background preloader

Blog & veille autour de l'IC

Facebook Twitter

Pourquoi certaines équipes sont-elles plus intelligentes que les autres. Anita Wooley, spécialiste de l’étude des comportements de groupes, Thomas Malone, directeur du Centre pour l’intelligence collective du MIT et le psychologue Christopher Chabris, nous expliquent dans une tribune pour le New York Times ce qui fait la qualité d’un groupe sur un autre.

Pourquoi certaines équipes sont-elles plus intelligentes que les autres

La clé de l’intelligence collective, c’est la circulation des savoirs. Des experts en échec Les échecs sont un bon exemple… des échecs des experts, selon François Taddéi qui cite Kasparov, battu par l’ordinateur Deep Blue ou Karpov qui a joué « la plus dure partie de son existence » contre quatre adolescents, ayant su « catalyser l’intelligence collective ».

La clé de l’intelligence collective, c’est la circulation des savoirs

Science citoyenne Des exemples d’apports de non-experts à la science, François Taddéi n’en manque pas comme cette mère de famille américaine devenue chercheuse professionnelle – avec à son actif une centaine de publications – parce que des laboratoires essayaient de privatiser l’ADN de son enfant malade pour se garder les recherches… C’est grâce au jeu vidéo Fold-it que des chercheurs ont résolu un problème de repliement des protéines sur lequel leurs ordinateurs butaient depuis dix ans. 350 000 joueurs ont participé, les meilleurs étant un enfant et une secrétaire. Paramètres Culturels de l’Approche Collaborative. Voici une interview de Christopher Schoch sur les pratiques collaboratives dans les entreprises françaises, suivie d’un article détaillant les paramètres spécifiquement français à prendre en compte lors de la mise en œuvre d’une démarche d’émergence. par Christopher Schoch, architecte social, conseil en stratégie et organisation Les démarches collaboratives telles que Forum Ouvert, Future Search, World Café , et Real Time Strategic Change sont toutes plus ou moins fondées sur un certain nombre d’hypothèses implicites.

Paramètres Culturels de l’Approche Collaborative

The 12 habits of collaborative organizations Zyncro Blog: the blog of the Enterprise 2.0. Group Intelligence Correlates With Social Aptitude, Not IQ - Steven Rice. Méthodes d'IC-i et maintenant. TEDxManitoba - TJ Dawe: An Experiment in Collective Intelligence. Coaching de l'Intelligence collective. Collective intelligence. Sérendipité : Comment trouver ce que l'on ne cherche pas... LE BLOG DE L'ARCHITECTURE COLLABORATIVE DES ORGANISATIONS - Le livre. Collective Intelligence & Wisdom. Tout ce que nous pensons savoir sur l’engagement des employés est faux (ou presque) Ce n’est pas seulement en créant de la relation, voire de l’empathie entre managers et employés qu’on rendra ces derniers engagés dans leurs missions.

Tout ce que nous pensons savoir sur l’engagement des employés est faux (ou presque)

Les ingrédients indispensables sont la confiance, les valeurs et le sens que donne la compréhension de la mission de l’entreprise. Les ingrédients indispensables sont la confiance, les valeurs et le sens que donne la compréhension de la mission de l’entreprise. L’approche du monde des affaires visant à gérer l’engagement des employés suit une mauvaise recette depuis des années.« Mauvaise recette », dans le sens où les cadres dirigeants demandent aux managers d’«améliorer l’engagement» de leurs employés en les conviant plus souvent à des déjeuners d’affaires. Les statistiques des enquêtes confirment notre ignorance sur l’engagement. Blogofcollectiveintelligence. Coll-Int, wealth, currencies. La grande mutation. 4 POINTS ON COLLECTIVE INTELLIGENCE AND WHY YOU SHOULD CONSIDER IT.

How intelligent do you really think you are?

4 POINTS ON COLLECTIVE INTELLIGENCE AND WHY YOU SHOULD CONSIDER IT

I would go to bat saying that you are not nearly as smart as you think you are. I know I’m not as smart as I think I am sometimes! Now, where I am smart, is at leveraging a group of people who have come together after social collaboration and competition to make intelligent decisions. If you are not making decisions this way today, you better start. With all the social tools, and new technology advances that we have at our finger tips we are able to make far more intelligent decisions than ever before. For as long as we can look back, people made decisions after sitting down as departments, partners, maybe a board, or a leadership team going back and forth until they “thought” they had the best decision. Recherche. Trois points de vue sur l'intelligence collective. Débarrassons-nous surtout de la bêtise collective !

Trois points de vue sur l'intelligence collective

Pierre Rabhi, agriculture bio, tisseur de liens, écrivain. Christine Marsan. News, Augmented » Articles avec le tag » #intelligence collective.

ROI de l'IC

Le développement durable au service de la performance. Pourquoi s’intéresser à la Pratique de l’Émergence ? La pratique de l’émergence donne à l’entreprise une capacité permanente à se renouveler. Développé aux USA pour étudier les systèmes humains complexes, on lui doit le succès formidable de la Silicon Valley et des entreprises qui fonctionnent en système ouvert. Rejet de la verticalité et nouvel ordre 2.0. " Faut-il (...) croire que l'ordre communautaire du « 2.0 » est une alternative crédible au mode hiérarchique et pyramidal ?

Rejet de la verticalité et nouvel ordre 2.0

Un nouvel ordre, digne des phalanstères chers à Charles Fourier qui reposerait sur des principes naturels de coopération et de collaboration, sans hiérarchie formalisée, et dans lequel chacun s'expose à ses pairs sans bénéficier de la protection du « père ». "1. Au-delà du brainstorming. Nous avons fréquemment mentionné Jonah Lehrer dans nos colonnes.

Au-delà du brainstorming

Ce jeune neuroscientifique, blogueur et écrivain, a le don pour éclairer les sujets souvent complexes de la cognition de manière claire et originale. Dans un récent article pour le New-Yorker, il s’est penché sur le phénomène de l’intelligence collective, et notamment sa forme la plus ancienne et la plus commune, le « brainstorming ». Le brainstorming en question Le brainstorming, nous explique-t-il, est né peu après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, à l’instigation d’Alex Osborn, publicitaire en vue de l’époque.

Son principe est le suivant : dans une même pièce, les participants exposent toutes les idées créatives susceptibles de leur passer par la tête.