Psychologie et Organisation

Facebook Twitter
"Innover en formation"
La pratique de la méditation modifie l'organisation du cerveau L'équipe de recherche a voulu vérifier si les effets de la méditation persistaient au-delà de la pratique. (Photo: iStockphoto) Les adeptes de la méditation de pleine conscience apprennent dans leur pratique à accueillir les sensations, les émotions et les états d'esprit sans leur résister ni les juger. Ils cherchent simplement à être dans le moment présent. La pratique de la méditation modifie l'organisation du cerveau
Des chercheurs américains ont compris pourquoi tant de gens soliloquent, c’est-à-dire se parlent tout haut à eux-mêmes. Cliquer sur la photo pour agrandir Savais-tu que Blogue ta science est notre blogue pour les jeunes qui aiment la science? Tu as aimé ce billet? «Se parler tout seul» peut être utile «Se parler tout seul» peut être utile
(Agence Science-Presse) Pas si compliquée, l’évolution: au fil des millions d’années, un être vivant finit par perdre un organe si celui-ci ne sert à rien. Et chez un microbe, une fonction finit par se perdre... si le microbe d’à côté peut le faire à sa place! La vie tendrait-elle vers la paresse? Cliquer sur la photo pour agrandir Un groupe de biologistes a en tout cas trouvé un nom original pour cette idée, qui pourrait être traduit en français par l’hypothèse de la dame de pique. La paresse: état naturel des choses? La paresse: état naturel des choses?
Le cerveau s’isole pendant le sommeil Le cerveau s’isole pendant le sommeil Lors du sommeil, l’organisme s’isole du monde extérieur même s’il en perçoit encore quelques signaux. Pourtant l’activité neuronale ne diminue pas pour autant. Et même durant le sommeil long profond les neurones restent toujours actifs. Une équipe du laboratoire d'imagerie fonctionnelle de l’INSERM a étudié ce phénomène et conclut que la conscience du monde extérieur n’est donc pas simplement liée à l'activité du cerveau mais plutôt à sa capacité de traiter l’information. En mesurant la quantité d’information échangée entre différentes régions cérébrales, les chercheurs ont pu montrer que le flux d’information dans le cerveau endormi différait de celui observé à l’éveil. Ils ont évalué cet échange d’information en réalisant des IRM du cerveau de 13 volontaires sains pendant les phases d’éveil et de sommeil.
Cette grille découverte grâce à une nouvelle technique d’IRM par diffusion représente un système de coordonnées naturelles qui permet de « lire » le cerveau comme une carte. Elle aidera les chercheurs à mieux comprendre la structure des zones cérébrales et leurs fonctions. Le cerveau est fait de deux types de tissu : la matière grise composée de cellules nerveuses et la matière blanche faite de longs faisceaux de fibres interconnectées. Dans leur étude, publiée dans le revue Science, des équipes du Massachusetts General Hospital et de la Harvard Medical School montrent que la forme de ces faisceaux est organisée, géométrique et étonnamment simple. Une grille en 3D du réseau de fibres dans le cerveau Une grille en 3D du réseau de fibres dans le cerveau
Mémoire: la fabrique de faux souvenirs - Fondamental Mémoire: la fabrique de faux souvenirs - Fondamental L’équipe du prix Nobel Susumu Tonegawa, du Massachusetts Institute of Technology (MIT, États-Unis), a eu recours à une technique assez récente, l’optogénétique, pour "visualiser" l'enregistrement des souvenirs chez la souris et les manipuler. Des neurones sont génétiquement modifiés chez des souris pour produire des protéines réactives à la lumière. Cette population bien précise de neurones peut alors être activée très simplement avec de la lumière. Tonegawa et ses collègues ont placé des souris dans des nouvelles cages où elles recevaient des chocs électriques modérés au bout de quelques minutes. Ils ont identifié les neurones activés pendant ce choc et les ont rendus réactifs à la lumière. Ensuite, les souris étaient placées dans un environnement différent, ne leur rappelant pas la cage où elles avaient reçu le choc.
