background preloader

Techniques de culture

Facebook Twitter

Billes de graines. Culture de La Citrouille Et de La Courge. Figure 4.

Culture de La Citrouille Et de La Courge

Fleurs mâles (à chaque nœud) qui ne forment pas de fruit; fleur femelle (à gauchecomplètement) qui a été pollinisée et qui forme un fruit.Les courges d'été sont particulièrement sensibles à la sécheresse, du fait que le fruit sedéveloppe et est récolté dans les quelques jours qui suivent la pollinisation. Un manqued'humidité donne souvent un fruit qui s'est peu ou mal développé.Même si on cultive normalement la citrouille et la courge sans irrigation, celle-ci peutnéanmoins être très bénéfique quand on peut y recourir. On applique alors 2,5-3,75 cm (1-1½po) d'eau par semaine durant la floraison et le développement du fruit.

Maraîchage et traction animale. D'un pas régulier, Lou -trait breton- fait des allers-retours dans la parcelle de pommes de terre.

Maraîchage et traction animale

Jean-Louis Deloux, en charge de la traction animale, solidement accroché à sa machine, garde les yeux rivés sur le sol. "La pluie nous a retardés, le sol était trop humide, même pour travailler avec un cheval", confie-t-il en faisant demi-tour. Nous sommes aux Jardins de contrat, à Montreuil-en-Touraine, l'un des maillons du Réseau Cocagne, un ensemble d'exploitations maraîchères biologiques actives dans le domaine de l'insertion par l'activité économique. Parmi leurs actions, les Jardins de contrat proposent à leurs adhérents un panier de légumes hebdomadaire. Production de courges: une culture aisée et un marché demandeur (B65)

René Léa, maraîcher bio situé à Plouescat, dans le Finistère, fait germer ses semences de courges sous serre avant de les replanter en pleine terre sous forme de mottes.

Production de courges: une culture aisée et un marché demandeur (B65)

Les courges, et en premier lieu le potimarron, sont de plus en plus appréciées des consommateurs. Indispensables en circuit court, elles conquièrent petit à petit les circuits longs. Si la conduite culturale est relativement simple, l’enherbement impose des choix, plus ou moins écologiques.

Techniques

Semences. Le matériel. La culture sur buttes (fiche technique) Pour les bonnes raisons de pratiquer la culture sur buttes, voir ici.

La culture sur buttes (fiche technique)

Deux grands courants pratiquent la culture sur buttes : le premier d’inspiration biointensive, le second d’inspiration permaculturale. La biointensive cherche en gros à maximiser le rendement aussi vite que possible en utilisant tous les moyens biologiques à disposition du jardinier. La permaculture recherche plutôt à imiter la nature, et à éviter les pratiques trop coûteuses en travail, quitte à obtenir un rendement plus faible ou à prendre plus de temps pour obtenir un résultat.

Biodiversité fonctionnelle maraichage arboriculture viticulture biologiques experimentation GRAB. Tous les résumés et les fiches complètes des résultats des expérimentations 2008 du GRAB sur l’environnement et la biodiversité fonctionnelle, en maraîchage, arboriculture et viticulture biologiques.

Biodiversité fonctionnelle maraichage arboriculture viticulture biologiques experimentation GRAB

Maraîchage bio: Résultats d’expérimentations GRAB 2008 >> Fiche-Résultat-Expérimentation-BiodiversitéFonctionnelle-GRAB-2008 Retour tableau Arboriculture bio : Résultats d’expérimentation GRAB 2008 Bandes florales : recherche d’espèces florales utiles . En agriculture bio, on opte pour une lutte directe en dernier recours.

Productions végétales. Conseils en fertilisation Réalisation du plan fumure N ou NPK et du cahier de ferti - cliquez ici Pour vous faire gagner du temps et être conforme en cas de contrôle, notre conseiller spécialisé en agronomie réalise pour vous votre plan de fumure et cahier de ferti.

