background preloader

Musée d'Orsay

Facebook Twitter

Thème et Mouvement

Peintre Etranger de la fin du 19eme Siècle. Photo. Jean-Léon Gérôme (1824-1904)L'Histoire en spectacle. Jean-Léon Gérôme Pollice Verso © Phoenix Art Museum Gérôme fut longtemps stigmatisé comme l'emblème d'un académisme stérile, avant que la perception de l'artiste n'évolue profondément au cours des dernières décennies.

Jean-Léon Gérôme (1824-1904)L'Histoire en spectacle

Jules Bastien-Lepage (1848-1884) Jules Bastien-LepageLes foins© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski Mort à trente-six ans au sommet de sa gloire, cet ancien élève de Cabanel, a marqué la peinture naturaliste d'une empreinte indélébile.

Jules Bastien-Lepage (1848-1884)

Reçu premier en octobre 1868 au concours d'entrée à l'Ecole des beaux-arts, il devient, à partir de 1874, quand il obtient une médaille de troisième classe, un des piliers du Salon. Ses portraits et tableaux de figures, impatiemment attendus par la critique, sont régulièrement commentés. Ils lui valent diverses récompenses et plusieurs d'entre eux seront achetés par l'Etat. Bastien-Lepage doit ce succès à un oeuvre personnel, reflet d'un remarquable esprit de synthèse puisque si l'on y sent l'influence de sa formation, on y trouve aussi de multiples références aux mouvements les plus novateurs.

Cette rétrospective est l'occasion de réunir un ensemble exemplaire de ses créations et d'expliquer aujourd'hui le rôle fondamental que ses contemporains lui avaient déjà reconnu. Turner, Whistler, Monet. Claude MonetLondres, le Parlement.

Turner, Whistler, Monet

Trouée de soleil dans le brouillard© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski C'est à Londres, en 1871, que débute la relation entre ces trois artistes. Claude Monet (1840-1926) se réfugie dans la capitale anglaise en cette "année terrible". Il y découvre les oeuvres de Turner (1775-1851), notamment celles du legs Turner alors exposées, ainsi que les premiers Nocturnes de Whistler (1834-1903) qui, avait lui-même ressenti très jeune un attrait pour les paysages du maître anglais. Il se peut que Monet ait également eu connaissance des gravures de la Tamise par Whistler publiées cette même année.

Marcel Proust, l'écriture et les arts. Daumier. Honoré DaumierDon Quichotte et la mule morte© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski Daumier reste un des artistes les plus populaires de son siècle : tout le monde connaît les bourgeois ventrus, les avocats véreux, le roi Louis-Philippe en forme de poire ou Ratapoil, le mouchard impérial de ses caricatures.

Daumier

On connaît aussi le sculpteur des bustes des parlementaires. Mais ce qu'on ignore, c'est que Daumier fut l'un des plus grands peintres et dessinateurs de son temps : la discrétion de l'homme et l'éparpillement dans le monde entier de son oeuvre l'ont desservi. Baudelaire, Delacroix, Degas ou Picasso furent ses admirateurs et cette rétrospective devrait permettre de comprendre pourquoi ils le plaçaient aussi haut. Commissariat général. Theo van Gogh marchand de tableaux, collectionneur, frère de Vincent. Vincent van GoghEugène Boch© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski La légende a fait de Vincent van Gogh un solitaire.

Theo van Gogh marchand de tableaux, collectionneur, frère de Vincent

En réalité il eut un double, son frère Theo avec lequel il partagea sa passion pour l'art et qu'il initia aux recherches picturales les plus audacieuses. Sans Vincent, nous aurions oublié Theo van Gogh, négociant en oeuvres d'art en Hollande, puis à Paris où il dirigea la succursale de la maison Goupil. Millet / Van Gogh. Jean-François Millet Des glaneuses© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Jean Schormans Parmi les artistes que Van Gogh a admirés tout au long de sa vie, Millet a occupé une place essentielle.

