background preloader

Israel Palestine

Facebook Twitter

Interactive Map. Separation Barrier, Separation Wall, the Wall, Jerusalem. The Wall. The Wall is not being built on, or in most cases near the 1967 Green Line, but rather cuts deep into the West Bank, expanding Israel’s theft of Palestinian land and resources.

The Wall

In total, 85% of the Wall is located in the West Bank. When completed, the Wall and its associated regime will de facto annex some 46% of the West Bank, isolating communities into Bantustans, ghettos and “military zones”. This means that the Palestinian population in the West Bank and Gaza Strip, including almost 1.5 million refugees, will be encircled on only 12% of mandate Palestine. Une clôture virtuelle sera bientôt mise en place entre Israël et l’Egypte. Une ligne de défense virtuelle sera bientôt opérationnelle le long de la clôture de sécurité qui est actuellement en construction le long de la frontière entre Israël et l’Égypte pour empêcher les infiltrations et renforcer les mesures de sécurité.

Une clôture virtuelle sera bientôt mise en place entre Israël et l’Egypte

Netanel Rozman, Elina Greenspoon, Magazine Bamahane Une clôture virtuelle sera installée à la frontière l'Égypte et Israël Suite aux récents incidents qui ont eu lieu dans le sud du pays, Il a été décidé d’installer une ligne de défense virtuelle entre Israël et l’Egypte dans l’année à venir. Cette barrière virtuelle aidera à la détection et à la prévention des tentatives d’infiltration. Magna Technologies, une compagnie qui met au point des systèmes de défense, est chargée de la construction et de la mise en place de ce nouveau système de sécurité dont le coût s’élève à plusieurs millions de dollars.

«Un tel système aurait surement empêché les attentats dans le sud», a déclaré le Président-directeur général de la compagnie Haïm Siboni. Le tracé de la clôture de sécurité ne sera pas modifié autour du village de Walajeh. La Cour Suprême Israélienne a récemment statué que le tracé de la portion de la clôture de sécurité qui est en cours de construction dans le village de Walajeh ne sera pas modifié.

Le tracé de la clôture de sécurité ne sera pas modifié autour du village de Walajeh

Clôture de sécurité L’Armée Israélienne a souligné l’importance de la construction de la clôture de sécurité, qui empêche les terroristes de s’infiltrer en territoire israélien. Récemment une hausse des alertes de sécurité dans la ville de Jérusalem et dans sa région a été observée.

Le village palestinien de Battir

Beit Jala : Mur israelien. Face2Face mur Israël portraits. « Israël, un Etat d'apartheid ? » Virginia Tilley professeur en Afrique du Sud Répond "OUI" - Collectif 69 de soutien au peuple Palestinien - Association Action Palestine Lyon. Prof. Virginia Tilley, Le Cap, RSA. Février 2011 Note : L’analyse de ce résumé est tirée partiellement de l’étude complète : Virginia Tilley, ed. Occupation, Colonialism, Apartheid ? A Reassessment of Israeli Policies in the Occupied Palestinian Territories under International Law (Human Sciences Research Council of South Africa, Cape Town, 2009). Entre bethleem et jerusalem.jpg (Image JPEG, 1936x2592 pixels) - Redimensionnée (40%) Bethleem.JPG (Image JPEG, 2560x1920 pixels) - Redimensionnée (54%) 7_Barriere-securite.pdf (Objet application/pdf) Construction de la nouvelle barrière dans le sinaï.JPG (Image JPEG, 1200x800 pixels)

Colonisation. La violence et le terrorisme palestinien et la guerre internationale contre le terrorisme (III) Comment le terrorisme palestinien menace-t-il des états non impliqués directement dans le conflit ? Accorder du crédit au terrorisme palestinien, c’est non seulement mettre Israël en péril, mais également menacer la stabilité de la région et la sécurité du monde démocratique. Tout gain politique obtenu par les Palestiniens par l’usage de la violence terroriste contribue à la prolifération de ce fléau à travers le monde. Accorder une rétribution au terrorisme ne fait qu’encourager les autres à adopter des tactiques similaires. Si d’autres groupes politiques ou nationalistes suivaient les traces des Palestiniens, il existe un danger réel que la vague de terrorisme des années 1970 se reproduise sous une forme plus sophistiquée et plus meurtrière, avec des attentats-suicide et l’utilisation d’armes atomiques, biologiques ou chimiques.

Le terrorisme palestinien ne doit remporter de gains ni politiques ni militaires. Quel est le statut légal des localités juives des territoires ? S. Daniel Abraham Center for Middle East Peace. The S.

S. Daniel Abraham Center for Middle East Peace

Daniel Abraham Center for Middle East Peace is a leading expert on the border issue related to the Middle East conflict, at times helping decision makers make informed decisions about the borders. Over the past few years, the Center has contributed to the development of an extensive map database, covering the West Bank, East Jerusalem, and the Gaza Strip.The following is a small sample of our database. It is presented as an interactive tool displaying different options for border demarcation between Israel and Palestine. Click on each layer name under the legend to present it or to remove it and use zoom in/out at your convenience. Interactive Map - Water. Americans for Peace Now. Proche-Orient > Une carte interactive pour séparer Palestiniens et Israéliens. Quelles seront les frontières de l'Etat de Palestine, désormais reconnu par l'Onu ? Cette carte interactive mise en ligne par le >Centre S.

Daniel Abraham pour la Paix au Proche-Orient (Washington) permet à chacun de les dessiner. Si l'on exclut les positions maximalistes --et peu réalistes--de part et d'autre (destruction d'Israël pour l'aile radicale du Hamas, grand Israël jusqu'au Jourdain pour les fanatiques juifs), cette carte prendra pour base la ligne de cessez-le-feu en vigueur avant la guerre des Six jours de juin 1967.

A partir de là, l'internaute peut s'essayer à dessiner les frontières, sachant que : - l'Autorité palestinienne ne veut pas d'un territoire plus petit qu'avant 1967, autrement dit 22% (seulement!) - Israël veut maintenir en place plus possible des 500 000 colons qu'il a installés en Cisjordanie et à Jérusalem-est. La colonie israélienne d'Ariel dépasse déjà les 17 000 habitants et ne cesse de s'agrandir. Il y a toutefois de nombreuses limites à l'exercice.