background preloader

Blockchain

Facebook Twitter

[Dossier Spécial Blockchain] Introduction : Une 3ème révolution annoncée… PARTAGER [Dossier Spécial Blockchain] Introduction : Une 3ème révolution annoncée… En 2015, l’un des mots les plus utilisés par les sociologues et les médias spécialisés dans l’analyse des changements sociétaux était Ubérisation.

[Dossier Spécial Blockchain] Introduction : Une 3ème révolution annoncée…

[Dossier Spécial Blockchain] Introduction : Une 3ème révolution annoncée… Blockchain : l’autre révolution venue du bitcoin. Le protocole à l’origine de la monnaie électronique bitcoin recèle une autre révolution technique : la blockchain.

Blockchain : l’autre révolution venue du bitcoin

Le mathématicien Ricardo Pérez Marco explique pourquoi cette chaîne de confiance décentralisée intéresse de plus en plus banques, assurances et offices notariaux. Les développements des applications cryptographiques sont un moteur pour le développement de l’économie numérique. Ils ont permis la sécurisation des communications, l’authentification des documents informatiques, la protection de données sensibles.

Tout cela a permis l’essor d’activités économiques comme la banque ou le commerce en ligne. Mais, plus récemment, on a vu apparaître un nouveau type d’applications qui promet une révolution d’ampleur inédite : les protocoles de confiance décentralisés. [Dossier Spécial Blockchain] Partie 1 : Une naissance mystérieuse... PARTAGER [Dossier Spécial Blockchain] Partie 1 : Une naissance mystérieuse… De la nécessité de rétablir la confiance… En introduction de mon dossier spécial « Blockchain », j’ai volontairement choisi de revenir sur 2 révolutions annoncées par plusieurs observateurs et analystes.

[Dossier Spécial Blockchain] Partie 1 : Une naissance mystérieuse...

La première, celle d’Internet, a effectivement eu un impact dans tous les secteurs et a complètement transformé les organisations sociales et économiques des humains. La deuxième, nommée Ubérisation, beaucoup plus récente et toujours en marche, permet d’une certaine manière d’« humaniser le capitalisme » en changeant les rapports de force entre les différents acteurs de l’économie. Grâce à elle, nous passons de l’économie verticale, (des entreprises possédant des actifs et qui gagne de l’argent en vendant des biens et services) à l’économie horizontale ou collaborative. [Dossier Spécial Blockchain] Partie 2 : Comment fonctionne la Blockchain ? PARTAGER [Dossier Spécial Blockchain] Partie 2 : Comment fonctionne la Blockchain ?

[Dossier Spécial Blockchain] Partie 2 : Comment fonctionne la Blockchain ?

Comment ça marche ? Techniquement la Blockchain utilise un protocole informatique un peu similaire à celui d’Internet, le TCP-IP. Il permet lui aussi de mettre en relation différents appareils numériques entre eux (ordinateurs, smartphones, objets connectés, etc.). Applying blockchain technology in global data infrastructure. Blockchains, or ‘distributed ledgers’, are part of a new area of technology that is generating a lot of interest.

Applying blockchain technology in global data infrastructure

They have the potential to become an important component of our global data infrastructure. ‘Applying blockchain technology in global data infrastructure’ is a technical report that presents an overview of blockchain technology and issues that come with it, for a non-technical audience who seek to understand the potential of distributed ledgers and blockchains in a commercial or policy context. Download the full report Some of the key areas covered in this report are: The report concludes that distributed ledgers are a potentially important area of technology, but that we must avoid being swept up by ‘blockchain hype’, and remember to focus on solid user needs before choosing which technology to use. It recommends further that this is best done by organisations convening across sectors to identify common data infrastructure needs. Linc.cnil. MOOC d'entreprise Blockchain. Notre livre – Blockchain France. « La Blockchain décryptée » : le premier livre en français sur la blockchain Nous avons rencontré les acteurs et les penseurs de la blockchain pour vous raconter cette technologie dans toute sa richesse.

Notre livre – Blockchain France

Le premier livre en français entièrement dédié à la blockchain Pourquoi ce livre ? Dans le monde numérique, et au-delà, la blockchain s’est imposée comme le grand sujet de l’année 2016. “Technologie révolutionnaire”, “machine à créer de la confiance”, “innovation de rupture d’une ampleur inédite”… : les superlatifs s’accumulent peu à peu dans les médias au fil des semaines. Pourtant, tout comme le phénomène d’uberisation avait cannibalisé l’année 2015 en étant employé parfois de façon excessive, la blockchain court aujourd’hui le danger de devenir un simple buzzword, brandi comme symbole d’une “disruption ultime”, sans être pourtant véritablement compris par ceux qui en parlent. Ces derniers mois, nous avons rencontré les acteurs et les penseurs des blockchains.

The Blockchain Explained to Web Developers, Part 1: The Theory. The blockchain is the new hot technology.

The Blockchain Explained to Web Developers, Part 1: The Theory

If you haven’t heard about it, you probably know Bitcoin. The Blockchain Explained to Web Developers, Part 2: In Practice. Is the blockchain a revolution?

The Blockchain Explained to Web Developers, Part 2: In Practice

The technology that powers Bitcoin sure has the potential to disrupt the entire Internet, as we explained in a previous post. The Blockchain Explained to Web Developers, Part 3: The Truth. After exploring the blockchain theory and using it for real, we now have a better understanding of its strengths and weaknesses.