Figure 1: Illusion de White Difficile à croire, mais toutes les sections grises des bandes de la figure 1 sont de la même couleur, tant dans la colonne de gauche que dans celle de droite. Même chose pour les deux lunes de la figure 2, où l'illusion est encore plus déconcertante: alors qu'on a l'impression que la lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474...) de gauche est totalement blanche et celle de droite totalement noire, elles sont en réalité pareilles et comportent toutes les deux des zones blanches et des zones noires. Ce genre d'illusion est dû au fait que, même si les objets sont physiquement identiques, l'interprétation de leurs propriétés peut varier en fonction de la brillance de leur environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques...). L'effet de la brillance dans les illusions d'optique L'effet de la brillance dans les illusions d'optique
Au-delà du brainstorming Par Rémi Sussan le 20/03/12 | 16 commentaires | 9,000 lectures | Impression Nous avons fréquemment mentionné Jonah Lehrer dans nos colonnes. Ce jeune neuroscientifique, blogueur et écrivain, a le don pour éclairer les sujets souvent complexes de la cognition de manière claire et originale. Dans un récent article pour le New-Yorker, il s’est penché sur le phénomène de l’intelligence collective, et notamment sa forme la plus ancienne et la plus commune, le “brainstorming”.

Au-delà du brainstorming

L’envie d’aller voir ailleurs, c’est aussi dans les gènes L’envie d’aller voir ailleurs, c’est aussi dans les gènes Qu’est-ce qui poussent certains êtres humains à partir à l’aventure ? Une nouvelle étude sur les abeilles pourrait d'une manière étonnante aider les chercheurs à comprendre la génétique complexe qui sous-tend nos désirs à faire de nouvelles expériences. Des chercheurs de l’université de l’Illinois ont examiné le comportement et les gènes qui sont exprimés dans le cerveau des abeilles spécialisées dans la quête de nouvelles ressources alimentaires. Tout d'abord, ils ont découvert que seules quelques abeilles participent à ces efforts de recherche. Quand une colonie d'abeilles devient trop grande pour être abritée dans la ruche, les abeilles se divisent et le nouvel essaim doit trouver un nouvel abri.
Pour être efficace, un système mnésique doit à la fois être capable de stocker de manière stable les informations les plus pertinentes et, a contrario, de filtrer les données les moins fiables. Mais comment le cerveau sélectionne-t-il les expériences qui méritent d'être retenues à long terme ? Des chercheurs du Laboratoire de neurobiologie (LNB, CNRS/ESPCI Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de...) Tech), de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Trier l'information pour mieux la mémoriser Trier l'information pour mieux la mémoriser
Dans le contexte du développement durable des villes, il est important de comprendre quantitativement l'urbanisation et l'étalement urbain qui en découle. Un chercheur de l'Institut de physique théorique (CEA/CNRS) a réalisé une étude sur l'urbanisation au travers de l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir...) de l'évolution du réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle...) viaire (rues, routes...). La théorie des réseaux appliquée aux zones urbaines
Les vertus de l’amitié (Agence Science-Presse) Avoir un bon ami est important, surtout lors de l’enfance. Sa présence pourrait soulager le poids des événements négatifs qui traversent notre quotidien, pensent des chercheurs. L’amitié pourrait même avoir des vertus de protection pour notre santé mentale.
L'argent modifie les comportements. Pourtant, il ne fait pas le bonheur. Une étude a montré que ceux qui étaient animés par le but de devenir riches étaient souvent plus malheureux que ceux qui souhaitaient simplement avoir des bonnes relations sociales avec leurs proches. Une chose qu'il ne faudrait pas perdre de vue. © Tobym, Fotopédia, cc by nc nd 2.0 Plus on est riche, et plus on triche ? Plus on est riche, et plus on triche ?
Le rouge serait-il la couleur du sexe plutôt que de l'amour ? Depuis plusieurs millénaires, les femmes se maquillent et n'hésitent pas à apposer du rouge sur leurs lèvres ou leurs ongles. À d'autres époques, les femmes ont même été comparées au diable. Était-ce parce que leur tenue incitait les hommes au péché ? © Brandon Chritsopher Warren, Flickr, cc by nc 2.0 Les femmes en rouge attirent davantage les hommes
Y a-t-il un hémisphère cérébral plus particulièrement voué au traitement des concepts abstraits et un autre aux concepts concrets ? C'est ce que plusieurs neurologues étaient portés à penser à la lumière de théories voulant que l'hémisphère gauche soit dominant dans les fonctions langagières et que l'hémisphère droit domine dans le traitement d'informations non verbales. "Étant donné que les termes concrets, comme les noms d'objets ou de personnes familières, sollicitent à la fois les habiletés verbales et les images mentales, une théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Concepts abstraits et concrets traités dans le même hémisphère
Cerveau : le centre de la motivation a pour nom striatum ventral
Le rouge couperait l’appétit
Le perfectionnisme nuit à la santé mentale. Types de perfectionnisme
MIC and MINE, a short description
Déceler les tendances à partir des grandes bases de données
Dans les coulisses neurologiques du bercement
Transformations environnementales: l'évolution à la rescousse
Une : "Nos préjugés sont renforcés par le désordre
Étudier nos mouvements pour mieux comprendre notre cerveau
Les exercices d’entrainement cérébral augmentent-ils les capacités cognitives
Les neuro-sciences pour prédire le succès d'une chanson ?
