Le DOJ fait un update MegaUpload Le DOJ fait un update MegaUpload Publié le 20-02-2012 à 00:41:23 dans le thème Lois - Justice Pays : Etats-Unis - Auteur : La rédaction Pub : Découvrez les Labs ZATAZ Le DOJ fait un update MegaUpload
Le site MegaUpload a-t-il été fermé car il s’apprêtait à concurrencer iTunes ? La rumeur se répand à grande vitesse sur la toile. Le patron Kim Dotcom affirmait préparer une formule inédite de téléchargement de musique, permettant de rémunérer les artistes tout en offrant un accès gratuit à leurs œuvres. MegaUpload menaçait-il les majors ? MegaUpload menaçait-il les majors ?
Fermeture de Megaupload : une plainte contre le FBI ? - Challenges.fr

Fermeture de Megaupload : une plainte contre le FBI ? - Challenges.fr

D'ici à 2019, l'Etat a prévu d'allouer 730 millions d'euros aux forces armées pour leurs activités de R&D. Un investissement dont devrait aussi profiter les entreprises civiles. Le géant de l'internet américain vient d'acquérir Titan Aerospace, un fabriquant de drones solaires. Avant cette opération, la dette du groupe Numericable et de ses filiales s'élevait déjà à 2,6 milliards d'euros.
DES LARMES AU RIRE – Un pastiche de « Bref » pour la fermeture de Megaupload
Test : Quelle victime de la fermeture de Megaupload es-tu ? | Vendredi 20 Janvier 2012 sur StreetPress
#opmegaupload #Anonymous #megaupload

Plus de doute possible Anonymous est bien en train de lancer en ce moment une offensive d’envergure sur de nombreux sites institutionnels et de défenseurs du copyright pour réagir à la fermeture de Megaupload. L’action est massive, des sites comme Universalmusic.com, UniversalMusicMagazine.com, MPAA.org, RIAA.org, Justice.gov , whitehouse.gov, et de nombreux autres sites de l’industrie culturelle ou des institutions américaines ayant provoqué l’arrestation du staff de Megaupload sont la cibles d’attaques par déni de service. Le site HADOPI.fr devrait également essuyer une offensive d’Anonymous. Les canaux IRC d’Anonymous (irc.anonops.li) sont en effervescence, pas autant que pour l’opération qui a suivi la publication des cables diplomatiques par Wikileaks, mais quand même… Le canal principal de l’opération a été baptisé sobrement #opmegaupload. Anonymous a décidé de faire dans l’efficace, et ça fonctionne, de nombreux sites sont déjà indisponibles. #OpMegaupload : la riposte d’Anonymous #OpMegaupload : la riposte d’Anonymous
Le FBI ferme Megaupload, les Anonymous ripostent
MegaUpload : l'industrie du copyright en guerre contre les créatures qu'elle a enfantées Paris, 20 janvier 2012 – Le retrait1 de MegaUpload d'Internet montre une tentative globale de contrôler et de censurer Internet, à l'image du Protect IP Act (PIPA) aux États Unis2 et de l'accord anti-contrefaçon ACTA3. Conduite en dehors du territoire américain et sans même une décision de justice, cette affaire met en évidence la violence de la guerre disproportionnée menée au nom d'un droit d'auteur dépassé. Les énormes profits engrangés par MegaUpload grâce à une centralisation des œuvres soumises au droit d'auteur sont difficilement défendables. MegaUpload est un sous-produit direct de la guerre menée contre le partage pair à pair hors-marché entre individus. Après avoir promu une législation qui a encouragé le développement des sites centralisés, les lobbies du copyright leur déclarent aujourd'hui la guerre. MegaUpload : l'industrie du copyright en guerre contre les créatures qu'elle a enfantées
Megaupload : l’Internet d’après Megaupload : l’Internet d’après La coupure de Megaupload a provoqué un torrent de réactions. Le problème n'est pas la disparition du site en lui-même. Il se niche ailleurs : dans la brutalité de la procédure américaine, dans ses fondements juridiques et dans les questions que cette fermeture soulève en termes de partage des oeuvres culturelles sur Internet. Megaupload en une des grands quotidiens français : Le Monde, Libération, Le Figaro. Dans les JT nationaux de TF1, de France 2. Drôle de consécration pour un site de partage de fichiers, certes consulté par des millions d’internautes (de 7 à 15 en France par mois, selon les sources), mais jusque là cantonné aux articles des seuls sites d’info spécialisés.
11/O1/2O11- MegaUpload : entretien avec E. Gadaix, directeur des opérations du site en stream
MegaUpload à la chaise électrique Le FBI a ordonné la fermeture de MegaUpload, un réseau de sites longtemps présenté comme l'un des principaux vecteurs du piratage de films et de titres musicaux. En France l'initiative a été saluée par Nicolas Sarkozy. Sur Internet, la guerre est déclarée.

MegaUpload à la chaise électrique

MegaUpload