background preloader

PROTECTION des données personnelles

Facebook Twitter

Marie AUDIBERT
Assistance, Conseil et Formation en Protection des données personnelles
Expertise Informatique & Libertés
Courriel : marie.audibert@gmail.com

Jacob Appelbaum at University of Luxembourg talking about Tor anonymity network and censorship. Tous fichés, tous surveillés : le nouveau Big Brother - Société. (Retrouver l'intégralité du dossier "Tous fichés" dans l'hebdomadaire en kiosque mercredi 19 octobre 2011) L’actualité, ces derniers jours, donne le tournis.

Tous fichés, tous surveillés : le nouveau Big Brother - Société

Fermeture du site de fichage de la police Copwatch; listing du service du personnel du Sidaction contenant des renseignements privés sur la personnalité des salariés, selon Libération; mise en examen de Bernard Squarcini, directeur central du renseignement intérieur, suite à l’espionnage téléphonique d’un journaliste du "Monde" qui suivait l’affaire, inquiétudes attisées par la droite sur le recensement des votants à la primaire socialiste… Si on en doutait encore, la surveillance des citoyens n’a jamais été aussi forte et insidieuse. Le fichage n'est pas nouveau, comme en témoigne la magnifique exposition des Archives Nationales, mais il bénéficie désormais d'un arsenal technologique redoutable.

Extrait du dossier "Tous fichés" paru dans "le Nouvel Observateur" en kiosque le 19 octobre 2011 Votera, votera pas ? Automne 2001. Se connecter à Twitter. Fondation Internet Nouvelle Génération. Campagne d’information de la CNIL vers les jeunes. Campagne d’information de la CNIL vers les jeunes Partager votre soirée… ou pas.

J'ai vu et j'en ai remis une, qui me parait ouvrir une autre voie à la réflexion et inciter au débat. ...Ceci au delà de ce qui semble une base (abordée dans un point de vue) concernant le fait que chacun doit rester libre. A suivre – coffee_cup
En effet. J'ai rajouté ces 2 url. – mri_a
Elle est sympa, je l'avais enregistrée dans mes favoris. On peut utilement y ajouter celle qui présente le jeu sous forme de vidéo à scénarios divergents selons les choix effectués "CNIL - Share the party" : , et celle du jeu qui la prolonge en invitant à s'intéresser aux traces qu'on laisse à long terme : – coffee_cup

À vous de faire les bons choix !

Campagne d’information de la CNIL vers les jeunes

Depuis plusieurs années, la CNIL mène des actions à destination des jeunes, des enseignants et des familles pour les sensibiliser aux bonnes pratiques sur les réseaux sociaux. A l’occasion de la Fête de l’internet, la CNIL innove et lance une campagne web de sensibilisation à destination des jeunes pour leur faire prendre conscience de l’impact que peuvent avoir leurs publications sur les réseaux sociaux. A travers la vidéo virale et l’expérience immersive Share the Party, accessible sur Facebook.fr/cnil et Youtube, la CNIL invite les 13-18 ans à mieux protéger leur vie privée sur le web. L’objectif de la vidéo interactive, disponible sur Youtube, est de faire vivre une expérience aux internautes et de les responsabiliser en les immergeant dans une scène de la vie courante d’un jeune.

N’hésitez pas à diffuser l’article dans vos réseaux. CNIL : une vidéo interactive pour sensibiliser aux publications sur les réseaux sociaux. Soumis par INTERNET SANS C... le lun, 19/03/2012 - 16:51 A travers la vidéo virale Share the Party, la CNIL invite les 13-18 ans à mieux protéger leur vie privée sur le web.

CNIL : une vidéo interactive pour sensibiliser aux publications sur les réseaux sociaux

Impliquée depuis plusieurs années dans la protection des jeunes, des enseignants et des familles sur les réseaux sociaux (la CNIL est notamment partenaire de l’épisode 2025 ex machina sur les réseaux sociaux "Fred et le Chat démoniaque"), la CNIL lance à l’occasion de la fête de l’Internet une campagne web de sensibilisation à destination des jeunes pour leur faire prendre conscience de l’impact que peuvent avoir leurs publications sur les réseaux sociaux. Cette vidéo propose de faire vivre une expérience aux internautes et de les responsabiliser en les immergeant dans une scène de la vie courante d’un jeune. Un adolescent participe à une soirée et en filme les temps forts avec la possibilité de les "partager ou pas" sur les réseaux sociaux. 10 conseils clés avec la CNIL. 1.

