Démocratie représentation participation

Facebook Twitter

Vivons-nous vraiment en démocratie? «Principe du gouvernement représentatif.»

Vivons-nous vraiment en démocratie?

Avec un titre pareil, ce livre ne figurera sans doute pas parmi le top des ventes de la Fnac. Malgré sa couverture jaune pétante et la mention «postface inédite», il a peu de chance d'être l'objet d'un achat impulsif. Pourtant, je plaide pour que cet ouvrage soit distribué à toute personne en âge de voter, voire même remboursé par la sécurité sociale. La politique en Suisse et la politique de la Suisse II ! La politique en Suisse et la politique de la Suisse II !

La politique en Suisse et la politique de la Suisse II !

Par Freddy Mulongo, dimanche 11 mai 2014 Radio Réveil FM International La Chancelière Corina Casanova. Photo Réveil FM International Démocratie directe La démocratie directe permet au peuple d'exercer directement son pouvoir politique, par opposition à la démocratie représentative. L’équivoque référendaire. L’air du temps politique est à une équation simple : référendum = expression directe de la volonté du peuple = démocratie.

L’équivoque référendaire

Au risque de provoquer des orages, il faut pourtant mettre en doute ou à tout le moins à l’épreuve cette affirmation. Et en partant d’un cas concret qui servira de « toile de fond » à la réflexion : le mariage entre personnes de même sexe. En Croatie, l’association « Au nom de la famille » lance en mai 2013 une pétition demandant la tenue d’un référendum visant à inscrire dans la constitution le principe selon lequel le mariage ne peut être célébré qu’entre un homme et une femme.

Cette pétition ayant recueilli 750 000 signatures, soit plus du dixième du corps électoral croate, le Parlement avait l’obligation, au titre de l’article 87 de la constitution, d’organiser le référendum ; celui-ci s’est déroulé le 1er décembre 2013 et 66% des électeurs croates ont voté en faveur de l’amendement constitutionnel interdisant le mariage homosexuel [1]. Audiovidécours Univ-R AV - Visualisation de l'enregistrement Démocratie, dictature et mathématiques. Crise de la représentation politique ? Augmentation des abstentions, votes blancs ou nuls, dégradation de l'image de la classe politique, défiance, méfiance des représentés envers leurs représentants, désenchantement démocratique...Constats et expressions sont nombreux pour définir le rapport entre citoyens et élus.Mais peut-on pour autant parler de "crise de la représentation politique" ?

Crise de la représentation politique ?

La démocratie représentative se porte-t-elle si mal ? Le discours politique sur ce thème est récurrent. Reflète-t-il une réalité ou n'est-il qu'un lieu commun ? Démocratie délibérative, démocratie débattante, démocratie participative. 1La démocratie délibérative et la démocratie participative sont des idées extrêmement en vogue aujourd’hui, en France aussi bien qu’au Canada, aux Etats-Unis aussi bien qu’au Brésil.

Démocratie délibérative, démocratie débattante, démocratie participative

On passe souvent insensiblement de l’une à l’autre notions, la démocratie délibérative étant souvent perçue comme une sorte de variante contemporaine de la démocratie participative, mettant l’accent plus que les variantes plus anciennes, rousseauiste par exemple, sur l’exigence de débats argumentés entre les citoyens. Excursiones a Cabrera en lancha rapida - Blog. Bienvenue ! [Le Vote de Valeur, pour renforcer la démocratie] Ce site est géré par l'association "Citoyens pour le Vote de Valeur".

Bienvenue ! [Le Vote de Valeur, pour renforcer la démocratie]

Pour contacter l'association : contact@votedevaleur.org Propriété intellectuelle : le contenu de ce site est sous licence Creative Commons. Droit d'accès et de rectification des données : En application de l'article 27 de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, les utilisateurs disposent, d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui les concernent.

Démocratie Réelle: Contre-Élection européenne 2014. L'élection du président au suffrage universel direct, le piège permanent. Plus personne ne remet en cause le mode d’élection du président de la République au suffrage universel direct et son corollaire, la persistance d’un parlement faible. Et pourtant, cette campagne aurait de quoi réactiver tous les arguments classiques des opposants à ce mode de désignation. Les socialistes se sont glissés, depuis longtemps, dans les meubles de la Ve République, si confortables pour l’exécutif. Des candidats tirés au sort pour rapprocher les politiques des citoyens. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Sylvia Zappi C'est par un tirage au sort que les écologistes de Metz ont désigné leurs candidats aux législatives.

Des candidats tirés au sort pour rapprocher les politiques des citoyens

Le groupe Europe Ecologie-Les Verts messin avait déjà utilisé ce mode de sélection aléatoire lors des cantonales de 2010. Trois binômes paritaires ont été désignés en tirant des noms d'un chapeau, puis les candidatures validées par un vote des militants. Groupe d’Analyse et de Théorie Economique Lyon St Etienne - Vote.

Expérimenter d’autres modes de scrutin le 22 avril 2012 Présentation / Responsables de l’étude / Résultats / Télécharger les résultats & Publications / Documents in English / Expérimentations sur internet / Expérimentations 2002 et 2007 / Dossiers de presse / Articles de presse et entretiens / Remerciements 2002, 2007, 2012 : trois fois déjà une expérimentation de nouveaux modes de scrutin a été menée en France lors du premier tour des élections présidentielles.

