background preloader

La pratique de la lecture

Facebook Twitter

Aujourd'hui, il faut pouvoir connaître les pratiques de lecture chez les enfants et adolescent afin de mieux comprendre leurs attentes. Dans cette collection, nous proposons donc des articles et des études concernant ces habitudes.

Dumas.ccsd.cnrs. L’évolution des pratiques de lecture à l’aune des dynamiques générationnelles et des pesanteurs sociales. L'étude d'Olivier Donnat du Département des études statistiques (DEPS) du ministère de la Culture, Les pratiques culturelles des Français à l'ère numérique (2009) est une référence incontournable pour qui s'intéresse à l'évolution des pratiques culturelles.

L’évolution des pratiques de lecture à l’aune des dynamiques générationnelles et des pesanteurs sociales

Elle vient de se voir augmentée de plusieurs pages d'études complémentaires la mettant en perspective sur la longue durée via une analyse générationnelle (que le DEPS avait déjà esquissé avec le BIPE en 2007 dans cette étude, voir mon commentaire). Une étude qui ne propose aucun scoop, mais qui approfondit nos connaissances de l'évolution des pratiques de lecture. Si on regarde la question de la lecture, l'étude sur 35 ans, montre plusieurs choses.

Tout d'abord que c'est le volume de lecture qui diminue tendanciellement, plus que la proportion de non-lecteurs. Les écarts liés aux critères de diplôme, de milieu social ou de lieu de résidence, quant à eux, ont peu évolué en 35 ans, souligne le chercheur. Share and Enjoy. L'adolescent et la lecture, supports et pratiques nouvelles. A l’occasion de la deuxième édition du colloque Métamorphoses numériques du livre, Olivier Donnat a commenté l’enquête qu’il a dirigé sur les Pratiques culturelles des français à l’ère numérique1.

L'adolescent et la lecture, supports et pratiques nouvelles.

Les résultats permettent de différencier nettement une tranche de la population qui suscite tout à la fois attentions et interrogations. Première génération à maitriser avec acuité les possibilités du numérique, les teenagers sont en effet devenus leaders d’opinion et dictent les stratégies marketing des entreprises de produits de consommation comme la mode. Mais dans le secteur du livre, les politiques culturelles ont choisi de privilégier l’enfance, au détriment des jeunes adultes. Pourtant si les 12-15 ans délaissent inexorablement le livre imprimé au profit d’autres pratiques culturelles et supports, le décrochage de la lecture n’est ni une fatalité ni même une certitude. La lecture n’est plus un marqueur social Pour aller plus loin:

Portraits d’adolescents : typologies de rapports aux pratiques culturelles. Des constellations de goûts et de pratiques Dans son ouvrage intitulé Les loisirs des 6 – 14 ans(4)Sylvie Octobre, Les loisirs des 6-14 ans, La Documentation Française, 2004., Sylvie Octobre souligne l’intérêt – et les limites – des typologies visant à dresser des constellations de goûts pour cette tranche d’âge : « Au terme de l’analyse des consommations culturelles domaine par domaine, on est amené à s’interroger sur les relations, les combinaisons qui s’établissent entre elles.

Portraits d’adolescents : typologies de rapports aux pratiques culturelles

Dans quels univers culturels les 6 – 14 ans évoluent-ils ? Sans méconnaître ce que la seule mise en rapport quantitative peut avoir de grossier dans son incapacité à saisir les spécificités des trajectoires individuelles, importantes notamment dans les transmissions culturelles, cette typologie permet de faire apparaître des systèmes de cohérence entre les divers comportements et distingue huit rapports des 6 – 14 ans à la culture ». Prendre le temps de lire. Il n’y a jamais eu autant de livres publiés et jamais aussi peu de temps consacré à la lecture.

Prendre le temps de lire

La question n’est donc pas : quels livres mettre entre les mains des élèves ? Mais : quel temps dégager pour la lecture ? L’heure n’est pas aux débats sur les choix des œuvres données à lire (les programmes sont illusions) mais sur les conditions d’accès aux livres (l’aménagement concret du temps dévolu à la lecture). Les chiffres sont accablants : le temps passé devant les écrans est en constante augmentation. Le temps consacré à la lecture diminue chez tous… sauf chez les retraités Allons plus loin : les enquêtes nous apprennent que le temps consacré à la lecture diminue chez tous, sauf chez les retraités : 8 mn par jour pour les garçons, 10 mn pour les filles (contre près de 45 mn pour les plus de 60 ans).

Lire se suffit à soi-même Agir en faveur de la lecture, c’est d’abord prendre acte de ces réalités. La question n’est pas : êtes-vous prêt pour l’analyse (la lecture étant un préalable) ?