background preloader

Montrer les limites du tout PIB

Facebook Twitter

Dislocation statistique globale : la démultiplication des outils de mesure de la réalité économique. Within the global systemic crisis that we are now experiencing, our experts have been talking for some years about “statistical fog” to qualify the inability of today’s tools to measure real economy, or even the way to manipulate them in order to match results to the political speech (or vice versa).

Dislocation statistique globale : la démultiplication des outils de mesure de la réalité économique

Leaving aside the temptation to manipulate, this “statistical fog” also derives from the fact that the economy is evolving profoundly, and yesterday’s indicators (GDP, unemployment, etc.) are no longer relevant in today’s world. After a few vain attempts to transform these old time indicators, we are able to see new initiatives which we anticipate to be sustainable this time, and which in the short term will form some confusion before harmonizing themselves by 2025, pushed by international bodies such as the G20. Limitations of the two flagship indicators Fig. 1 – The countries GDP on a PPP Basis, 2014. Source: The Conversation. La fin de la croissance? PIB, le problème intérieur brut. Taux d'emploi, PIB...

PIB, le problème intérieur brut

Certains indicateurs dominent le paysage médiatique et déterminent aux yeux du public le succès ou l'échec des politiques économiques. Quelles sont leurs limites, et sur quels (autres) indicateurs pourrait-on se concentrer pour faire avancer le domaine social ? La croissance du PIB par habitant des pays européens entre 1950 et 2000 s’explique… par leur niveau initial de PIB/h ! Il s’agit ici uniquement d’une « explication » statistique.

La croissance du PIB par habitant des pays européens entre 1950 et 2000 s’explique… par leur niveau initial de PIB/h !

Mais elle est étonnante et conduit à se poser d’autres questions, au-delà des statistiques. Les graphiques qui suivent ont été mis au point par mon ami lillois Christophe Vieren, après un premier billet qu’il avait publié sur son blog en novembre 2013. Je ne me souviens pas avoir jamais rencontré de corrélation aussi forte entre deux grandes variables économiques a priori indépendantes. Les calculs portent sur les 16 pays européens (de l’ouest, du nord et du sud) n’ayant pas fait partie de l’ex « bloc de l’Est ». Le premier graphique représente le taux de croissance annuel moyen du PIB/h entre 1950 et 1998 en fonction de leur niveau initial de PIB/h. Ainsi, nous aurions une « loi » économique : plus on est riche (en termes de PIB/h) plus faible sera la croissance à venir, plus on est pauvre et plus elle sera forte. En Italie, la prostitution et la drogue vont gonfler le PIB. L’INSEE résiste. Pour soutenir la croissance, rien ne vaut les souteneurs.

En Italie, la prostitution et la drogue vont gonfler le PIB. L’INSEE résiste.

Pourquoi un retour de la croissance s’accompagnera d’une hausse des inégalités (et ça n’est pas la mauvaise nouvelle que ça semble être) En cette fin d’année 2014, François Hollande souhaite remettre "l’égalité" au centre du débat public.

Pourquoi un retour de la croissance s’accompagnera d’une hausse des inégalités (et ça n’est pas la mauvaise nouvelle que ça semble être)

Stéphane le Foll, porte-parole du gouvernement, le répète à l’envie "La ligne suivie depuis un an : moderniser la France, redresser notre pays avec comme principe le principe de l’égalité". Ainsi, la lutte contre les inégalités devient, à nouveau, un sujet phare pour l’exécutif. Enthousiasme général pour les prévisions de croissance 2015 : quand un chiffre identique inquiétait l'Insee un an auparavant.

La publication ce jeudi 18 décembre de la note de conjoncture de l’Insee, note intitulée "les freins se desserrent un peu", suscite un enthousiasme non dissimulé de la part du gouvernement.

Enthousiasme général pour les prévisions de croissance 2015 : quand un chiffre identique inquiétait l'Insee un an auparavant

Mais le gouvernement n’est pas seul. "Les bonnes prévisions de l’INSEE" pour Europe 1, "Cinq raisons de croire à la reprise, selon l’Insee," pour Le monde, ou encore "pour 2015, l’Insee voit de petits rebonds" pour Libération. Excellente nouvelle : la croissance égalise le bonheur des citoyens d’un pays. 10 ans de prévisions de croissance par le gouvernement en un graphique. Paf le PIB… C’est officiel, la France a décroché depuis 40 ans : chronique d’un déclin pourtant tellement évitable. Comparing Chinese provinces with countries: All the parities in China. Indices, réalisé par Vincent Glenn. Peut-on, en 2011, mesurer le progrès d’une société à l’aune de son PIB ?

Indices, réalisé par Vincent Glenn

Le bonheur est-il comptable ? Comment inventer de nouvelles mesures de l’état du monde ? Inspiré par les travaux de la commission Stiglitz sur la remise en cause de « l’instrument PIB », Indices s’insinue dans les méandres des alternatives au PIB avec ingéniosité et acuité. « Quand vous croisez un ami, vous lui dites “comment ça va ?” , et pas “qu’as-tu produit ce mois-ci ?” Avançant par énigmes, énoncées sur cartons, Indices se construit sur un dispositif malin, pédagogique, voire par moment assez ludique. Documentaire : Indices, par Vincent Glenn. Les indicateurs véhiculent toujours certains objectifs.

Documentaire : Indices, par Vincent Glenn

D'où la nécessité de les choisir avec soin et collectivement. Des indicateurs à l’époque du GPS, c’est idiot! En lançant après de nombreux autres le débat sur de nouveaux indicateurs économiques, le nouveau maître du monde pour 1 an[1] a fait sortir de la clandestinité les travaux de nombreux chercheurs en France et dans le monde.

Des indicateurs à l’époque du GPS, c’est idiot!

Pas de croissance perpétuelle. Arrêtons de croire que la croissance est la réponse à nos problèmes.