# Libya 17 TH 16/03

Facebook Twitter

Libya Alhurra. Libye/ONU: Clinton espère un vote jeudi. La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a dit "espérer" un vote jeudi au Conseil de sécurité de l'ONU sur une zone d'exclusion aérienne et "d'autres actions" pour contrer l'offensive des troupes de Mouammar Kadhafi contre les insurgés en Libye.

Libye/ONU: Clinton espère un vote jeudi

La France a lancé une tentative de la dernière chance pour arracher au Conseil de sécurité de l'ONU un accord pour une action militaire en Libye qui stopperait l'avancée des troupes de Mouammar Kadhafi, sur le point de reconquérir Benghazi, fief de la rébellion. "La France appelle solennellement tous les membres du Conseil de sécurité à prendre pleinement leurs responsabilités" et à soutenir l'appel de la Ligue arabe à l'imposition d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye, a écrit le président Nicolas Sarkozy dans une lettre à chacun d'entre eux.

Four New York Times Journalists Are Missing in Libya. 6:19 p.m. | Updated The New York Times said Wednesday that four of its journalists reporting on the conflict in Libya were missing.

Four New York Times Journalists Are Missing in Libya

Editors said they were last in contact with the journalists, who were reporting from the northern port city of Ajdabiya, on Tuesday morning New York time. And despite secondhand reports that they had been swept up by Libyan government forces, the paper said it could not confirm that information. “We have talked with officials of the Libyan government in Tripoli, and they tell us they are attempting to ascertain the whereabouts of our journalists,” said Bill Keller, executive editor of The Times. “We are grateful to the Libyan government for their assurance that if our journalists were captured they would be released promptly and unharmed.”

Footage of Misrata Today (March 16) | À Benghazi, "l’armée de Kadhafi n’inquiète personne" "Je vais même prendre le temps d’aller me faire couper les cheveux" Milad C. est le créateur de la première page Facebook qui a appelé à une "journée de colère" le 17 février.

À Benghazi, "l’armée de Kadhafi n’inquiète personne"

Il a monté sa page depuis la Suisse, mais est aujourd’hui à Benghazi pour soutenir l’insurrection. La situation est très calme. Tous les magasins sont ouverts. Je vais même prendre le temps d’aller me faire couper les cheveux. صحيفة ليبيا اليوم. Rebel fighter jets 'sink Gaddafi warships' Caricatures of Muammar Gaddafi in Benghazi, photographed by Finbarr O'Reilly. Rubbish is piled up in front of a caricature of Muammar Gaddafi on a street in the rebel stronghold of Benghazi.

Caricatures of Muammar Gaddafi in Benghazi, photographed by Finbarr O'Reilly

Like many dictators, Gaddafi carefully controlled how his image was used, often portraying himself as a deity or beloved leader. In rebel-controlled areas, ridicule has become a key weapon in the fight against the climate of fear that has long gripped the country. Anti-Gaddafi caricatures and graffiti have sprung up across cities such as Benghazi portraying him in an unflattering light. Reuters photographer Finbarr O'Reilly captured anti-Gaddafi graffiti and caricatures in Benghazi. Libya: MSF withdraws from Benghazi. Le fils de Kadhafi assure avoir financé la campagne de Sarkozy. Kadhafi avait menacé la semaine dernière: si le président français persistait à reconnaître le Conseil national de résistance comme seul représentant du peuple libyen, le "Guide" rendrait public "un grave secret" lié à la campagne présidentielle française de 2007, de nature à faire chuter Sarkozy.

Le fils de Kadhafi assure avoir financé la campagne de Sarkozy

Le fils de Mouammour Kadhafi précise sa pensée ce jeudi, dans une interview à Euronews. Saïf al-Islam affirme, sans néanmoins en apporter la preuve : "Il faut que Sarkozy rende l'argent qu'il a accepté de la Libye pour financer sa campagne électorale. C'est nous qui avons financé sa campagne, et nous en avons la preuve. Nous sommes prêts à tout révéler. [....] Le fils de Kadhafi assure avoir financé la campagne de Sarkozy.

Notre honneur. Il ne suffit pas de proclamer, comme l’ont fait à peu près toutes les grandes démocraties, que « Kadhafi doit partir ».

Notre honneur

Il faut se donner les moyens d’aider efficacement ceux qui ont pris les armes contre sa dictature. Les sanctions juridiques et financières décidées par les Nations Unies et l’Union européenne sont utiles. Mais on sait qu’elles ne donnent de résultats qu’au bout de plusieurs mois. Or il y a urgence. " OUR HONOR !". Untitled. #OpLibya : Chat on OpLibya IRC channel. Frequences to Jam.