background preloader

Actualités articles 1 - Le cerveau

Facebook Twitter

Le cerveau, le sexe et l’idéologie dans les neurosciences. 1« La science montre que les hommes et les femmes pensent différemment » (le Nouvel Observateur, mars 1995). « Si je suis bête, c’est de la faute à maman » (le Figaro, juin 1997). « Naît-on homosexuel ?

Le cerveau, le sexe et l’idéologie dans les neurosciences

» (le Nouvel Observateur, octobre 1995). 2Régulièrement, la presse relate dans ses grands titres les dernières avancées de la science sur la neurobiologie et la génétique du sexe. À l’évidence, cette thématique est particulièrement propice à être exploitée par les médias et les dérives idéologiques dans les interprétations des données scientifiques ne sont pas rares. Les journalistes sont loin d’être seuls en cause.

Certains milieux scientifiques contribuent activement à promouvoir l’idée d’un déterminisme biologique des différences d’aptitudes entre les sexes. 4L’examen de la littérature scientifique contemporaine montre que ce type de prise de position n’est pas le fait d’individus isolés. 14D’où vient cette variabilité dans le fonctionnement du cerveau ? Cerveau et préférence sexuelle. 4 pilotes pour 5000 décisions quotidiennes. La mémoire se consolide durant le sommeil. Pierre Maquet.

La mémoire se consolide durant le sommeil

Cerveau mémoire - Toute la lumière sur notre matière grise. Qu'est ce que la conscience ?

Cerveau mémoire - Toute la lumière sur notre matière grise

Comment se mettent en place nos souvenirs ? Où se trouve le siège de nos émotions et même de notre libido ? Que sait-on de la chimie du cerveau ? Peu à peu, l'organe le plus fascinant et évolué de notre corps livre ses secrets. Autour de quatre thématiques, Doctissimo fait la lumière sur notre matière grise. Le cerveau, cet inconnu. Une nouvelle façon de percevoir le monde. Parmi les découvertes récentes, il en est une qui, jusque là, est passé relativement inaperçue, c’est la découverte de l’asymétrie cérébrale et de ses implications sur notre façon de percevoir.

Une nouvelle façon de percevoir le monde

Nos deux cerveaux n’ont pas la même façon de connaître et de comprendre le monde. L’un, le gauche, l’analyse sous l’angle de la raison et de la logique scientifique, l’autre, le droit, en perçoit les faisceaux d’harmonie. Jusqu’à maintenant notre culture a toujours renvoyé dos à dos (ce qui veut dire prêt pour un duel à mort) ces deux approches cognitives. Le cerveau de l'homme flirte avec la physique quantique. La mécanique quantique est une description du monde élaborée au début du XXème siècle pour expliquer mathématiquement un certain nombre de phénomènes physiques inexplicables par la physique classique.

Le cerveau de l'homme flirte avec la physique quantique

Un scientifique contrôle un détecteur de photons, à Cambridge le 24/08/04 (LISA POOLE/AP/SIPA) La mécanique quantique pour les nuls C’est une méthode descriptive qui fonctionne admirablement bien au sens où elle décrit de manière pertinente des phénomènes réels, mais elle n’est basée sur aucune “théorie quantique du monde”, même si certaines propositions de ce type sont apparues depuis lors. La mécanique quantique fait grand usage d’un monde mathématique virtuel appelé “espace de Hilbert“ ; au sein duquel l’état de quelque chose est représenté sous la forme d’un vecteur d’état dont la direction varie selon le contexte (par exemple les contraintes expérimentales). Bien, et alors ? Un être humain suit parfois une logique quantique Un usage "quantique" des mots Pourquoi un tel raisonnement ?

Enfin un atlas de l'intelligence dans le cerveau humain. On a enfin une cartographie relativement précise de l'intelligence dans le cerveau.

Enfin un atlas de l'intelligence dans le cerveau humain

Sur cette image en fausses couleurs sont représentées les différentes zones impliquées. Le langage déchiffré au cœur du cerveau. Ne pas stimuler son cerveau augmentait de façon sensible le risque de maladie d’Alzheimer. « Il a été prouvé scientifiquement que ne pas stimuler son cerveau augmentait de façon sensible le risque de maladie d’Alzheimer. » Organe principal de notre système nerveux, le cerveau recèle encore de nombreuses zones d’ombre, malgré les grandes avancées réalisées dans le domaine des neurosciences.

