background preloader

Logiciels

Facebook Twitter

Didapages

Internet. Educatifs. Utilitaires. Vidéo. Multimédia. Traitement du son. Traitement d'images. Bureautique. LOGICIELS LIBRES ET GRATUITS POUR L'EDUCATION. Annuaire EPFL des principaux logiciels libres. Français / English not yet available Avant-propos Vous pouvez aussi lire nos articles suivants : • article du Flash EPFL 08/2014 sur l'importance du logiciel libre en milieu académique et dans la recherche scientifique • article du Flash Informatique EPFL 5/2013 qui constitue un résumé de la présente page web Table des matières 1.

Annuaire EPFL des principaux logiciels libres

Brève introduction au concept du logiciel libre 1.1 Définitions Les fondements du mouvement du logiciel libre sont les mêmes que ceux qui sont à la base du développement scientifique, à savoir la mise en commun des idées et découvertes pour faire progresser la recherche et le savoir collectif. Le terme logiciel libre (en anglais free software) désigne tout logiciel garantissant à l'utilisateur 4 libertés fondamentales (numérotées de 0 à 3) : Il ne faut pas confondre logiciel libre avec logiciel gratuit (freeware, gratuiciel), et il y a aussi une nuance à faire par rapport à la dénomination logiciel open source : 1.2 Avantages du modèle du logiciel libre 2. Notes : 3. Créer et promouvoir des outils numériques libres et éthiques à vocation pédagogique.

Les ressources libres du projet AbulÉdu. Les documents de référence du S.I. de l'État. Le logiciel libre et la modernisation du SI de l’Etat La modernisation des systèmes d'information de l'Etat passe notamment par le développement des usages et technologies innovantes et créatrices de valeur pour les utilisateurs, et par la maîtrise des coûts, ce qui implique en particulier de développer la réutilisation et la mutualisation, et d’ajuster au mieux les dépenses d’acquisition.

Les documents de référence du S.I. de l'État

L'approche de l'Etat privilégie l’efficacité globale, en dehors de tout dogmatisme, pour lui permettre de choisir entre les différentes solutions, libres, éditeurs ou mixtes. C’est l’objet de la circulaire du 19 septembre 2012, signée par le Premier ministre, qui recommande les voies du bon usage du logiciel libre dans l’Administration. La convergence vers des logiciels préconisés Pour dégager le maximum d’efficacité aussi bien économique qu’en terme de qualité, il convient d’utiliser le logiciel libre de manière concertée et coordonnée.

Le Socle Interministériel de Logiciels Libres (SILL) Statut. Usage des TICE. Protection des mineurs : PréconisationsLe rectorat impose un système de protection des mineurs sur internet.

Usage des TICE

Deux solutions sont proposées la solution logicielle Proxyécole ou le boitier IPBOX. Ces systèmes sont prévus pour interdire l'accès à des sites proposant des images ou des contenus inappropriés.Cependant, aucune technique de filtrage ne peut être efficace à 100%, c'est pourquoi quelques précautions s'imposent : - Les sites utiles doivent être présélectionnés par l'enseignant (mise à disposition des adresses dans un traitement de texte par exemple) - De manière générale, l'enseignant doit vérifier lui-même le résultat de la recherche et les sites proposés par le moteur de recherche utilisé par les élèves. -Avant un travail sur internet, les élèves doivent avoir été sensibilisés, à travers la charte d'utilisation par exemple, à la conduite à tenir dans le cas où ils accéderaient malgré les dispositifs de filtrage à des contenus jugés indésirables.

Le site de Dipisoft ! Si vous êtes utilisateur de la fonctionnalité de réveil via Internet (WakeOnWan ou WOW) présentes dans mes applis WakeOnLan et Dipiscan, ce message vous concerne.

le site de Dipisoft !

Dans le cas contraire, vous pouvez l'ignorer. Depuis plusieurs mois, je constate que le script de réveil via Internet hébergé sur mon site (appelé par défaut par les applis susmentionnées) fait l'objet d'utilisations inappropriées : D'une part par méconnaissance de certains utilisateurs qui, ne parvenant pas à réveiller leur machine en WOL tentent tout et surtout n'importe quoi pour y parvenir sans réellement savoir ce qu'ils font. L'erreur la plus fréquemment rencontrée est la tentative de réveil via Internet de machines déclarées sous leur adresse IP privée, ce qui ne peut pas fonctionner : pour le réveil par Internet, c'est l'IP publique qu'il faut utiliser.

Mais vu que ces deux outils ne remontent pas les éventuelles erreurs rencontrées par le script, je vous accorde qu'il n'est pas facile de s'en rendre compte.