background preloader

Fracture numérique

Facebook Twitter

Le web 2.0 a transformé la fracture numérique en fracture sociale - Bloc. La fracture numérique a été et est toujours une réalité, même dans nos nos pays occidentaux industrialisés.

Le web 2.0 a transformé la fracture numérique en fracture sociale - Bloc

Peut être devrait on d’ailleurs en finir avec cette expression de “pays industralisés” pour évoquer les “pays informatisés”, une réalité beaucoup plus en phase avec notre époque. Certaines mauvaises langues vous diront par ailleurs que c’est d’avoir fermé les yeux sur ce changement de statut qui a fait qu’on s’est retrouvé en 2009 avec des models industriels datant d’une autre époque appliqués à une économie du “soft”, de la connaissance, avec les conséquences que l’on sait. On pourrait disserter sur les destins croisés de Google et GM, symboles d’un mode qui se transforme mais ça n’est pas le sujet ici, revenons donc à notre fracture numérique. Au départ, si je ne m’abuse, elle était définie comme liée aux inégalités d’accès à l’outil informatique. Il y a ceux qui y avaient accès, et les autres. Vivre sans Internet ? Ca ne change pas grand-chose. Europa - Société de l'information.

Les exclus de la société de l'information. Les nouvelles technologies de l'information et de la communication sont porteuses de formidables perspectives de développement humain.

Les exclus de la société de l'information

A condition qu'elles s'inscrivent dans un projet de société plus égalitaire. L'essor de la radio, du téléphone, de la télévision et, plus récemment, d'Internet ont favorisé la démocratisation et la mondialisation de l'accès au savoir et à la culture. Guichard-Le mythe de la fracture numérique. Fracture numérique, fracture sociale : aux frontières de l'intégration et de l'exclusion. 1La fracture numérique est une ligne de rupture symbolique, le tracé d'un clivage entre d'une part les individus ou groupes sociaux qui sont – ou se sentent – bien intégrés à la « société de l'information », d'autre part ceux qui sont – ou se sentent – exclus de cette société.

Fracture numérique, fracture sociale : aux frontières de l'intégration et de l'exclusion

Comme bien d'autres frontières clairement tracées sur les représentations cartographiques, mentales ou théoriques, cette ligne est difficilement visible voire totalement imperceptible dans le terrain. Pourtant, on ne vit pas tout à fait de la même manière d'un côté de la frontière ou de l'autre ; d'où la légitimité de la question de savoir ce qui distingue celles et ceux qui sont au-delà de la limite de celles et ceux qui en sont en-deçà. 2On peut se la représenter saillante ou en creux – la barrière des röstis ou le Röstigrab – fine ou épaisse, poreuse ou étanche, anodine ou infranchissable : il est toujours difficile pour le chercheur d'enquêter « de l'autre côté », avec son point de vue « d'ici ».

Le fossé numérique en France. École : la fracture numérique n'est pas là où on la croit. 11/11/11, 11 heures, 11 minutes et 11 secondes… Ne s’agit-il pas là de la bascule soudaine vers une ère radieuse et définitivement numérique ?

École : la fracture numérique n'est pas là où on la croit

Sans doute, pour la société qui avance cahin-caha… au rythme des initiatives privées, sans guère d’impulsion de l’État. À lire le dernier compte rendu du CNN, Conseil national du numérique, je ne discerne guère d’élan ou de détermination citoyens et démocratiques. SGMAP. Fracture numérique : 1 français sur 5 n’a pas accès à Internet (enquête CREDOC) Le CREDOC a publié le 10 décembre 2013 les résultats de sa 11e enquête annuelle : La diffusion des technologies de l’information et de la communication dans la société française, pour le compte de L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) et le Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGE).

Fracture numérique : 1 français sur 5 n’a pas accès à Internet (enquête CREDOC)

Echantillon représentatif de la population française de 12 ans et plus : 2215 personnes ont été interrogées en face-à-face en juin 2013. A télécharger (en pdf) : l’étude complète et le dossier de Presse. En 4 chapitres, il est analysé avec précision les équipements technologiques et numériques utilisés par les français (télévision, téléphone, tablette, smartphone…), les différents modes et lieux de connexions. Les usages d’Internet et de l’ordinateur sont passés au crible ainsi que la place des nouvelles technologies dans la sphère professionnelle.

