background preloader

Livres numériques

Facebook Twitter

Dilicom. "Ne serait-il pas dommage de refuser sa chance au projet PNB ?" Alors que le débat s’est largement ouvert sur les réseaux, autour de Prêt numérique en bibliothèque, la solution actuellement déployée en France, plusieurs bibliothécaires expérimentateurs ont décidé de défendre l’outil.

"Ne serait-il pas dommage de refuser sa chance au projet PNB ?"

Considérant leur position privilégiée – après parfois une année d’utilisation – ils entendent rééquilibrer les échanges en apportant leur témoignage. Entre les critiques formulées et les retours des usages, et les différents points satisfaisants du projet, ils ont souhaité rétablir quelques éléments. Et présenter leur point de vue, qui avait été passé sous silence jusqu’à lors. Via Lettres Numériques Nos bibliothèques (Montpellier, Grenoble, Aulnay-sous-Bois, Levallois et le Réseau de lecture publique belge) sont impliquées depuis trois ans dans cette expérimentation et ont suivi toutes les péripéties de ce projet depuis le début.

Question économique Le prix moyen d’un livre dans le catalogue PNB est de 17,85 euros. Risque de fracture territoriale ActuaLitté, CC BY SA 2.0. Réseau Carel : retours sur PNB (Prêt Numérique en Bibliothèque) Intéressante journée hier à la BPI à Beaubourg autour des offres de prêts de livres numériques en bibliothèques.

Réseau Carel : retours sur PNB (Prêt Numérique en Bibliothèque)

Organisée par le Réseau Carel, elle a permis à la fois d'avoir un retour sur les premières implantations de PNB (Prêt Numérique en Bibliothèque) dans plusieurs établissements -notamment Bibook à Grenoble-, mais aussi de présenter un grand nombre d'autres offres complémentaires. Plusieurs éléments ont été pointé du doigt autour de PNB. Christine Carrier, directrice de la BPI, a rappelé que même si la route est encore longue dans la négociation avec les éditeurs, il n'en reste pas moins que les avancées en deux ans sont importantes.

PNB est une première possibilité pour les bibliothèques de construire une offre avec les éditeurs. La grande déception est en premier lieu l'étendue du catalogue disponible. 15.000 titres seulement, c'est 10% de l'offre grand public. Bibliothèques : 39 offres PNB proposées cette année. Une vaste étude publiée cette semaine dans Livres-Hebdo, celle du cabinet Tosca Consultants sur les solutions de logiciels en bibliothèques.

Bibliothèques : 39 offres PNB proposées cette année

Cette année, l’actualité concerne principalement le support de la gestion du prêt de livres numériques (PNB). Pas moins de 39 offres différentes sont annoncées chez les différents prestataires. Pour l'instant seuls Archimed et DeMarque ont ouvert en production. Voir la carte ici. La présentation complète de l'étude est à retrouver sur SlideShare. Bibook_mlt_2012015.pdf. Le prêt numérique profite aux usagers, moins aux établissements. Quelques semaines après les premières mises à disposition du prêt de livres numériques au sein des bibliothèques françaises, l'excitation générale est plus ou moins retombée.

Le prêt numérique profite aux usagers, moins aux établissements

Un premier point d'étape a été fait par le MOTif, Observatoire du livre en Ile-de-France, sans que de véritables données chiffrées soient disponibles pour le moment. Bibook, à Grenoble. PNB, un prêt numérique où la bibliothèque n'est qu'un passe-plat. Dès aujourd'hui, l'offre portée par le ministère de la Culture pour mettre en place le prêt numérique en bibliothèque passe en phase d'industrialisation.

PNB, un prêt numérique où la bibliothèque n'est qu'un passe-plat

Les bibliothèques pourront donc y recourir pour proposer des ouvrages au format numérique en téléchargement (avec DRM) à leurs usagers. Mais les modalités du service de Dilicom sont loin de s'accorder avec les attentes de la profession. (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Depuis sa mise en branle et les premières informations sur PNB, le service apparaît comme le manteau pour cacher la misère du livre numérique dans les établissements de prêt. Le service de Prêt Numérique en Bibliothèque (PNB) est ouvert. En gestation depuis plusieurs mois, le service de prêt numérique en bibliothèque PNB est dès aujourd'hui disponible pour le grand public, après une phase de test.