Le Figaro - Santé : «Aller mieux» grâce à la psychologie positive
Les bases biologiques de l'accès à la conscience dévoilées
Le "Quantified Self" : doit-on compter sur soi ?
Vers la science personnelle
La reconnaissance des visages par les nouveau-nés
Les intuitions en géométrie sont-elles universelles ?
La pensée sous forme de code
Les abeilles plus malines que les radars pour éviter les obstacles !
Vidéo: signature neuronale de la conscience
Comment les abeilles évitent-elles les obstacles avec la vitesse ?
Prédire le tempérament d’un cheval - Dossiers
Un nouveau point commun pour l'Homme et le Singe-Mozilla Firefox
Typographie et attention : vive le Comic Sans MS Bold !
Des neurones « bilingues »
Vengeance: l'animal en nous
L’illusion de concentration - Santé
L’oeil, champion du contraste !-Mozilla Firefox
Regards et attention: même les chevaux y sont sensibles !-Mozilla Firefox
Chaque humain aurait son « empreinte neurale »-Mozilla Firefox
Fatigués, les neurones font la sieste - Santé - Sciences et Avenir-Mozilla Firefox
Les cerveaux bilingues vieillissent différemment-Mozilla Firefox
Comment le cerveau retrouve son chemin ? - Santé - Sciences et Avenir-Mozilla Firefox
Des souvenirs étiquetés pour une mémoire à long terme-Mozilla Firefox
Des filtres réduisant la "confusion cérébrale" repérés-Mozilla Firefox
L'empathie accroit la douleur-Mozilla Firefox
Utiliser le cerveau pour le faire évoluer
coopération
Pendant le sommeil, les somnambules révisent-Mozilla Firefox
Quand la dilatation relativiste booste les simulations numériques-Mozilla Firefox
La pyramide de Maslow revisitée par la biologie - Webzine Café Du Web-Mozilla Firefox
MIT : à la croisée de l'intelligence artificielle et des nouvelles interfaces
Comment faire face à ses regrets ?
Du bruit au signal
Avoir du nez ça s’apprend - Fondamental
De meilleures habitudes alimentaires grâce à la planification et la visualisation
Kevin Slavin : “il nous faut dresser l’Atlas des algorithmes contemporains”
Des bébés bilingues sont plus doués pour les langues
La manière dont on s’exprime permet-elle de prédire le succès d’une relation
Le sommeil permet de trier les informations importantes de celles qui ne le sont pas
Réputation, influence… et monétisation
Lu pour vous - L'apprentissage du langage serait en bonne partie génétique
Un bon somme pour faire le tri - Santé
Créer avec les gens, vraiment !
Répondre à l’injonction d’innover
Que sont les nombres sans les mots? - Fondamental
Des bactéries prennent le contrôle de notre cerveau !
En vidéo : comment danser pour séduire les femmes ?
Se sentir rassasié est une affaire complexe
Numérique - Article - Le pouvoir de la recommandation
En amitié, on partage tout… même les gènes !
En amitié, on partage tout… même les gènes !
Pourquoi avons-nous besoin de prédictions
L’anesthésie modifie le schéma corporel - Santé
Se débarrasser par écrit de ses soucis ?
Aveuglés par le mouvement - Fondamental
Comprendre les lois de la ville
Pour être heureux, éteignez la lumière !
Voir le monde à sa manière - Santé
Peut-on mettre les neurosciences à toutes les sauces
Vous avez perdu le sens de la réalité ? Un bébé peut le dire
Apprendre à gérer la complexité
L’intelligence émotionnelle aux P’tits déjeuners de la science
Le père Noël est-il sexy ?
Imagine de ne pas prendre ce dernier chocolat
Pourquoi remettons-nous souvent les choses au lendemain
LES DEUX LOGIQUES DE LA PERFORMANCE. Approche globale et intégrée pour bâtir la performance durable fondée sur la qualité