Ne pas stimuler son cerveau augmentait de façon sensible le risque de maladie d’Alzheimer

Cette tour de contrôle de l’être humain, qui régit nos gestes comme nos émotions, notre langage ou nos sens, est loin d’avoir livré tous ses secrets. Identification de gènes responsables du vieillissement du cerveau. MENTALACTIF - Mentalisme - Hypnose - Développement Personnel - PNL - Relaxation. Lorsque j’écris ces lignes, je me demande si je ne vais pas le classer dans la rubrique «Manipulation» car la télévision est un moyen de communication très persuasif comme vous le savez.

MENTALACTIF - Mentalisme - Hypnose - Développement Personnel - PNL - Relaxation

Il est important de connaître les effets de la télévision sur le cerveau, c’est pourquoi je vous propose de regarder cette vidéo qui, avec humour, vous en dit plus sur son univers. Etat somnambulique : Lorsque nous regardons la télévision, nous entrons dans un état modifié de conscience qui facilite l’endormissement…Qui ne s’est jamais endormi devant la télé ? Le scintillement de l’écran permet de modifier la fréquence cérébrale passant d’un état bêta (conscient) à un état alpha (fréquence entre 8 et 12 HZ, inconscient). Il s’agit d’un état que l’on retrouve lorsque l’on se relaxe ou que l’on médite. Comment internet modifie notre cerveau. "Mon vieux cerveau me manque.

Comment internet modifie notre cerveau

" Nicholas Carr, 52 ans, essayiste américain, n'a rien d'un réac allergique au web. Les nouvelles technologies, au contraire, c'est sa spécialité. Entre son blog, son Twitter, son Facebook, Carr était même un accro. Pourtant, en 2007, "le serpent du doute s'est inséré dans [son] éden numérique". Carr avait l'impression désagréable que "quelqu'un ou quelque chose bricolait (...) son cerveau ". Au Ve siècle av. Google rend-il Alzheimer ? Mémoire: la fabrique de faux souvenirs - Fondamental. L’équipe du prix Nobel Susumu Tonegawa, du Massachusetts Institute of Technology (MIT, États-Unis), a eu recours à une technique assez récente, l’optogénétique, pour "visualiser" l'enregistrement des souvenirs chez la souris et les manipuler.

Mémoire: la fabrique de faux souvenirs - Fondamental

Des neurones sont génétiquement modifiés chez des souris pour produire des protéines réactives à la lumière. Cette population bien précise de neurones peut alors être activée très simplement avec de la lumière. Tonegawa et ses collègues ont placé des souris dans des nouvelles cages où elles recevaient des chocs électriques modérés au bout de quelques minutes. Ils ont identifié les neurones activés pendant ce choc et les ont rendus réactifs à la lumière. Ensuite, les souris étaient placées dans un environnement différent, ne leur rappelant pas la cage où elles avaient reçu le choc. Comment le cannabis affecte la mémoire de travail. La mémoire de travail, une fonction de court terme, permet de gérer les activités de la vie courante en partant d’informations stockées temporairement (de quelques secondes à quelques minutes). L'inoubliable cerveau d'un célèbre amnésique. Henry Gustav Molaison avait fait don de son cerveau à la science bien avant de s’éteindre, le 2 décembre 2008, à l’âge de 82 ans, dans le Connecticut, aux États-Unis.

L’organe a été rapatrié en Californie, au Brain Observatory, où sa dissection a commencé hier, jour anniversaire de son décès. Longtemps connu sous les initiales H.M., afin de protéger son anonymat, Henry Gustav Molaison souffrait d’un problème de mémoire très particulier. Atteint d’une épilepsie sévère, il subit en 1953 une lobotomie destinée à le soigner: des petites portions de chaque lobe de son cerveau sont enlevées. 1 : Les limites du cerveau humain. 2 : Les limites du cerveau humain. 3 : Les limites du cerveau humain.