The Blockchain Explained to Web Developers, Part 3: The Truth

Surprisingly, most of our conclusions are very different from what you will read in the blogosphere. La blockchain expliquée aux développeurs web, 3ème partie : la vérité sur la blockchain. Après avoir exploré de manière théorique la blockchain, et après avoir utilisé la blockchain pour de vrai, nous avons maintenant une meilleure compréhension de ses forces et de ses faiblesses.

La blockchain expliquée aux développeurs web, 3ème partie : la vérité sur la blockchain

Surprise : nos conclusions sont très différentes de ce que vous pourrez lire ailleurs sur le web. Truthcoin: Making Cheap Talk Expensive. Smart Contracts need Oracles, Oracles need Governance, Governance needs Sidechains. La BlockChain, du fantasme vers quelles réalités. Entreprendre.fr. Qu’est-ce que la blockchain ? – Blockchain France. Définition et explication La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. Par extension, une blockchain constitue une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création.

Cette base de données est sécurisée et distribuée : elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne. Untitled. La chaîne de blocs n'est pas immuable. De nombreux articles sur la chaîne de blocs ont prétendu qu’une de ses particularités était son immuabilité : ce qui est écrit est écrit, pour toujours. Contrairement aux processus humains, peu fiables et qu’on peut toujours soupçonner de changer les faits a posteriori, ou de changer les règles en cours de route, la chaîne de blocs, incorruptible, immuable et impavide, étanche aux passions et aux préjugés des singes intelligents, la chaîne de blocs, elle, ne change jamais ce qui a été marqué.

Il est amusant de noter que cette immuabilité est mise en avant aussi bien par les partisans de la chaîne de blocs que par ses adversaires. Les premiers font remarquer que l’immuabilité met la chaîne de blocs à l’abri de l’arbitraire humain, et garantit le respect des règles. Les seconds protestent qu’ils ne veulent pas céder le contrôle à un programme, et que l’immuabilité va créer des tas de problèmes, si on ne peut jamais corriger une erreur ou une attaque. Non, heureusement, ce n’est pas vrai. uPort gestion d'identité par la blockchain. Après avoir présenté son avancement à la DEVCon2, uPort a gagné le prix de la meilleure application blockchain à l’International Blockchain Week. C’est l’occasion de détailler un peu plus le fonctionnement de ce qui pourrait bien devenir une interface privilégiée pour se servir des applications décentralisées sur Ethereum. photographie par les organisateur de l’événement L’identité numérique , des contrôles contraignants qui ont amené la centralisation Dans un article précédent, j’avais rappelé le modèle actuel de gestion de l’identité numérique, avec ses jetons d’identification donnés par différents fournisseurs en silo.

Cette situation empêche toute approche holiste et détériore l’expérience utilisateur par la répétition des demandes de login et mot de passe. IOTAtoken: une tangle crypto-currency – blogchain café. Aujourd’hui, 11 juillet 2016, c’est le jour du lancement de la crypto-monnaie IOTA-token. L’occasion pour le blog de faire le point sur cette nouvelle blockchain qui d’un point de vue strictement technique n’en est pas vraiment une. La montée et le succès du Bitcoin au cours des six dernières années ont prouvé la valeur de la blockchain. Cependant, à l’état actuel, cette technologie a également un certain nombre d’inconvénients qui empêchent son utilisation comme plateforme de paiements à très large diffusion. On souligne notamment l’impossibilité d’absorber des gros volumes de micropaiements, une fonctionnalité de plus en plus demandée par l’industrie suite au développement croissant de l’IoT.

Les commissions à payer pour effectuer une transaction bitcoin rendent prohibitif les transferts de très petits montants puisque, dans ces cas, les frais sont plusieurs fois plus grands que les montants en jeu. En général, IOTA fonctionne de la manière suivante: Résumé des Applications / Enjeux. Blockchain : à la recherche du capital perdu. Blockchain : vers un nouveau monde de services ? [Blockchain] Quatre autres méga-banques rejoignent l’alliance anti-dollar. Un article fondamental de Simon Black, traduit par le Saker, qui illustre la bataille que se livrent actuellement les élites de l’Empire (US) et les autres élites mondialistes pour le contrôle du système financier international. Le sort de cette bataille pourrait bien se jouer – en partie – le 8 novembre prochain, lors des présidentielles américaines (cf. note en fin d’article). OD « Ça a été rapide.

Hier, je vous ai dit comment un consortium de quinze banques japonaises venait de signer un accord, afin de mettre en œuvre une nouvelle technologie financière pour compenser et régler les transactions financières internationales. Ceci est un grand pas. À l’heure actuelle, la plupart des transactions financières internationales doivent passer par le réseau des comptes de correspondants du système bancaire américain. Et si elle ne payait pas, le gouvernement américain la menaçait d’expulsion du système bancaire américain. Alors elles ont commencé à travailler sur des plans d’urgence. Utility Settlement Coin Aims to Set Industry Standard for Central Banking Digital Cash. A group of major banks; UBS, Deutsche Bank, Santander and BNY Mellon, as well as the broker ICAP, have teamed up to develop a new form of digital cash that will help to set an industry standard to clear and settle financial trades over a distributed ledger.

In September 2015, Bitcoin Magazine reported that UBS was working on a prototype virtual currency to be used by banks and financial institutions as a basis to settle mainstream financial markets transactions. UBS, a Swiss global financial services company with its headquarters in Basel and Zürich, is the biggest Swiss bank and is considered the world’s largest manager of private wealth assets, with more than 2.2 trillion Swiss francs (CHF) in invested assets.

Now, UBS has joined forces with Deutsche Bank, Santander, BNY Mellon and ICAP to propose the USC to central banks, aiming for its first commercial launch by early 2018.