background preloader

Birago DIOP écrivain & poète 1906-1989

Facebook Twitter

Birago DIOP. Birago DIOP wikipedia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Birago DIOP wikipedia

Pour les articles homonymes, voir Diop. Birago Diop Birago Diop (11 décembre 1906 à Ouakam, Dakar, Sénégal - 25 novembre 1989 à Dakar) est un écrivain et poète, connu notamment pour ses rapports avec la Négritude, et la mise par écrit de contes traditionnels de la littérature orale africaine, notamment Les Contes d'Amadou Koumba. Par ceux-ci, d'après les mots de Roland Colin, Birago Diop « a ouvert l'une des voies qui mènent à l'Esprit négro-africain[1]. » Léopold Sédar Senghor admirait également cette mise par écrit de contes que Birago Diop « rénove [...] en les traduisant en français, avec un art qui, respectueux du génie de la langue française — cette « langue de gentillesse et d'honnêteté » —, conserve, en même temps, toutes les vertus des langues négro-africaines[2]. » Le souffle des mots & des ancêtres. LesSouffles 1943 poème à écouter. Ecoute plus souvent Les Choses que les Etres La Voix du Feu s’entend, Entends la Voix de l’Eau.

LesSouffles 1943 poème à écouter

Ecoute dans le Vent Le Buisson en sanglots : C’est le Souffle des ancêtres. Ceux qui sont morts ne sont jamais partis : Ils sont dans l’Ombre qui s’éclaire Et dans l’ombre qui s’épaissit. Souffles El Soplo de Los Ancestros.

Souffles (El Soplo de Los Ancestros) Mise en ligne par JESUALEJAN sur YOUTBUBE le 29 mai 2008 Primer Coloquio Internacional Fusión de Horizontes: "Pensamiento Critico en África" Ciencias del Lenguaje, resonancias entre Latinoamérica, el Caribe y África, en homenaje a Cheikh Anta Diop – epc

Entretien avec Birago Diop.

Sa carrière diplomatique, après l'indépendance de son pays, et son retour à son premier métier de vétérinaire à Dakar n'entravèrent pas son exploration de la littérature traditionnelle africaine, mais il déclara avoir « cassé sa plume ». Il publia néanmoins la Plume raboutée et quatre autres volumes de mémoires de 1978 à 1989. – epc
Né près de Dakar, il reçut une formation coranique et suivit simultanément les cours de l'école française. Pendant ses études de médecine vétérinaire à Toulouse, il resta à l'écoute des travaux des africanistes, et s'associa à la fin des années 1930 au mouvement de la Négritude qui comptait alors Senghor, Césaire. C'est à Paris qu'il composa en 1942 les Contes d'Amadou Koumba (publiés en 1947), marquant dès ce premier livre sa prédilection pour la tradition orale des griots, ces conteurs populaires dont il ne cessa jamais d'écouter la voix. Respectueux de l'oralité, il affina un talent original d'écrivain dans les Nouveaux Contes d'Amadou Koumba (1958) et Contes et Lavanes (1963); son recueil de poèmes Leurres et Lueurs (1960) est profondément imprégné de culture française alliée aux sources d'une inspiration purement africaine. – epc

L’OS de Mor Lam auThéâtre 1966. TABLEAU PREMIER - DEUXIEME TABLEAU - TROISIEME TABLEAU - QUATRIEME TABLEAU - retour aux extraits Théâtre C’est un vieil Os centenaire et qui date de trente ans.

L’OS de Mor Lam auThéâtre 1966

En tant que conte, il figure dans le numéro 1 de la Revue Présence Africaine et a été traduit même en polonais. Les habitudes de la vie imposées par la TRADITION se révèlent mal adaptées aux besoins de Mor Lam. Disons que Mor Lam s’adapte mal à ses obligations. Son désir de se trouver seul, dans sa demeure, pour savourer son OS, explique toute l’importance de l’événement et dénote un égoïsme bien humain.

Mais son choix, sa décision : plutôt faire le mort que partager l’Os, est terrifiant. Prisonnier de lui- même, sans générosité… Il meurt. Il faut jouer le Jeu de la Tradition, celui de la Société dans laquelle nous vivons. L'Os de Mor Lam version audio. L’OS 2013 par la Cie KS and Co de Guyane. Du lundi 8 au mercredi 31 juillet 2013 | Cie KS and Co, Kokolampoe scène conventionnée de Saint-Laurent-du-Maroni, Guyane Une comédie chantée et jouée d’après Birago Diop Mise en scène : Ewlyne Guillaume | Assistant à la mise en scène : Serge Abatucci | Lumière : Frédéric Chantossel | Plasticien : Marcel Pinas | Traduction du français au saramaka tongo : Kwantie Kwadjanie.

L’OS 2013 par la Cie KS and Co de Guyane

Avec : Serge Abatucci . Nolinie Kwadjanie . Miremonde Fleuzin . Birago Diop (1906-1989) est né au Sénégal, il est associé au mouvement de la Négritude de Léopold Sédar Senghor. Le Village des hommes bons serviables et généreux, très longtemps privé de viande, reçoit un beau boeuf entier, en parfait état d’embonpoint que les villageois doivent conformément à la coutume, se partager. Les jeunes comédiens du Théâtre Ecole Kokolampoe seront pour la première fois au Festival d’Avignon Off avec L’Os.

Ewlyne Guillaume, Serge Abatuci D’une rive à l’autre. La plume raboutée Mémoires 1978. PREMIERE PARTIE - chap1 - chap2 - chap3 - chap4 - chap5 - chap6 - chap7 - chap8 - chap9 - chap10retour aux extraits Prénom.................

La plume raboutée Mémoires 1978

Nom …………… Fils de ……..…… Et de ………... Lettre à Birago DIOP Bernard Magnier.