background preloader

Vulgarisation

Facebook Twitter

La physique autrement. Dernières nouvelles Voir l'invisible : design et science Notre projet "Voir l'invisible" avec les designers de l'ENSCI-Les Ateliers est en ligne : videos, photos, animations autourde l'invisible et des microscopes vus par des designers en collaboration avec des physiciens.

La physique autrement

Pour une mise en scène des discussions scientifiquesSignal sur bruit. Un des grands espoirs portés par internet est la possibilité de faciliter le développement de communautés regroupées autour de centres d'intérêts communs, par exemple la science.

Pour une mise en scène des discussions scientifiquesSignal sur bruit

De fait, plusieurs expériences de nature diverses ont été menées pour mettre en relation des chercheurs, des amateurs de science, des curieux, des scolaires, des enseignants, des ingénieurs, etc. Des clubs de science virtuels, en quelque sorte. Pour quoi faire ? Essentiellement deux choses : discuter et partager. Comment ? Le mode « discussion de comptoir » Un pied dans le plat. Apprendre à communiquer - Cygnification. Science Infographics. Afis - Association française pour l'information scientifique. WikiStage. Cartographie de controverses.

L'objet du cours Le cours «cartographie des controverses» a pour but d’apprendre aux étudiants à se repérer dans l'univers de plus en plus divers de la recherche scientifique et technique.

Cartographie de controverses

Plume & Sciences. Le Tour du Web #79. Réseau de vulgarisation scientifique, libre, ouverte et apéritive. ShakePeers. Vincent Bonhomme. Intelligence mécaniqueIntelligence mécanique. Page d'accueil. Evénements. En quoi la médiation scientifique en Informatique et Sciences du Numérique est-elle participative ? En sciences du numérique, la médiation scientifique, telle que nous la relatons ici, est participative.

En quoi la médiation scientifique en Informatique et Sciences du Numérique est-elle participative ?

Mais que veux dire ce terme en fait ? Il est polysémique et semble vouloir dire "trop de choses", parfois même de manière toxique. Détaillons. Pluridisciplinarité : Les sciences de la vie, de la terre, de la planète, de l’ingénieur, humaines et sociales, deviennent en partie numériques. On y utilise de plus en plus des approches basées sur la modélisation mathématique et informatique, et expérimentées à travers des simulations numériques ou des traitements de grands jeux de données.

Partage citoyen : Nous voilà à l’ère numérique. Cela inclut aussi en retour, de la part du monde de la recherche, un devoir d’écoute des différents avis, parfois contradictoires, émis par la société à propos des orientations stratégiques qu’il doit se fixer, pour aider à faire des choix (e.g. stratégiques) éclairés. Ces éléments sont connus. « Le journalisme scientifique dans les controverses »

Changement climatiques, perturbateurs endocriniens, OGM… Nombreuses sont les controverses qui ont largement débordé le cadre scientifique pour investir le champ médiatique ces dernières années.

« Le journalisme scientifique dans les controverses »

Ces trois cas d’études ont été au cœur du colloque sur « le journalisme scientifique dans les controverses » organisé le jeudi 17 octobre 2013 par l’Association des journalistes scientifiques de la presse d’information (AJSPI) et l’Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC) en partenariat avec l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST). Les Sciences sont notre avenir. Etat d’urgence dans l’Université française Alors que les gouvernements successifs se sont fixé pour objectif de conduire 50% d’une classe d’âge à un diplôme de l’enseignement supérieur, trois réformes récentes de l’Université, conduites sous deux majorités présidentielles, ont profondément affaibli et continuent d’affaiblir nos établissements d’enseignement supérieur.

Les Sciences sont notre avenir

L’entrée des universités dans l’autonomie, suite à la Loi Responsabilité des Universités (LRU) de 2007, a imposé aux établissements la gestion propre de leurs budgets et de leur masse salariale. Cette réforme de premier plan a été cependant conduite sans que l’Etat ne compense en postes et en crédits ces nouvelles charges et responsabilités, ce qui a conduit un grand nombre d’universités à une situation de déficit grave. La crise financière des universités est aujourd’hui telle qu’elles pourraient ne plus être en mesure de payer les salaires des personnels dans les mois qui viennent[1]. [1] [2] 4 [5] [6] [7] Le cœur délaissé de la science. L'essentiel de l'information scientifique à laquelle nous sommes exposés, en tant que citoyens, porte sur des découvertes, sur des « avancées ».

Le cœur délaissé de la science

Si l'on parvenait à représenter la connaissance scientifique sur une carte, ces découvertes et avancées pourraient se représenter par la progression des frontières de la science sur un terrain vierge et hostile. Les médias consacrent d'importants moyens à nous informer sur ces frontières mouvantes. Étant régulèrement amené à rencontrer le « grand public », j'en constate régulièrement les effets : « Vous avez vu, ils ont dit à la télé qu'on avait découvert une nouvelle planète à X années-lumière de la Terre » (en général non, je n'ai pas vu, n'ayant pas la télé) ou « Alors comme ça il paraît que finalement, il n'y a pas eu de Big Bang ?

» d'un air un peu accusateur, sur le ton de « il faudrait savoir ce que vous voulez, enfin ! Or, c'est devant la théorie des cordes ou l'existence des trous noirs que le « grand public » s'émerveille le plus. Vulgarisation Scientifique et Science Informatique: à quand le Mode d’emploi ?