Groupe d’Analyse et de Théorie Economique Lyon St Etienne - Vote

L’expérimentation de 2012 a été organisée par un groupe de chercheurs en sciences économiques, universitaires et CNRS, issus des Universités de Saint-Etienne, de Caen, de Strasbourg et de Polytechnique (contacts ci-dessous). Concrètement, le jour du premier tour des élections présidentielles le 22 avril 2012 dernier, d’autres modes de scrutin ont été proposés aux électeurs – le vote par note et le vote par approbation –, pour les tester dans plusieurs bureaux de vote. Tirage au sort et démocratie délibérative. Le tirage au sort semble revenir dans des expériences politiques après avoir été éclipsé pendant des siècles [1].

Tirage au sort et démocratie délibérative

L’expérience islandaise est de ce point de vue emblématique. Après la crise économique de 2008 et la quasi-faillite du pays, la volonté de changer l’équipe gouvernementale et les règles du jeu politique s’exprime lors d’énormes manifestations de rue. Les élections anticipées d’avril 2009 portent au pouvoir une coalition entre les sociaux-démocrates et les Verts – le procès de l’ancien premier ministre a commencé en mars 2012. Et si on tirait au sort nos élus? «Chacun constate que le suffrage universel ne tient pas ses promesses d’émancipation.

Et si on tirait au sort nos élus?

L’élection induit mécaniquement une aristocratie élective, avec son cortège de malhonnêtetés et d’abus de pouvoir. Avec les élections, les riches gouvernent toujours, les pauvres jamais», assène Etienne Chouard. Le tirage au sort contre la partitocratie. (Image Sandrine de Solan) La démocratie représentative est fondée sur l'élection. Même basées sur un corpus électoral universel et de nombreux candidats éligibles, avec une offre politique extrêmement libre, nos démocraties sont très visiblement malades.

Cette maladie présente de nombreux symptômes, dont le taux d'abstention, l'importance des partis contestataires capitalisant sur leur fonction tribunitienne, l'absence de confiance envers la classe politique et le retour des instincts de replis identitaires divers. La révolution du tirage au sort. Pour fêter le centenaire de la VIe République (2012), dont la création est due à l’introduction du tirage au sort dans les procédures démocratiques françaises, le ministère de l’Instruction et de la Citoyenneté a demandé à un collectif d’historiens de revenir, à l’intention des jeunes générations, sur ce tournant décisif.

Rétrospectivement, les années 2010-2013 apparaissent dans l’histoire comme le moment de basculement du système politique français. Les contemporains ne saisirent pas tout de suite l’importance de la mutation en cours. Et pourtant, des signes s’accumulaient. Premières expérimentations. Three Ontario Votes. Bienvenue ! [Le Vote de Valeur, pour renforcer la démocratie] Des modes de scrutin. Le mode de scrutin permet le passage du décompte des voix à la désignation des élus. Le système électoral recouvre, lui, l’ensemble des déterminants de l’élection et des conséquences des modes de scrutin (effets sur l’organisation des partis, les alternances, etc.). Alors que, après de longues luttes pour l’établissement de ses règles et l’extension de son champ, le principe de l’élection au suffrage universel fait aujourd’hui l’unanimité dans les démocraties représentatives, il n’en va pas de même pour le choix du mode de scrutin.

Ce dernier apparaît comme un savant mélange où interviennent notamment l’histoire politique nationale, les besoins de représentativité, l’opinion des partis. Les modes de scrutin peuvent aussi varier dans le temps. Depuis 1871, la France a ainsi connu une dizaine de changements importants de mode de scrutin législatif, alors que le Royaume-Uni utilise le même depuis le XVIIIe siècle. 1. La représentation, condition de la démocratie ? Recensé : Michael SAWARD, The Representative Claim, Oxford, Oxford University Press, 2010, 206 p. La représentativité des partis politiques, des syndicats, des institutions internationales est devenue une question récurrente des démocraties contemporaines, notamment caractérisées par une exigence de transparence accrue des citoyens à l’égard de leurs représentants et de la sphère publique en général.

Des critères « objectifs » (sources de financement, nombre d’adhérents ou de militants, montant des cotisations, etc.) peuvent attester de la légitimité de tel acteur ou telle organisation à s’exprimer au nom d’une collectivité. Présidentielle. Le vote de demain testé près de Caen ? Les différents modes de scrutin. Supprimer l'élection présidentielle. Une citoyenneté pour le XXIe siècle. Quand le mieux noté n’est pas celui qui gagne - Nicolas Journet, article Science politique.

Reconstruisons la Démocratie (article n° 1) Tirage au sort. La minorité décisive. Démocratie directe: mode d'emploi. Crise de la démocratie. Réflexions sur la post-démocratie.

Populisme

Systématisation des cercles réflexifs : Université internationale d'Été : Changer de voie. Système électoral. Élection. Q&A: Electoral reform and proportional representation. Le vote de valeur - Usage et finalité des systèmes de vote. Rendre les élections aux électeurs : le jugement majoritaire. Réformer l’élection présidentielle,moderniser notre démocratie : Olivier Ferrand. Notez les candidats à la primaire socialiste. Comment éviter un nouveau 21 avril. Scrutin proportionnel plurinominal. Paradoxe de l'Alabama.