background preloader

Societe metissée

Facebook Twitter

Mixophobie

Les races humaines ? Les metis. Drépanocytose. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Drépanocytose

La drépanocytose (du grec drepanon, faucille), également appelée hémoglobinose S, sicklémie ou anémie à cellules falciformes, est une maladie héréditaire qui se caractérise par l'altération de l'hémoglobine, la protéine assurant le transport du dioxygène dans le sang. La drépanocytose n'est pas une maladie très rare. Elle est particulièrement fréquente dans les populations d'origine africaine subsaharienne, des Antilles, d'Inde, du Moyen-Orient et du bassin méditerranéen particulièrement en Grèce et en Italie[1].

On estime que 50 millions d'individus en sont atteints dans le monde[2]. C'est la première maladie génétique en France[3], et probablement dans le monde[4]. Historique[modifier | modifier le code] En 1904, James Herrick, médecin à Chicago, fait la première description médicale de la drépanocytose : il examine un étudiant noir âgé de 20 ans, hospitalisé pour toux et fièvre. En 1978, Tom Maniatis isole le gène de la bêta globine. Drépanocytose, la maladie génétique qui excite l’extrême droite. Les statistiques autour de cette maladie génétique sont brandies par les militants identitaires comme une « preuve » de « l'invasion migratoire ».

Drépanocytose, la maladie génétique qui excite l’extrême droite

Mais leurs arguments ne tiennent pas. C’est la « preuve » de « l’invasion » des immigrés, brandie par l’extrême droite dans un nombre croissant de discours. On la retrouve citée sur des sites, des blogs, d’innombrables commentaires ou messages sur les réseaux sociaux : le dépistage de la drépanocytose, une maladie génétique qui touche particulièrement certaines populations issues de l’Outre-Mer, d’Afrique ou du Maghreb, est instrumentalisé par certains militants extrémistes. Cette maladie génétique, l’une des plus fréquentes en France et dans le monde, consiste en une anomalie de la structure de l’hémoglobine. Elle a des conséquences graves : anémies, infections bactériennes, accidents vasculaires occlusifs. Depuis plus d’une décennie, elle fait l’objet d’un dépistage chez les nouveaux-nés français.

France : des statistiques ethniques enfin publiées ! « Chute finale : brève histoire de la fin de l'Occident. Holisme. La France est une République métissée. Le syndrome de Zidane. VincentCespedes.net. (Éditions Maren Sell, 2006. 363 pages.)

VincentCespedes.net

Mélangeons-nous invite à une rencontre respectueuse et créative avec cet homme, cette femme, cet étranger, capables de nous transformer et de nous conduire jusqu'à des versants ignorés de nous-mêmes. Au cours d'un voyage dans l'alchimie des rapports humains, où pointent les dérives fusionnelles du sécuritaire et du repli sur soi, Mélangeons-nous réinvente des formes de mixité intime, culturelle et sociale. Il s'agit de faire du XXe siècle le premier siècle « mixophile » de l'Histoire. Rendre les relations plus fécondes et fluidifier les identités. Au-delà du simple essai philosophique, ce livre propose de vivre autrement. Ce jeune prof du 9-3, aujourd'hui détaché de l'enseignement, se signalait juste avant le printemps 2002 par une spectaculaire prémonition de la secousse politique à venir.

Son nouvel essai, Mélangeons-nous. Autre cible du livre, l'essentialisation des différences ethniques. Aude Lancelin Il y a trop de ghettos mentaux. On fait moins confiance aux accents étrangers. Une étude américaine (université de Chicago) a conclu qu'un accent étranger fait que la personne nous semble moins digne de confiance.

On fait moins confiance aux accents étrangers

Plus l'accent est prononcé, plus on a tendance à mettre en doute les propos. Lors de l'étude, on a demandé aux volontaires de juger de la vérité de déclarations issues soit de personnes parlant l'anglais comme langue maternelle, soit de la part d'étrangers. Les déclarations étaient du type : “une girafe peut tenir plus longtemps sans boire qu'un chameau”. Les déclarations étaient établies pour qu'elles soient indépendantes des connaissances des candidats. Sur une échelle de 10 pour la confiance, les personnes dont la langue maternelle était l'anglais ont obtenu un score de 7.5 ; un accent moyen a fait reculer l'indice de confiance à 6.95 et à 6.84 pour un fort accent. Sphèremétisse, le site multiethnique pour la femme noire et métissée, arabe, occidentale et asiatique.