10 conseils clés avec la CNIL

SOPA = PIPA = ACTA = Censure ! 22 pays européens dont la France signent ACTA. Mise à jour : après la Pologne (voir ci-dessous), la Bulgarie, les Pays-Bas, l'Allemagne, la République Tchèque, la Slovaquie, et la Lettonie, deux autres pays européens pourraient bien tourner le dos au traité ACTA.

22 pays européens dont la France signent ACTA

Selon cette dépêche AFP, le nouveau gouvernement slovène de centre-droit a en effet annoncé hier qu'il envisageait de suspendre la ratification du traité ACTA. Quant à l'Autriche, son ministre de l'intérieur a récemment été prise en photo avec un panneau qui n'implique aucun commentaire. Ces récentes nouvelles arrivent alors que Joseph Daul, le président du groupe du parti populaire européen (PPE), a récemment affirmé « ACTA, c’est fini », avant de tempérer officiellement ses propos via un communiqué.

De quoi faire couler beaucoup d'encre... Administration Obama - Dévoilement d'un plan pour protéger les données personnelles sur le web. WASHINGTON - Le gouvernement américain a dévoilé jeudi un projet de protection des données personnelles sur internet, annonçant avoir obtenu l'accord de géants du secteur pour respecter l'anonymat de leurs utilisateurs, en particulier une fonction dédiée sur les navigateurs.

Administration Obama - Dévoilement d'un plan pour protéger les données personnelles sur le web

Sur le modèle du «Bill of Rights», la charte pour les droits et les libertés, pilier de la Constitution américaine, ce projet de «charte pour la protection des données des consommateurs» présenté par l'administration du président Barack Obama énonce une série de droits fondamentaux des internautes. Parmi ces droits figurent celui des consommateurs à exercer un contrôle sur les données personnelles collectées puis utilisées sur internet, le respect du «contexte» dans lequel ces données ont été obtenues et la garantie de la sécurité des données. «L'anonymat est quelque chose auquel les gens attachent beaucoup d'importance», a affirmé le directeur de la FTC, Jon Leibowitz. Quand l'administration Obama vole au secours des consommateurs en ligne - INTERNET.

USA : bientôt une loi sur la protection des données personnelles. La vie privée en contexte ou la vertu de la réciprocité. Helen Nissenbaum est chercheuse à l’université de New York.

La vie privée en contexte ou la vertu de la réciprocité

Elle intervenait récemment dans un séminaire du programme des Technologies de libération de l’université de Stanford (blog, @Liberationtech) dans une petite salle à moitié vide, raconte Alexis Madrigal pour The Atlantic. Pourtant, Helen Nissenbaum n’est pas n’importe qui. Bientôt des lunettes pour tout savoir des gens que vous croisez ? Lorsque l'on voit à quelle vitesse l'évolution technologique balaye des siècles de protection de la vie privée de millions de citoyens, on ne peut s'empêcher de mesurer à quel point le gouvernement est à mille lieux des priorités qui devraient être les siennes lorsqu'il accorde à la CNIL un budget à peine supérieur à celui de l'Hadopi...

Bientôt des lunettes pour tout savoir des gens que vous croisez ?

En voici encore un exemple, avec les travaux à la fois très excitants et effrayants de chercheurs de l'Université d'Aalto, en Finlande. Les étudiants de cette toute récente Université - née en 2010 de la fusion de l'Ecole d'Economie, l'Université des Technologie, et l'Université des Arts et du Design d'Helsinki -, travaillent sur un projet baptisé UI-ART, de réalité augmentée. Données personnelles : infographie de Bruxelles. Anonymisation de données personnelles. Actualité informatique et high tech : internet, nouvelles technologies. L'UFC sensibilise aux données personnelles via un poisson d'Avril. L'anonymat est-il encore utile en ligne ? La vie privée, un problème de vieux cons. MaJ : au vu de son succès, cet article est devenu un livre, au titre éponyme, La vie privée, un problème de « vieux cons » ?

