background preloader

Modème gestaltiste

Facebook Twitter

La Gestalt. Gestalt : Forme = Structure. Au cours de la première moitié du 20ième siècle, la "Gestalt Théorie" a formalisé un ensemble de principes ou de lois expliquant notamment pourquoi nous percevons certains phénomènes et pas d'autres.

Gestalt : Forme = Structure

Parmi les principaux : La loi de la continuité stipule que nous avons tendance à associer des éléments qui forment une continuité ou situés dans une séquence. Lorsque nous recevons plusieurs informations l'une derrière l'autre, nous sommes enclins à les associer. Dans le visuel, quatre points semblent hors jeu ou hors contexte tandis que les autres tendent à former un ensemble. La loi de la similarité est synonyme de "qui se ressemble s'assemble". La loi de la fermeture contient en fait deux principes: (1) une forme incomplète est généralement corrigée et perçue de façon complète et (2) lorsque des éléments sont proches ou tendent à former une entité, ils seront perçus comme un tout et non de manière distincte.

La Gestalt montre également que nous voyons des choses qui n'existent pas. Théories de l'apprentissage - © DESTE. Objectifs Identifier certaines variables qui influencent la perception d'une situation Définir en quoi l'apprentissage par restructuration se distingue de l'apprentissage par association Concepts clés Insight Gestalt ou bonne forme Apprentissage productif Apprentissage reproductif Introduction A partir d'expériences faisant intervenir la perception, l'école de la psychologie de la forme a mis en évidence un certain nombre de caractéristiques de l'apprentissage qui remettaient en cause certains principes béhavioristes à un moment où le béhaviorisme constituait l'école de pensée dominante (surtout aux États-Unis).

Théories de l'apprentissage - © DESTE

En s'opposant à quelques-uns des principes de base du béhaviorisme, le gestaltisme va également poser les premiers jalons du modèle cognitiviste qui se développera à partir de la fin des années '60. 1. Sélectionnez l'expérience que vous voulez voir maintenant en cliquant sur le bouton correspondant à votre choix. 2.

Gestalt Theorie : les théories de la forme  Selon cette approche, la perception puise dans l'inné, et également via les attentes de perception ou la mémoire, des informations qui vont permettre de rendre cohérentes les perceptions réellement ressenties : chaque scène perçue se décompose en partie se regroupant, où s'organisant.

Gestalt Theorie : les théories de la forme 

Cette théorie repose sur deux principes fondateurs : la distinction figure-fond et les principes de regroupement. 1. Distinction figure-fond Les tenants de la Gestalt théorie pensent que l'évolution a fait de notre cerveau un organe très structuré et adaptée de manière inée à la perception de "bonnes formes". Selon eux, chaque perception serait filtrée, en quelque sorte, par une organisation cérébrale mise en place depuis longtemps sur l'échelle de l'évolution humaine.

Le cerveau aurait pour fonction de classifier et catégoriser, rendre cohérent, regrouper chaque petite perception avec celles qui lui ressemblent. 2. Pour qu'une figure se détache du fond, elle doit être délimitée. Psychologie de la forme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Psychologie de la forme

La théorie gestaltiste a été proposée au début du XXe siècle, notamment par Christian von Ehrenfels, et se base sur plusieurs postulats. Premièrement, les activités psychiques ont lieu dans un système complexe et ouvert, dans lequel chaque système partiel est déterminé par sa relation à ses méta-systèmes.

Deuxièmement, un système est conçu dans la théorie gestaltiste comme une unité dynamique définie par les relations entre ses éléments psychologiques. Troisièmement, et cela à la suite de certains amendements théoriques sur le dynamisme mental, on postule qu'un système montre la tendance vers une harmonie entre toutes ses qualités pour permettre une perception ou conception concise et claire, la « bonne forme »[1].

Histoire de la théorie gestaltiste[modifier | modifier le code] « L'arbre pensé » sans les racines. On trouve son origine dans quelques idées de Goethe. Gestalt et perception[modifier | modifier le code] Points d'un cube imaginaire. Psychologie de la forme (gestalt)