Le service de Prêt Numérique en Bibliothèque (PNB) est ouvert

Le réseau des médiathèques de l'agglomération de Montpellier, mais aussi celui de Grenoble et d'Aulnay-sous-Bois sont les premiers à proposer le service au public, avec quelques milliers de titres Eden Livres et Editis. Bibliothèque municipale de Lyon (Part Dieu) (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) PNB permettra aux bibliothèques de proposer une offre de livres numériques à leurs usagers, avec une lecture en streaming dans l'enceinte de la bibliothèque, ou un téléchargement du titre avec DRM sur place ou à domicile. Télécharger gratuitement et légalement: films, musiques, livres, comics, mangas, peintures... Livre numérique en bibliothèque publique : s'engager ou se marginal... Politique documentaire BM, BU, BDP. Liv num gers 2014.

Numilog permet la vente de livres numériques par les libraires aux bibliothèques. La plateforme en ligne Numilog profitera du Salon du Livre de Paris pour présenter sa solution permettant aux librairies de fournir les bibliothèques en livres numériques.

Numilog permet la vente de livres numériques par les libraires aux bibliothèques

Baptisé BiblioAccess, ce principe a l'intérêt de réunir les deux services que proposait jusqu'à présent Numilog : à savoir des offres de livres numériques pour les bibliothèques, accessibles à distance pour le prêt et « Club Reader », une solution de vente en marque blanche via des sites et applications mobiles. BiblioAccess est en effet une offre en marque blanche comprenant : (86) ABF - Association des Bibliothécaires de France. YouScribe : un Deezer pour les eBooks. S'abonner à une plateforme de livres numériques en bibliothèque : les questions à se poser. Le réseau de bibliothèques pour lequel je travaille, propose à ses lecteurs depuis fin 2012 d'emprunter des liseuses sur lesquelles sont préchargés des livres numériques précieusement sélectionnés par l'équipe de bibliothécaires.

S'abonner à une plateforme de livres numériques en bibliothèque : les questions à se poser.

(Les livres sont achetés via la librairie Le Divan). Cette année, pris dans un élan de folie, pour répondre aux attentes de nos lecteurs connectés et équipés, pour compléter nos fonds et notre première offre de liseuses (et un tas de raisons que je développerai prochainement dans un billet consacré aux limites de l'offre d'achat de titres numériques/liseuses pour une collectivité) nous avons décidés de souscrire à un (voir des !) Abonnement(s) de téléchargement / lecture en ligne de livres numériques.

Oui mais lequel(s) ? Un petit point sur les questions à se poser avant de franchir le pas. Du nouveau sur PNB. Le projet PNB de Dilicom avance de plus en plus.

Du nouveau sur PNB

Les établissements bêta-testeurs vont bientôt pouvoir mettre en place auprès de leurs publics ou une partie d’entre eux la mise à disposition de livres numériques. C’est bien de cela dont il s’agit : de la mise à disposition et en aucun cas du prêt. En effet, on ne peut prêter que ce que l’on possède (sauf les banques). Or avec ce type de dispositif (mais c’est valable pour Numilog et consorts), la bibliothèque n’est pas propriétaire des livres numériques qu’elle a acheté. Les établissements payent des licences d’accès au fichier inscrit dans une temporalité généralement fixée par l’éditeur. Cette semaine Feedbooks a annoncé l’ouverture du site collectivités.feedbooks qui fait état des œuvres disponibles pour le PNB.

Une offre qui se révèle sous sa véritable facette. L'IFLA publie ses recommandations pour le prêt de livres numériques. La Fédération internationale des associations de bibliothèques a récemment publié ses doléances en ce qui concerne le prêt d’e-books.

