Usurpation d'identité

Facebook Twitter

Cas d'usurpation d'identité

Prévoyance, usurpation d'identité. Avec l’essor d’Internet, les vols d’identité se multiplient.

Prévoyance, usurpation d'identité

Ils ont plus que doublé entre 2005 et 2012. Chaque année, 210 000 Français en sont victimes (1), ce qui en fait un risque plus grand que le cambriolage ou le vol de voiture. Les conséquences peuvent être nombreuses : fraude à la carte bancaire, atteinte à l’e réputation… Un délit plus fréquent depuis l’essor d’Internet Voler des informations personnelles pour usurper l’identité de quelqu’un n’est pas un fait nouveau. Trois principales méthodes sont utilisées : - Le cheval de Troie (ou « Trojan ») : installation (à distance) d’un logiciel espion et malveillant dans l’ordinateur de la victime. - L’hameçonnage (ou « phishing ») : envoi d’un message trompeur à la victime pour l’amener à révéler ses informations personnelles (ses codes de carte bancaire, par exemple). Ils sont 60 % à considérer « peu ou pas probable » d’être un jour victime d’un vol d’identité.

L'usurpation d'identité via les réseaux sociaux en nette progression. Le phénomène n'est pas nouveau, mais prend de plus en plus d'ampleur : selon un rapport de Symantec, les cas d'usurpation d'identité auraient explosé ces deux derniers mois, à la faveur de la multiplication de « toolkits », sites malveillants, et surtout via des actions plus ciblées sur les réseaux sociaux.

L'usurpation d'identité via les réseaux sociaux en nette progression

Une tendance confirmée par une autre étude publiée par le fournisseur de solutions de prévention contre la fraude Cyveillance, qui recommande aux entreprises de mieux former leurs employés à l'utilisation de ces outils, pour éviter la fuite de données... La sécurité des données personnelles dans l'entreprise : un phénomène pris au sérieux par la CNIL, qui vient d'éditer un guide des bonnes pratiques à leur attention. L’usurpation d’identité sur internet & les réseaux sociaux - Murielle cahen. L'identité numérique est un des sujets en vogue depuis 2009.

L’usurpation d’identité sur internet & les réseaux sociaux - Murielle cahen

Beaucoup en ont parlé. Si cette question est cruciale depuis l'arrivée du web, sa démocratisation et l'explosion des réseaux sociaux tels que Facebook ont accéléré la prise de conscience. En effet, à travers des profils trop explicites, des commentaires trop acerbes chacun peut se faire piéger ou tout au moins être discrédité. Partant, si ces réseaux sont des outils de communication reconnus, il ne faut pas en abuser et les utiliser à bon escient. A priori, des clauses de confidentialité existent pour protéger les internautes, mais souvent celles-ci sont mal connues ou mal utilisées ou tout simplement partiellement inefficaces. La question qui se pose est donc de savoir si les internautes ont ou non la maîtrise de leur identité numérique ? Usurpation de l’identité numérique et atteinte à la vie privée. Usurpation d'identité. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Usurpation d'identité

The Prisoner of Zenda (1894), avec une « usurpation d'identité » du roi. L'usurpation d'identité, improprement qualifiée de vol d’identité, est le fait de prendre délibérément l'identité d'une autre personne vivante, généralement dans le but de réaliser des actions frauduleuses commerciales, civiles ou pénales, comme régulariser sa situation au regard de l'émigration, accéder aux finances de la personne usurpée, ou de commettre en son nom un délit ou un crime, ou d'accéder à des droits de façon indue. Il existe aujourd'hui des usurpations d'identité de personnes morales, c'est-à-dire d'individus qui créent de fausses filiales de sociétés existantes, dans le but de réaliser des escroqueries.

Description[modifier | modifier le code] L’usurpation d’identité débute toujours par la collecte de renseignements personnels sur la victime. Le coût de la criminalité identitaire est très important pour un état. Nouveau délit pénal : l'usurpation d'identité sur Internet et les réseaux sociaux. Introduction.

Nouveau délit pénal : l'usurpation d'identité sur Internet et les réseaux sociaux

Détail d'un article de code. L'usurpation d'identité en questions. Si cette fonctionnalité n’est pas encore disponible auprès des 26 millions d’utilisateurs français (Chiffres officiels de Facebook datant du mois d’aout 2013), la CNIL vous informe des principaux changements en matière de vie privée et des conséquences éventuelles sur les comptes des utilisateurs de Facebook.

L'usurpation d'identité en questions

Menez le test pour savoir si votre profil est concerné Si vous souhaitez savoir si ce nouvel outil met en avant des informations que vous ne voulez pas voir apparaitre, rendez vous sur votre profil Facebook. Cliquez sur l’onglet , puis « compte » et enfin, sélectionnez la langue « English US ». Il ne vous reste plus qu’à effectuer des requêtes type pour savoir quelles informations peuvent être remontées par cet outil de recherche. Méthodologie : un test à réaliser en binôme Vous souhaitez davantage sécuriser votre compte ? Prochainement, la CNIL va publier un tutoriel vidéo pour vous aider à maitriser l’utilisation des paramètres de Facebook. La position de la CNIL.