Millet / Van Gogh

Jusqu'à la fin de sa carrière, il représenta pour lui un modèle artistique et un exemple d'honnêteté et de courage, dont il idéalisait la vie rustique et laborieuse. En le copiant librement, Van Gogh réinventait la poésie de la vie rurale et donnait à la couleur une puissance nouvelle. L'œuvre de Millet ne cessa de l'inspirer, depuis les premiers dessins réalisés en Hollande jusqu'aux dernières variations sur Le Semeur exécutées à Saint-Rémy. L'exposition, à travers quatre-vingt-cinq œuvres des deux artistes - peintures, dessins, pastels, gravures -, met en évidence la filiation qui les unit et montre la résonance extraordinaire de l'œuvre de Millet dans celle de Van Gogh.

Commissaires Publication. Manet, Monet. La gare Saint-Lazare. Claude MonetLa Gare Saint-Lazare© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski Peint en 1874 par Manet, Le Chemin de fer, appelé aussi La gare Saint-Lazare (Washington, National Gallery of Art) fascine toujours historiens et critiques d'art.

Manet, Monet. La gare Saint-Lazare

L'exposition fait le point sur les recherches récentes autour de cette oeuvre énigmatique, évoque le contexte de renouveau artistique qui a suivi les années de guerre avec la Prusse, et met aussi l'accent sur les relations de Manet avec Monet et sur le débat entre peinture d'atelier et peinture de plein air. Jean-Paul Laurens (1838-1921), peintre d'histoire. Jean-Paul LaurensL'excommunication de Robert le Pieux© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski Jean-Paul Laurens (1838-1921), l'un des derniers représentants de la peinture d'histoire, connut une grande notoriété sous la IIIe République.

Jean-Paul Laurens (1838-1921), peintre d'histoire

Son oeuvre prolifique et diverse, le rôle qu'il joua dans les institutions artistiques de son temps le font apparaître comme l'archétype de l'artiste officiel. Ses tableaux, dont certains connurent une large diffusion par le biais des dictionnaires et des manuels scolaires, reprennent des scènes de l'histoire médiévale et byzantine (L'Excommunication de Robert le Pieux, 1875), mais aussi des représentations plus contemporaines (Les derniers moments de Maximilien, 1882).

Son activité de décorateur fut considérable. L'Origine du monde. Autour d'un chef-d'oeuvre de Courbet. Gustave CourbetL'origine du monde© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski L'Origine du monde, chef-d'œuvre fascinant, fut dès sa création, entouré d'une aura quasi mythique.

L'Origine du monde. Autour d'un chef-d'oeuvre de Courbet

L'histoire de sa destinée nous est mal connue. Son premier propriétaire fut certainement le diplomate turco-égyptien Khalil-Bey (1831-1879) qui le dissimula parmi les tableaux de sa collection privée. Cet esprit cultivé collectionnait notamment les oeuvres de Delacroix, Ingres et Théodore Rousseau. Le nu féminin comptait parmi les thèmes de prédilection de Courbet. Pour retracer son histoire, plusieurs chefs-d'oeuvre ont été rassemblés : Le Bain turc d'Ingres (musée du Louvre), Le Sommeil de Courbet (musée du Petit Palais) mais aussi des toiles comme La source de la Loue (Buffalo, Albright-Knox Art Gallery), vision intimiste et personnelle associant la beauté fémimine au paysage.

Cézanne. Paul CézannePommes et oranges© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé LewandowskiRMN (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski Paul Cézanne (1839-1906) est reconnu comme l'un des plus grands peintres de l'art moderne, situé à la croisée de l'impressionnisme et des courants picturaux du XXe siècle.

Cézanne

Après avoir participé aux expositions impressionnistes dont la première fut inaugurée en 1874, il s'éloigna de ce mouvement trois ans plus tard, respectant en cela un cheminement personnel et une conception différente de la peinture. L'utilisation de la couleur était, pour Cézanne, le moyen d'exalter la forme en tant que volume et non de la décomposer sous l'effet des vibrations de la lumière, comme on le remarque dans ses paysages. Cette exposition a bénéficié du soutien du groupe LVMH et de Christian Dior. Gustave Caillebotte (1848-1894) Gustave CaillebotteLes raboteurs de parquet© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski Après des débuts sous les auspices du très académique Léon Bonnat, il semble que Gustave Caillebotte ait été très frappé par la première exposition du groupe impressionniste en 1874.