L'IFLA publie ses recommandations pour le prêt de livres numériques

Parmi les principes énoncés dans cette déclaration : les conditions d’achat des livres numériques par les bibliothèques doivent être modulables (nombre d’utilisateurs simultanés, durée du prêt, possibilité d’achat à la demande, etc.). Certaines fonctions doivent être garanties (possibilité de copier une partie de l’œuvre, de la reformater à des fins de conservation si elle a été acquise pour un accès permanent, possibilité de fournir une copie pour le prêt entre bibliothèques, de reformater l’impression d’une œuvre pour la rendre accessible aux personnes malvoyantes).

Les livres doivent être lisibles sur tous les appareils de lecture numérique couramment disponibles. Prêt numérique en bibliothèques : le modèle suédois - épisode 1. 60389-etude-sur-l-offre-commerciale-de-livres-numeriques-a-destination-des-bibliotheques-de-lecture-publique.pdf.

Prêt numérique en bib PNB

Un livre verrouillé n’est plus un livre, c’est l’Assemblée nationale qui le dit. L’assemblée nationale vient de valider un amendement du groupe écologiste qui retire le statut de « livre » aux publications numériques protégées par des DRM. L’enjeu n’est pas que symbolique. Les livres disposent d’un régime fiscal spécifique. La TVA est actuellement fixée à 5,5% du prix de vente (après avoir été un temps portée à 7% par le gouvernement Fillon), contre 19,5% pour la très grande majorité des biens marchands. Contrecarrer un système captif L’amendement repose sur un raisonnement logique : un livre verrouillé ne donne pas lieu à un droit de propriété. Faut-il collectionner des livres numériques dans les bibliothèques ? J’ai récemment publié un article dans lequel je soulignais un certain nombre de points soulevés par le Rapport Lescure à propos du livre numérique en bibliothèque. Alexandre Lemaire, de la Communauté Française de Belgique en commentaire puis dans un article publié sur Actualitté s’interroge au sujet du contrôle d’accès à l’abonnement qu’il assimile à à modèle d’achat par abonnement.

Sa prise de position me permet non pas d’entrer dans une vaine polémique, mais de poser avec lui une question importante : faut-il collectionner des livres numériques dans les bibliothèques ? Avant de répondre à la question, encore faut-il préciser quelques notions. Le texte publié par CAREL est une avancée timide vers une position plus respectueuse de la qualité de l’expérience utilisateur du livre numérique dans les bibliothèques, mais cela est loin d’être suffisant. D’une part, il faut faire une différence fondamentale entre les modèles d’achat et les modèles d’accès. A. (A. 60389-etude-sur-l-offre-commerciale-de-livres-numeriques-a-destination-des-bibliotheques-de-lecture-publique.pdf. Google Play prépare une bibliothèque de prêt d'ebooks. La librairie de livres numériques Google Play se pose clairement en concurrent d'Amazon, et plus encore si le développement d'une bibliothèque de prêt suit son cours.

En effet, face à la Kindle Lending Library, qui offre la possibilité d'emprunter gratuitement un livre numérique à la fois parmi une sélection contre une souscription au programme Prime, il faut donner le change. Yuko Honda, CC BY-SA 2.0 Des modifications dans les règles d'utilisation de Google Play ont été décelées par l'auteur autoédité Matthias Matting sur son site Selfpublisherbibel.

Le règlement du programme pour les éditeurs de livres sur Google Play précise ainsi, désormais, que les formats EPUB 2 et 3 sont préférés au PDF, à l'exception de ceux « contenant du texte ou des images, dans les cas où le format ePub n'est pas disponible ». Par ailleurs, et probablement plus important pour les consommateurs, les auteurs et les éditeurs, Google Play devrait prochainement proposer son offre de location de livres numériques. Les bibliothèques françaises prêtent encore trop peu de livre numérique.

01net. le 28/06/13 à 19h08 Seules 1,5% des bibliothèques publiques françaises proposent le prêt de livres numériques à leurs usagers contre 76% de leurs homologues aux Etats-Unis. Ces chiffres sont issus de la synthèse de l'activité des bibliothèques municipales 2011 du ministère de la Culture. Si le développement numérique des bibliothèques progresse, avec désormais 84% des établissements qui disposent d'un catalogue informatisé et 70% qui offrent un accès à Internet, « la marge de progression demeure considérable » en matière de prêt, souligne le rapport de synthèse. Prêt numérique en bibliothèque : le Québec tire un premier bilan. La société Atingo, promesse de prêt numérique en bibliothèque.