Productions végétales

Vérification du plan de fumure et cahier ferti - cliquez ici Vous avez réalisé vous-même votre plan de fumure et souhaitez être sûr de vous en cas de contrôle ?

Le sol

C’est quoi, la biointensive ? Il y a plus d’un siècle, des maraîchers pratiquaient autour de Paris une méthode de culture intensive qui leur permettait, dans une région où la place était déjà comptée, de produire, de manière totalement biologique (les engrais chimiques et les pesticides n’étaient pas encore inventés), des grandes quantités de légumes d’excellente qualité, à partir de surfaces très réduites.

C’est quoi, la biointensive ?

L’apparition de la mécanisation, les progrès des moyens de transport et les engrais ont relégué cette méthode à de rares jardins d’amateurs éclairés : il était possible de produire plus loin de Paris, en quantité suffisante. Pourtant, de nombreux jardiniers auraient tout intérêt à en connaître les grands principes. D’autant plus que cette ancestrale méthode a depuis été améliorée, pour donner naissance à la méthode française intensive biodynamique, ou biointensive. Les premières bases de la biointensive ont été jetées par un Anglais, Alan Chadwick après la seconde guerre mondiale, en Afrique du Sud. 1.

Techniques Culturales - Tableau de compagnonnage. Cultiver sans labourer ? Les raisons qui peuvent inciter à adopter les techniques culturales sans labour sont diverses : aspects économiques, organisation du travail, raisons agronomiques, environnementales… Des progrès significatifs ont été faits pour apprécier leur intérêt, qui dépend fortement des situations rencontrées et des problèmes à résoudre dans l’exploitation.

Cultiver sans labourer ?

Le dernier colloque sur la simplification du travail du sol, co-organisé par INRA, le Cemagref et l’ITCF date de 1991. C’est donc dix ans après que nous vous proposons de faire un état des lieux des avancées techniques sur ce sujet. Depuis cette époque, le contexte a évolué sur plusieurs plans et tout d’abord celui des motivations qui poussent certains agriculteurs à changer leurs techniques de travail du sol. Des raisons diverses Aspect économique et organisation du travail L’intérêt des agriculteurs pour les techniques simplifiées s’est amplifié avec la pression des contraintes économiques. Raisons agronomiques Raisons environnementales. Les forêts alimentaires - Les forêts… - L'Agroforesterie. L'Agroforesterie Un exemple d'agroforesterie avec cultures sur terrasses et plates bandes par Stepp Holzer (Autriche) L'étymologie La nature de l'agroforesterie Les objectifs Les moyens Les avantages L'agro-sylviculture et la biodiversité Les atouts de l'agroforesterie Une pratique ancienne Expérimentations et résultats.

Les forêts alimentaires - Les forêts… - L'Agroforesterie

Les 12 meilleurs PDF et Ebook gratuits sur le potager. Techniques Culturales - Compagnonnage - Des plantes qui font bon ménage. Lundi 11 janvier 1 11 /01 /Jan 11:52 Des plantes qui font bon ménage, Dr Stuart B.

Techniques Culturales - Compagnonnage - Des plantes qui font bon ménage

Hill "Vous pensez vraiment qu'il est possible de gagner $6,000 par an en cultivant des légumes sur un terrain qui a tout juste un cinquième d'acre de superficie? " me demandait un collègue. Il faisait allusion à une brochure décrivant le travail d'un groupe de producteurs de légumes de Santa Cruz, en Californie (Jeavons, 1974). "Certainement", lui répondis-je. Peut-être aurait-il mieux compris si je lui avais dit que les producteurs se servaient d'engrais de synthèse, d'herbicides et d'insecticides, mais ils n'utilisaient aucun de ces produits dans leurs jardins.

Cette méthode offre beaucoup d'avantages. Même si l'on ne sait pas exactement de quelle façon les plantes s'avantagent mutuellement, on observe des tendances générales.

Définition