Il participera deux ans plus tard à la deuxième exposition du groupe avec huit tableaux, dont les remarquables Raboteurs de parquet. La modernité de Caillebotte apparaît davantage dans le choix des sujets empruntés à la vie contemporaine, à Paris, Yerres ou au Petit Gennevilliers, que par la technique qu'il pratique.

Carlo Bugatti (1856-1940) Carlo BugattiChaise© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay), Hervé Lewandowski Décorateur et architecte, créateur et fabricant de mobilier, de modèles d'orfèvrerie, d'instruments de musique, et même d'une bicyclette de compétition..., Carlo Bugatti fut particulièrement inventif et original. Il débute à Milan vers 1880, obtient ses premiers succès hors d'Italie en 1888, puis triomphe à l'exposition d'art décoratif de Turin en 1902. Il s'installe à Paris en 1904, avant de se retirer à Pierrefonds en 1910.

Paul Signac (1863-1935) Paul SignacFemmes au puits© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski Depuis près de quarante ans, le public n'a pas eu l'occasion d'avoir une vision d'ensemble de l'oeuvre de Paul Signac (1863-1935), ami de Seurat et théoricien du néo-impressionnisme.

Cette exposition permet de redécouvrir cet artiste, encore mal connu. Les oeuvres choisies dans les collections publiques et privées du monde entier montrent les différentes facettes de son art : les premiers paysages impressionnistes, les savoureuses scènes d'intérieur néo-impressionnistes, les marines quasi abstraites des années héroïques, les toiles éclatantes de couleur inspirées par Saint-Tropez. Sans oublier les dessins et les aquarelles, auxquels ce marin, inlassable voyageur, accorde, dès 1900, beaucoup de temps, ni les toiles tardives qu'il consacre aux ports de France et d'Europe.

Commissaires Publications. Manet. Les natures mortes. Edouard ManetOeillets et clématite dans un vase de cristal© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski Les natures mortes de Manet, entre tradition et modernité, évoquent un monde élégant et sensuel. Contrairement à Courbet, qui ancre ses thèmes dans une réalité prosaïque, ou à Cézanne, dont la vision est volontairement distanciée, Manet s'inspire des sujets les plus ordinaires, auxquels il donne une présence charnelle. Malgré leur simplicité, ses compositions sont subtilement élaborées, que ce soit un citron, une asperge, des violettes, des pivoines… Certains de ces petits tableaux intimes sont destinés à un ami ou à une femme aimée.

Les ultimes bouquets, fleurs de jardin fraîchement cueillies et arrangées dans un vase en cristal, témoignent de son immense appétit de vivre. Plus de la moitié des tableaux et des aquarelles réalisées par l'artiste sur ce thème sont rassemblés ici pour la première fois. Commissaires. Méditerranée - De Courbet à Matisse. Henri-Edmond CrossLes Iles d'Or© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / DR Célébrée par les écrivains pour sa côte intacte et sa beauté luxuriante, la Méditerranée devient, pendant la seconde moitié du XIXe siècle, un lieu privilégié pour les peintres. La découverte de ce littoral contrasté favorise leurs recherches sur la lumière et la couleur. Elle laisse émerger de nouvelles mythologies, loin de l'académisme du traditionnel voyage en Italie, ou du pittoresque de l'orientalisme.

De Courbet à Picasso, en passant par Monet, Signac ou Matisse, cette exposition présente dans leur diversité les expériences chromatiques de ces artistes sensibles à la sensualité des lieux et aux jeux de lumière reflétés sur la surface de la mer. Elle sera l'occasion de montrer que la modernité picturale, soutenue par des peintres généralement nés au Nord, s'invente en ces années au contact de la Méditerranée. Commissaire.