Ressources pour y parvenir

Facebook Twitter

Rapport accès à la terre - 2010. 20110308_agroecology-report-pr_fr. Le monde a besoin de 30 milliards de dollars par an pour éradiquer le fléau de la faim. 3 juin 2008, Rome - Notant que "le temps du verbe est largement dépassé" et que "le moment de l’action est venu", M.

Le monde a besoin de 30 milliards de dollars par an pour éradiquer le fléau de la faim

Jacques Diouf, Directeur général de la FAO, a lancé un vibrant appel aux leaders de la planète afin qu’ils consacrent 30 milliards de dollars par an à la relance de l’agriculture et pour écarter ainsi le spectre des conflits alimentaires. Dans un discours enflammé qu'il a prononcé ce matin lors de l’ouverture du Sommet sur la crise alimentaire, qui se tient du 3 au 5 juin à Rome, M. Diouf a fait observer qu’en 2006 le monde a dépensé 1 200 milliards de dollars en armements alors que, dans un seul pays, les déchets alimentaires annuels atteignent 100 milliards de dollars et que l’excès de consommation des personnes obèses dans le monde coûte 20 milliards de dollars. Conjoncture : Accord a minima au G20 agricole. INFO LE FIGARO - Réunis depuis mercredi soir, les ministres de l'Agriculture des 20 membres sont arrivés à un accord total pour lutter contre la faim dans le monde et limiter la volatilité des prix agricoles.

Conjoncture : Accord a minima au G20 agricole

Sous les acclamations de la salle, le plan d'action pour sauver la faim dans le monde et limiter la volatilité des prix agricoles a été adopté. Réunis depuis mercredi soir, les ministres de l'Agriculture des 20 membres sont arrivés à un accord pour lutter contre la faim dans le monde et limiter la volatilité des prix agricoles. À la sortie de la réunion, le directeur général de la Food and Agriculture Organization, Jacques Diouf, a affirmé que cet accord était «très positif». Selon la déclaration ministérielle, dont Le Figaro s'est procuré une copie, le plan se compose de cinq volets.

Le premier concerne la «production agricole et sa productivité», plaidant notamment pour plus d'investissement en Recherche & Développement et des «transferts de technologies nord sud et sud-sud». OGM : quels enjeux, quelles propositions ? Les OGM une solution au problème de la faim dans le monde ? ? ? Erminia Nally-Meyrat Groupe 406 avec F. Lombard à Calvin. Tecfa.unige.ch > perso > lombardf > calvin > TM > 02 > OGM-3M > erminia-nally.html Collège Calvin 30 septembre 2002 Professeur responsable : François Lombard Travail de Maturité Erminia Nally-Meyrat Groupe 406 1.

Les OGM une solution au problème de la faim dans le monde ? ? ? Erminia Nally-Meyrat Groupe 406 avec F. Lombard à Calvin

Introduction En 1865, lorsque Grégor Mendel étudiait la transmission de certains caractères sur les petits pois et énonçait ainsi les premières lois de l'hérédité, il était bien loin de se douter que 137 ans plus tard, l'homme serait capable d'intervenir sur les gènes, responsables de ces caractères. L'importance et la rapidité de toutes les découvertes traitant de la Génétique engendrent parallèlement beaucoup de questions.

Aujourd'hui, il est impossible de compter le nombre d'articles titrant en majuscule : " Mystère de la Génétique ", " OGM ", " ADN "... Pourtant face à cette surabondance d'informations, il n'est pas toujours aisé de comprendre tous les enjeux du débat. En 1983, des scientifiques mettent au point le premier tabac génétiquement modifié en Belgique. 2. Analyse: Le débat sur « l’affaire Monsanto » met en lumière la souveraineté des semences. L’agriculture est l’un des moteurs de l’économie népalaise, mais on ne peut pas en dire autant de son programme de recherche KATMANDOU, 11 janvier 2012 (IRIN) - La société civile s’oppose à la mise en œuvre d’un projet de partenariat entre les bailleurs de fonds américains, la multinationale agroalimentaire Monsanto et le gouvernement népalais, et dont l’objectif est de stimuler la production locale de maïs en utilisant des semences hybrides importées.

Analyse: Le débat sur « l’affaire Monsanto » met en lumière la souveraineté des semences

Elle appelle plutôt à la recherche de solutions « maison ». « Si une organisation comme l’USAID [Agence des États-Unis pour le développement international] veut s’associer à une entreprise comme Monsanto pour nous épauler, elle pourrait au moins nous aider à développer nos propres variétés hybrides au lieu d’importer des semences étrangères », a dit Hari Dahal, porte-parole du ministère de l’Agriculture et des Coopératives, lors d’un récent débat parlementaire sur la souveraineté alimentaire. Une entrée peu remarquée. Agriculture innovation fdor food security.pdf. 20110308_agroecology-report-pr_fr. 16-rtfseminarreportottawa-7-11-08-fr.pdf (Objet application/pdf) 20100514_briefing-note-01_fr.pdf (Objet application/pdf)

Helminthosporiose - Avantage aux innovations. Les solutions testées par Arvalis-Institut du végétal contre l’helminthosporiose de l’orge montrent le gain d’efficacité apporté par les nouvelles formulations et solutions.

Helminthosporiose - Avantage aux innovations

Ainsi, la nouvelle formulation du boscalid donne des résultats très supérieurs à l’ancienne et les carboxamides surpassent le tout en efficacité. Dans le réseau Arvalis-Institut du végétal de test des produits de lutte contre l'helminthosporiose de l'orge, la référence classique Unix + Bell est remplacée par Unix Max + Bas 549 F (1 l/ha), deux nouvelles formulations. « Le résultat est excellent avec 93 % d'efficacité. En l'absence d'Unix Max et malgré une dose supérieure de Bas 549 F, les résultats sont en tendance inférieurs (89 %) et soulignent l'apport du cyprodinil dans le mélange. » La nouvelle formulation OD (Oil dispersible), légèrement enrichie en époxiconazole, améliore l'efficacité de la solution de 17 % par rapport à Bell 0,75 l.

Même au quart de dose, elle reste très performante (85 %).