background preloader

OpenData et Entreprise

Facebook Twitter

Open Food Facts. Exemple de feedback.

Fiabilité

Perles Groupe 1. Comment. Open Data : Quels enjeux pour l'entreprise ? (pdf) Open Data. Open data : qu’est-ce qu’une donnée ouverte ? Une donnée est un fait brut, qui n’as pas encore été interprété. Par exemple, si en consultant un thermomètre je lis "18°C" il s’agit bien d’une donnée. Si je dis qu’il fait "plutôt doux pour la saison", on a affaire à une information. L’open data ne s’intéresse qu’aux données brutes.

Les acteurs publics (et les acteurs privés) manipulent un grand nombre de données et d’informations, qu’ils mettent parfois en ligne. Quelle compagnie aérienne est la plus ponctuelle ? Prenons l’exemple du site Qualité Transports récemment mis en place par le Ministère de l’Ecologie. Il s’agit bien ici de données brutes. L’exemple du site Qualité Transports le démontre, si besoin était : publier des documents PDF en ligne, ce n’est pas réaliser l’ouverture des données publiques… Pour qu’une donnée soit ouverte, elle doit répondre à trois grands critères : Like this: J'aime chargement… BrainStorm EMSE - OpenData. Open Data, le partage de données reste toujours associé à un risque. Crédit D.R. Une étude menée par la société de conseil Bluenove fait le point sur l'ouverture des données tant du côté public que privé, offreurs que consommateurs de données.

Le principe des données ouvertes est surtout connu pour son utilisation dans le secteur public pour offrir de l'information gratuitement (journal officiel, données géographiques, etc.) qui pourra le cas échéant servir à des entreprises pour créer des services. Or le secteur privé peut aussi être offreur de données ouvertes. Cette ouverture peut être limitée et loin d'être totale. « L'Open Data a un problème d'image : c'est une démarche progressive alors que l'on attend souvent tout gratuitement et tout de suite, l'existant étant par conséquent vécu non pas comme une avancée mais comme une déception » déplore Martin Duval, PDG fondateur du cabinet de conseil BlueNove.

Ce cabinet a réalisé une étude baptisée Open Data : quels enjeux et opportunités pour l'entreprise ? L'Open Data connu mais méconnu. L’ouverture est-elle morte. « L’ouverture est morte » (Open is dead) estime John Geraci sur GovLoop, la communauté de l’innovation publique américaine, et initiateur du projet Do it yourself City. « Telle est la conclusion à laquelle je suis arrivé lors d’une récente réunion où des gens se sont rassemblés pour discuter de la façon de faire avancer l’ordre du jour de l’Open Data. L’ouverture n’est pas morte comme mouvement, elle est morte comme terme qui peut-être utilisé pour motiver les gens, pour les amener à se rallier à une cause, pour participer à un évènement ou se rallier en ligne pour quelque chose.

Le gouvernement ouvert. Les villes ouvertes. Les données ouvertes. Les sources ouvertes. Réaction d’humeur d’un spécialiste un peu fatigué ou discussion de fonds sur les limites d’un idéal ? La réflexion de John Geraci évoque la fatigue des mots valises dont la mode ne dure pas. Mais l’ouverture des données n’est effectivement pas le sésame « ouvre-toi » que l’on croit. Ensuite cette ouverture est complexe. Le Livre Blanc de bluenove sur « L’Open Data: enjeux et opportunites pour l’entreprise »

Les enjeux de l’extension de l’Open Data au monde de l’entreprise. « Ainsi donc, nous souhaitons étendre le nombre et la diversité des données réutilisables. Mais pourquoi, en fait ? Pourquoi, en particulier, les entreprises contribueraient-elles à l’Open Data ? » C’est avec cette question que Daniel Kaplan, délégué général de la Fondation internet nouvelle génération, entamait son intervention de synthèse de la session sur l’Open Data appliquée au monde de l’entreprise pendant la semaine européenne de la réutilisation des données publiques qui se tenait à Nantes du 21 au 26 mai 2012. « Certes, beaucoup d’entreprises veulent agir en bons citoyens, mais cette motivation ne peut pas leur suffire… » Nous n’avons jamais pris les données au sérieux « Nous n’avons jamais pris les données au sérieux et aujourd’hui, elles se vengent », estime Daniel Kaplan.

Les données sont pour la plupart des constructions ad hoc visant à remplir les variables des programmes, explique-t-il. L’ouverture banalisée Les enjeux des données d’entreprise ouvertes Hubert Guillaud. L’ouverture des données publiques, et après. Tous ceux qui, comme nous dans le cadre du programme Réutilisation des données publiques de la Fondation internet nouvelle génération, s’engagent en faveur de l’ouverture et de la réutilisation des données publiques, en espèrent des résultats féconds en termes de qualité de vie, de cohésion sociale, d’innovation et de croissance.

Mais les choses pourraient se passer tout autrement. Nous devons commencer à penser aux conséquences de l’ouverture des données, pour nous assurer qu’elles soient majoritairement positives. Ceux qui militent en faveur de l’ouverture des données publiques (ou non, d’ailleurs) et de leur réutilisation par les citoyens, les chercheurs et les entrepreneurs, espèrent qu’il en sortira quelque chose de bon. Ils ont sans doute une idée différence de ce qu’est ce « quelque chose », et de ce que « bon » veut dire : je peux considérer qu’il est bon de créer de la valeur marchande à partir de données publiques gratuites, alors que d’autres ne le penseront pas. Bifurcations. Une certaine idée de l’open data.

Le 13 juillet dernier est sorti un rapport produit par 4 élèves de l'école des Ponts ParisTech, intitulé "Pour une politique ambitieuse des données publiques". Il résume parfaitement une certaine idée de l'Open Data. L’open data est à la mode. Le conseil général de Gironde vient de lancer son site DataLocale, la Saône-et-Loire a annoncé l’ouverture d’un portail pour octobre, celui du gouvernement sortira dans quelques mois. Plusieurs villes y réfléchissent : Le Havre, Saint-Maur-des-fosses et Montpellier a sauté le pas.

L’ouverture des données publiques est devenue la nouvelle mesure phare des collectivités en matière de transparence et de démocratie. Dans ce contexte est sorti un rapport très complet, intitulé Pour une politique ambitieuse des données publiques produit par quatre élèves de l’école des Ponts ParisTech : Romain Lacombe, François Vauglin, Pierre-Henri Bertin et Alice Vieillefosse. “Identifier des modèles économiques” Comment l’idée de ce rapport est-elle née ? Des ambitions… L'Open Data à la Loupe.