La vie privée, un problème de vieux cons

, qui peut être commandé sur Amazon, la Fnac, l’AppStore (pour iPhone & iPad), et dans toutes les bonnes librairies… Sommes-nous aussi coincés et procéduriers au regard de notre vie privée que la société de nos grands-parents l’était en matière de sexualité ? Dit autrement : assiste-t-on aux prémices d’un bouleversement similaire, d’un point de vue identitaire, à celui de la révolution sexuelle ? C’est la thèse esquissée dans un très intéressant article consacré aux bénéfices sociaux, personnels et professionnels du partage des données par les utilisateurs de réseaux communautaires et sociaux type “web 2.0“.

“Au début, les gens avaient très peu d’inhibitions, et adoptaient des pratiques très risquées. Ce qui n’a pas empêché la libération sexuelle d’avoir lieu, et de profiter, in fine, à l’ensemble de la société. Big Brother, un truc de vieux ? Vie privée : le point de vue des “petits cons” Nombreux sont ceux qui pensent que les jeunes internautes ont perdu toute notion de vie privée.

Vie privée : le point de vue des “petits cons”

Impudiques, voire exhibitionnistes, ils ne feraient plus la différence entre vie publique et vie privée. Et si, a contrario, ils ne faisaient qu’appliquer à l’internet ce que leurs grands-parents ont conquis, en terme de libertés, dans la société ? Dans “La vie privée, un problème de vieux cons ? “, je dressais un parallèle entre la façon désinhibée qu’ont les jeunes internautes de se dévoiler sur le Net et la révolution sexuelle, et me demandais si ceux qui sont gênés par cette façon décomplexée de s’exprimer ne seraient pas un peu coincés. Au-delà des problèmes d’inhibition des “vieux cons“, il est difficile d’aborder la question sans essayer de regarder de plus près comment, et pourquoi, les jeunes qui ont grandi avec le Net évoquent ainsi leurs vies privées dans des espaces publics.

[Polémique] Et si Google avait raison de tracer vos données personnelles ? par François Sutter. L’actualité se fait régulièrement l’écho de préoccupations sur l’utilisation et la protection des données. Les internautes sont évidemment concernés. Par exemple, le 16 février dernier le Wall Street Journal a publié un article sur la manipulation des cookies par Google sur les internautes utilisant le navigateur web Safari et l’iPhone via le bouton +1. Rien qu’aujourd’hui, plusieurs informations relayent cette problématique : la Cnil aurait contacté Google pour le non respect des règles européennes en matière de confidentialité. Le « off line » est également concerné, quand on voit la polémique déclenchée par le Canard Enchaîné ce matin sur l’affaire d’une grande marque de mobilier soupçonnée d’avoir utilisé des fichiers issus de la Police pour se renseigner sur des salariés et des clients de l’enseigne !

C’est un point de vue qui n’engage que moi, mais je ne partage pas les avis qui reprochent ouvertement à Google de tracer les données des internautes. Peut-on être anonyme sur le Net ? Du mot « anonyme » et des notions aussi mal comprises d’appellation et d’identifiabilité en marge de la révélation de l’identité de Noisette Sociale. Notions abordéesNotion abordée : Le niveau d’identifiabilité d’une personne décrite par un ensemble d’informations ne résulte pas nécessairement de l’usage ou non d’identificateurs. Un fait divers presque banal sur le Web, dont voici la version de la journaliste Josianne Massé de Branchez-Vous ! : « Noisette Sociale a blogué sous un pseudonyme pendant deux ans. (…) Au milieu d’un conflit entre blogueurs, sous la forme d’un commentaire anonyme, la véritable identité de Noisette Sociale a été dévoilée.

“Je n’avais pas de personnage, je n’inventais rien. 0UdeM-taln-04.