background preloader

Classe inversée

Facebook Twitter

Classe inversée: retour d'une expérimentation. Le modèle pédagogique consistant à inverser et à adapter les activités d’apprentissage traditionnellement proposées aux étudiants en utilisant en alternance la formation à distance et la formation en classe est fort populaire actuellement dans le monde de la pédagogie, quoique peu documenté. Deux professeurs de l’Université de Sherbrooke partagent leur expérimentation du processus.

Comme expliquer dans cet article, Isabelle Nizet et Florian Meyer, professeurs à la Faculté d’éducation, ont testé eux-mêmes cette méthode pédagogique dans le cadre d’un cours d’évaluation du baccalauréat en enseignement au secondaire. Durant trois semaines, les étudiantes et étudiants d’Isabelle Nizet ont visionné à la maison 16 courtes capsules multimédias portant sur des concepts théoriques précis.

Ils ont ensuite profité du temps de classe pour s’engager dans diverses activités d’apprentissage mobilisant ces concepts et pour discuter avec leurs pairs. Faire la classe à l’endroit ou à l’envers? Http. Letableau-v3-n1_2014b_0.pdf. Looking for ‘Flippable’ Moments in Your Class. March 25, 2013 By: Barbi Honeycutt, PhD in Instructional Design “How do you determine what can be flipped?” With all of this discussion around flipped classrooms, more instructors are asking this question and wondering when and where flipped strategies are best integrated into the learning environment.

Certainly, some topics lend themselves more easily to flipped strategies than others, but every lesson plan has the opportunity for at least one “flippable moment.” This is the moment during class when you stop talking at your students and “flip” the work to them instead. This is the moment when you allow your students to struggle, ask questions, solve problems, and do the “heavy lifting” required to learn the material. The Internet, online textbooks, online lectures, MOOCs, and other resources provide access to endless amounts of content, much of it free. So, back to the original question: How do you determine what can be flipped? Flippable Moment #1: Look for confusion. Dr. . [...] Apprentissage par enquête et Pédagogie inversée. «C’est le rôle de la prospective que de ne pas minimiser les tensions et les dangers futursau nom d’un optimisme de convention.

Mais l’anticipation se veut aussi une incitation à l’action. En cela, elle ne saurait non plus céder au pessimisme.»Vers les sociétés du savoir, Rapport mondial de l’UNESCO, 2005 Dernièrement, une personne dans mon entourage professionnel m’a fait grandement réfléchir à propos de la grande importance que l’on accorde en éducation au spécialiste, à l’expert à qui on accorde le monopole du savoir.

On aura pu constater, il y a quelques mois, dans le cadre du débrayage des étudiants, à quel point cette notion est aussi amplement ancrée dans le paysage médiatique. En effet, combien de fois a-t-on lu ou entendu des journalistes et des animateurs dire : «donner des cours», «assister à des cours», «manquer des cours». Qu’on ne se méprenne pas! C’est ici que la notion de partage d’expertise et de réelle interactivité prend toute son importance.

Source Wikipedia. La "classe à l'envers", petite révolution pédagogique au Canada. "Bonjour, ici Madame Annick". Celle qui s’exprime ainsi sur une vidéo YouTube avec un joli accent canadien n’est pas une animatrice de la télé, mais professeure de maths, d’histoire et d’anglais dans une école publique, l’école Le Mascaret à Moncton, à l’extrême sud-est du Canada. Annick Arsenault Carter, 41 ans, adresse ses leçons (environ 10 minutes) sur les probabilités, les diagrammes circulaires ou les décimales à ses élèves de 7e (11-12 ans). Comme elle le ferait en classe, mais justement, elle ne le fait pas en classe. Et ça change tout. Depuis le printemps 2012, la professeure a décidé de mettre ses élèves à l’heure de la "classe inversée".

La quoi ? Les sécheurs démasqués Mine de rien, c’est une petite révolution dans cette classe pas facile (la moitié des élèves se trouvent en difficulté) : "Au départ, j’avais envie d’aider mes élèves qui peinaient le plus à avancer, avant de réaliser que la méthode pouvait aider tout le monde", explique la professeure. A plusieurs vitesses.