Une fracture numérique d’accès persistante Qui sont les non internautes ? Fracture numérique et précaires. Fracture numérique : un rapport propose 22 solutions pour la réduire. Charles GARDOU - Pour une société. 22 propositions pour rompre la fracture num&eac. Inclusion numérique et innovation social. Existe-t-il une fracture numérique dans l'usage de l'administration en ligne ? De nombreux pays de l’ocde [1][1] Voir le rapport de l’ocde, L’administration électronique :... ont lancé, au début des années 1980, un vaste chantier de modernisation de l’État.

Existe-t-il une fracture numérique dans l'usage de l'administration en ligne ?

Cette modernisation a pris différents aspects comme, par exemple, l’évaluation structurée des politiques publiques et la mise en place de l’administration électronique ou e-administration [2][2] Dans la suite de cet article, on désigne par le terme.... Facilitant la mise à disposition de l’information et les démarches administratives, l’e-administration avait pour enjeu une amélioration du service rendu et une réduction des coûts et des délais. Pourtant, le revers de la médaille était l’existence d’une fracture numérique [3][3] Une abondante littérature a documenté l’existence et... qui sépare ceux qui ont accès aux nouvelles technologies des exclus de cette modernité.

Retrouve-t-on ces inégalités d’usage et d’accès dans l’e-administration ? « Le numérique n'est pas un truc de geek, il concerne tout le monde et bouscule tous les secteurs » Un peu plus d'un an après le séminaire gouvernemental sur le numérique, où en est votre action ?

« Le numérique n'est pas un truc de geek, il concerne tout le monde et bouscule tous les secteurs »

Fleur Pellerin : Nous faisons justement le point sur ces travaux le jour du vingt-cinquième anniversaire du Web. Vingt-cinq ans, c'est peu à l'échelle de la Révolution industrielle et en même temps tout a changé depuis. On ne pouvait anticiper à l'époque à quel point le Web allait révolutionner les sociétés, l'accès au savoir, mais aussi l'économie, les processus de production et de consommation.

Le numérique a profondément modifié notre quotidien. Tout le monde est concerné. Depuis le séminaire de l'an dernier organisé par le Premier Ministre, toutes les politiques publiques intègrent cette dimension numérique. Quels seront les grands axes de ce projet de loi numérique ? Il rassemblera des dispositions sur l'innovation, sur le développement des entreprises, ainsi qu'un volet sur la confiance dans le numérique, à travers de nouveaux droits et de nouvelles protections pour les internautes. De l'intégration sociale à l'inclusion numérique.

Chez les migrants en situation précaire, « la question de l'équipement numérique devient plus ciblée mais elle n'a pas disparu » souligne le rapport du Conseil National du Numérique (CNN) remis en novembre 2013 à la ministre déléguée chargée de l'économie numérique, Fleur Pellerin.

De l'intégration sociale à l'inclusion numérique

Souvent invisibles, les migrants en situation précaire n'ont cette fois-ci pas été oubliés des recommandations. Soulignant que le numérique est essentiel aux populations migrantes – notamment dans la préservation des liens sociaux et familiaux et pour l'insertion économique – le rapport fait de ces publics le premier cercle d'action. En effet, le volet « inclusion sociale » n'était jusqu’alors qu’effleuré par les textes pourtant aussi récents qu'importants tel que le Programme numérique de Vincent Peillon ; ce qui rendait les politiques menées à la fois excluantes et incapables de fédérer les initiatives de terrain pourtant nombreuses. L’accès aux télécommunications pour tous : la parole aux personnes en précarité. Fracture numérique, fracture sociale : aux frontières de l'intégration et de l'exclusion.

Le web 2.0 a transformé la fracture numérique en fracture sociale - Bloc. Fracture numérique. E-inclusion et fracture numérique.