Données personnelles et vie privé

Facebook Twitter
Viviane Reding Crédit Photo: Europa.eu Après des semaines de controverses, de lobbying et de concessions, la Commission européenne semble prête à dévoiler mercredi prochain sa proposition de directive relative à la protection des données. La réforme de la directive de 1995 sur la protection des données est attendue depuis longtemps et elle fait l'objet de beaucoup de critiques. Ce week-end, lors d'un discours à Munich, la commissaire européenne, Viviane Reding, a donné plusieurs indices sur le contenu de la proposition de directive qui devrait être présentée mercredi prochain. Elle a indiqué ainsi que les sociétés seront tenues de divulguer le vol des données dans les 24 heures.

L'UE prône le droit à l'oubli et la portabilité des données

L'UE prône le droit à l'oubli et la portabilité des données
Bruxelles veut imposer "l'oubli numérique" Bruxelles veut imposer "l'oubli numérique" La Commission européenne a rendu public, mercredi 25 janvier, le projet de directive et de règlement sur l'utilisation des données personnelles. Ce texte fondamental, qui encadre la protection de la vie privée dans l'ensemble de l'Union européenne, doit jeter les bases juridiques qui seront transposées dans le droit des 27 au cours des prochaines années. La précédente directive sur le sujet datait de 1995, et cette évolution du texte est très attendue à la fois par les régulateurs européens et... par les entreprises comme Google ou Facebook, qui ont bâti leur modèle économique sur l'utilisation des données personnelles pour cibler plus efficacement les publicités. Le texte s'appliquera à toutes les entreprises qui offrent leurs biens et services aux consommateurs de l'Union européenne même si leurs serveurs sont basés en dehors de l'Union européenne.
Vie privée et surveillance, entretien avec Jean-Marc Manach Jean-Marc Manach est journaliste à InternetActu.net et OWNI, blogueur invité pour LeMonde.fr, et membre des Big Brother Awards, spécialiste des questions de libertés, de surveillance et de vie privée. Notre Débat du mois sur l’identité numérique est l’occasion de revenir sur un entretien réalisé en 2010 qui reste toujours d’actualité. Quelles différences d’usage de l’Internet peut-on observer chez ceux que vous nommez « petits cons », à savoir la génération des « digital natives », par rapport aux générations précédentes ? Vie privée et surveillance, entretien avec Jean-Marc Manach
Eric Schmidt, le pdg de Google, l’annonçait il y a quelques semaines : les gens devront bientôt changer de nom s’ils veulent, une fois adultes, échapper aux traces peu glorieuses qu’ils auront laissées sur les réseaux sociaux à l’adolescence. Ce n’était qu’une boutade, mais cela mérite pourtant réflexion. Photos de beuverie sur Flickr, blog sarcastique sur ses profs, statuts irrévérencieux sur Facebook… Sur le net, ces amusements bon enfant sont indélébiles et peuvent suivre leur auteur toute sa vie. Dans son documentaire Ma vie à poil sur le net, le grand reporter du Monde Yves Eudes enquête sur le sujet et démarre avec des images qui font directement écho aux propos d’Eric Schmidt. Face à un public de jeunes, Barack Obama donne son premier conseil pour devenir président des Etats-Unis : Documentaire : "Ma vie à poil sur le net" ou le piège de la toile Documentaire : "Ma vie à poil sur le net" ou le piège de la toile
Pour comprendre la vie privée, il faut la remettre en contexte Pour comprendre la vie privée, il faut la remettre en contexte Par Hubert Guillaud le 11/05/10 | 7 commentaires | 3,933 lectures | Impression Comment la vie privée se redéfinit à l’heure des nouvelles technologies ? Pour Olivier Glassey de l’Observatoire science, politique et société de l’université de Lausanne, toute la question est de comprendre comment celle-ci évolue à l’heure des identités socialement distribuées.
Par Hubert Guillaud le 19/07/10 | 7 commentaires | 3,283 lectures | Impression On ne le sait que trop bien, le numérique bouleverse la vie privée. A Lift, c’est également ce qu’ont essayé de nous expliquer les intervenants convoqués sur ce thème, portant un discours différents des cris d’alarmes habituels. La valeur de la vie privée est de nous permettre d’avoir une vie publique Daniel Kaplan, délégué général de la Fing, et auteur du récent Informatique, liberté, identité, explique : “il y a quelque chose qui ne marche pas. L’avenir de la vie privée est de la maîtriser L’avenir de la vie privée est de la maîtriser
Dans le futur, chacun aura droit à son quart d’heure d’anonymat Google, Facebook et consorts sont à la libération de la parole publique ce que l’industrie du sexe fut à la libération sexuelle : une façon d’exploiter et de faire commerce d’une nouvelle liberté, mais, et dans le même temps, l’un des vecteurs de banalisation, et donc de diffusion, de cette libération. L’explosion du web, dans les années 90, fut intimement liée au phénomène des “pages persos” (“homepage“, en anglais) que, avec l’expansion des blogs et du web 2.0, les professionnels qualifient aujourd’hui d’”User Generated Content” (UGC). Dans le futur, chacun aura droit à son quart d’heure d’anonymat
Réseaux sociaux : une architecture pour protéger les données privées Réseaux sociaux : une architecture pour protéger les données privées Réseaux sociaux : une architecture pour protéger les données privées Des chercheurs américains proposent une nouvelle architecture décentralisée combinant de multiples technologies de sécurité, pour résoudre le problème du respect de la vie privée et des données sur les réseaux sociaux. Réseaux sociaux et vie privée ne font jusqu’ici pas très bon ménage. De nombreuses failles, accidentelles ou malveillantes, menacent les données des internautes, sur des réseaux sociaux comme Facebook ou Google+.
N. Nova, F. Mattatia, J-M. Manhack Th©Radio France Première partie Est-il encore possible/souhaitable d'être anonyme sur Internet ? / Les flops technologiques Est-il encore possible/souhaitable d'être anonyme sur Internet ? / Les flops technologiques
Olivier Iteanu est avocat à la Cour d’Appel de Paris depuis 1989. Il est l’auteur du premier ouvrage jamais publié sur le droit français et Internet en avril 1996 : « Internet et le droit – aspects juridiques du commerce électronique » et de « L’identité numérique en question » en avril 2008, publiés aux Editions Eyrolle. Le pseudo est partout. Or, on ne se doute pas que le choix d’un pseudo et son utilisation sont régis par un corpus juridique assez dense. Le statut juridique du pseudo, par Olivier Iteanu Le statut juridique du pseudo, par Olivier Iteanu

Vie privée : le point de vue des “petits cons”

Nombreux sont ceux qui pensent que les jeunes internautes ont perdu toute notion de vie privée. Impudiques, voire exhibitionnistes, ils ne feraient plus la différence entre vie publique et vie privée. Et si, a contrario, ils ne faisaient qu’appliquer à l’internet ce que leurs grands-parents ont conquis, en terme de libertés, dans la société ? Dans “La vie privée, un problème de vieux cons ?