Couperin rejette l’offre de Numilog : bonne nouvelle ! Faut-il laisser mourir les librairies ? Numerique Premium - Histoire Premium - home page. Np_livreshebdo - np_livreshebdo.pdf. La rentrée littéraire sur les liseuses. DRM et ebooks : les clés du débat. A la recherche d’un modèle viable de prêt numérique pour les bibliothèques. Quiz : avez-vous les bases requises pour lire en numérique ? Où télécharger gratuitement des livres numériques ? Expert du monde des bibliothèques et du numérique depuis de nombreuses années, Michel Fauchié (blog) est l’auteur du diaporama Où télécharger gratuitement des livres numériques ? Hébergé sur Slideshare. Plus qu’un simple répertoire de portails où l’on peut se procurer en libre téléchargement des livres numériques, le spécialiste fait découvrir à l’internaute des carrefours Web où la gratuité des ouvrages revêt 2 aspects : le domaine public ou la licence ouverte.

Premier Chapitre : un service numérique dédié aux bibliothécaires. Biblio Numericus - Le numérique se joue aussi en bibliothèque. Gileslane Flickr CC-BY-SA-NC Du partenariat avec le Motif en passant par l’expérimentation locale, le prêt de liseuses et/ou de tablettes se multiplie dans les établissements de lecture publique (ici , ici ou là). Il suffit de faire une recherche sur son moteur de recherche préféré pour se rendre compte de la banalisation de cette opération. L’idée d’offrir ce service aux usagers a trouvé une légitimité. Cette opération s’accompagne toutefois d’un certain nombre de questions et de remarques. Un service au succès assuré D’une manière générale, le prêt de liseuse rencontre un certain succès auprès du public.

Quels sont les publics captifs ? Les personnes âgéesLes acheteurs potentielsLes geeks 1. 2. 3. La variété des publics, de leurs besoins et de leurs attentes constitue un ensemble de facteurs favorables à la réussite de ces expérimentations. Petit détour par la case fracture numérique Si la fracture numérique existe, elle trouve souvent son origine dans la fracture sociale. 2. La rentrée littéraire sur les liseuses. TabEnBib. Au printemps 2011, la création d’un groupe de travail interprofessionnel sur le livre numérique et coordonné par le Centre régional des lettres Midi-Pyrénées (CRL-MP) a créé les conditions favorables aux échanges d’expertises entre les différents professionnels du livre. Dans ce contexte, un groupe informel, composé de bibliothèques publiques, a réfléchi aux moyens de mettre à disposition des usagers de ces établissements des ressources numériques sur supports mobiles (tablettes, liseuses).

Ebook. La bibliothèque se met à la page électronique. L’association CAREL publie ses recommandations sur le livre numérique en bibliothèque. 1/ Liseuses & Tablettes en bibliothèque. Le iPad en bibliothèque. Usages en BM ou Et. scolaire. Ipad et ressources documentaires. Impression Télécharger des livres pour son livre électronique.

Où trouver des livres électroniques ? Google ouvre sa librairie numérique avec Google Play Livres. Et liseuses en bibliothèque : le point d’étape. KotKot. Stats : utilisation des ressources numériques depuis les postes publics d’une bibliothèque. Suivre l’expansion des livres numériques (I) Enquête sur les ressources numériques par Vodeclic. Numilog améliore son offre de livres numériques pour bibliothèques. Ressources numériques en section jeunesse. Autour du livre numérique : quels discours ? « Bertrand Calenge : carnet de notes. Ne faisons pas des abonnés de nos bibliothèques, les victimes de notre manque d’engagement. La veille apprivoisée #16. Enssib - Bibliothèque numérique. La bibliothèque d'Amazon augmenterait les ventes d'ebooks. Numérique. Matérialiser les ressources en ligne ?

Pour des collections numériques appropriables. Après le prêt, la vente d'ebooks directement en bibliothèque. Les bibliothèques publiques peuvent-elles être freemium de l’édition numérique ? Journaux en ligne. Littérature en ligne. Collections numérisées.