[1]. Juliet Rhys-Williams théorisa le concept dans les années 1940, puis il fut repris par l'économiste et « Prix Nobel » d'économie Milton Friedman en 1962 dans Capitalisme et liberté[2]. L'impôt négatif a été défendu par ce dernier afin de simplifier et démocratiser le versement des allocations en pénalisant moins l'activité économique. En France, l’impôt négatif fut introduit par Lionel Stoléru en 1974 dans le but de remplacer les dispositifs redistributifs existants. D.I.A. et R.I. « D.A.R. Des Alters Romans.

Impôt à taux unique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Impôt à taux unique

L'impôt à taux unique ou impôt proportionnel (tax en anglais) est un système d'origine ancienne qui impose tous les membres d'un groupe (comme des citoyens ou des entreprises) au même taux, contrairement à l'impôt progressif. Il est cependant le plus souvent utilisé dans le cadre de l'impôt sur le revenu. Types d'impôt à taux unique[modifier | modifier le code] Impôt proportionnel pur[modifier | modifier le code] Ce système à taux unique ne prévoit ni seuil, ni déduction, ni abattement. Impôt unique et déductions[modifier | modifier le code] Dans ce système, chaque foyer fiscal se voit attribuer un seuil minimal d'imposition selon le nombre de personnes à charge et leur situation ; en dessous de ce seuil, le foyer ne paie aucun impôt.

Basic income. An unconditional basic income (also called basic income, basic income guarantee, universal basic income, universal demogrant,[1] or citizen’s income) is a proposed system[2] of social security in which all citizens or residents of a country regularly receive an unconditional sum of money, either from a government or some other public institution, in addition to any income received from elsewhere.

Basic income

A basic income is typically intended to be only enough for a person to survive on, so as to encourage people to engage in economic activity. A basic income of any amount less than the social minimum is sometimes referred to as a 'partial basic income'. On the other hand, it should be high enough so as to facilitate any socially useful activity someone could not afford to engage in if dependent on working for money to earn a living.

[citation needed] Basic income systems financed on returns to publicly owned enterprises are major components in many proposals for market socialism. Allocation universelle : tôt ou [trop] tard, nous y viendrons... Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Allocation universelle : tôt ou [trop] tard, nous y viendrons...

Le revenu de base est un revenu versé par une communauté politique à tous ses membres, sur une base individuelle, sans conditions de ressources ni obligation de travail, selon la définition du Basic Income Earth Network (BIEN)[1]. Il reconnaît la participation de l'individu pour la société, indépendamment de la mesure de l'emploi. Cette proposition est aussi appelée : Revenu citoyen. Pour la définition d'un salaire citoyen.