background preloader

Élèves autochtones

Facebook Twitter

Point chaud - Le cri du coeur d’un chef atikamekw. Bienvenue sur INUKSITE ! Viens! Un film du comité Empreintes de Manawan. Capsule_fr_113. Incorporating Culture in the Curriculum: The Concept of Probability in Nunavik Inuit Culture. Incorporating Culture in the Curriculum: The Concept of Probability in Nunavik Inuit Culture Annie Savard, Dominic Manuel, and Terry Wan Jung Lin McGill University Students learn better when mathematical tasks proposed in classrooms are authentic and meaningful (Mukhopadhyay, Powell, & Frankenstein, 2009).

Incorporating Culture in the Curriculum: The Concept of Probability in Nunavik Inuit Culture

It is, thus, important to consider what is meaningful and authentic for students. We believe that grounding the learning of mathematics in the culture is an effective approach. That in its widest sense, culture may now be said to be the whole complex of distinctive spiritual, material, intellectual and emotional features that characterize a society or social group. In our research, we found that authentic situations grounded in the sociocultural context of a group are especially important for Inuit people because of their isolation and their need to survive in their environment.

Theoretical Framework The Development of Probabilistic Reasoning Figure 1. Learning Situations. Peuples autochtones. La nation Atikamekw de Manawan. C’est en mai 1928 que fut construite une première école à Manawan, les élèves fréquenteront l’école pendant 4 ou 5 mois par année, soit de juin à octobre.

La nation Atikamekw de Manawan

Ce fut un des plus grands changements sociaux et culturels qui ait survenu dans la communauté. Le plus haut niveau académique qu’un(e) élève pouvait atteindre était le 4e année. Les matières d’enseignement furent l’arithmétique, lecture et écriture en langue française, le catéchisme et la technique agricole. Le cœur sur la main. Deux mille cent soixante-six : c’est le nombre de dessins que Raymond Caplin a réalisés de ses mains dans le sous-sol de ses parents à Listuguj (Restigouche) en Gaspésie : 2166 !

Le cœur sur la main

Pendant des mois et des mois, sans jamais abandonner ni se décourager, le jeune décrocheur micmac de 21 ans, a empilé les dessins jusqu’à ce qu’ils constituent la trame fluide d’un court métrage de trois minutes. Le film s’intitule – et dès le 9 juillet, il sera présenté au cinéma Beaubien avant chaque séance de la comédie d’Émile Gaudreault. Ray n’est pas le premier cinéaste autochtone à avoir un film projeté dans une vraie salle de cinéma. À la sortie du film en 2007, la productrice Denise Robert avait jumelé le film avec un court métrage d’Érik Papatie. Fier et métissé - la chanson. Tellement bien mêlée (monologue) + chanson Fier et métissé. Les Amérindiens - Quebec. Un message de vos amis atikamekw. Correcting the Chalkboard. Correcting the Chalkboard. Conseil supérieur de la langue française. Jadis, comme tout Amérindien, l'Algonquin a été un grand nomade; voyageant sur son terrain de trappe ou sur celui de son compagnon de chasse, il allait, pour la saison estivale, vers le lieu de rassemblement annuel avec les autres Algonquins, dans le but de renouer et de resserrer les liens d'amitié et de fraternité.

Conseil supérieur de la langue française

Ce grand rassemblement de beaucoup d'Algonquins de l'Abitibi avait lieu à la Pointe-des-Indiens du lac Abitibi. Cette pointe ou presqu'île porte aujourd'hui le nom de Abitibi Matcitewea, qui veut dire « pointe Abitibi ». De 1821 à 1922, la Compagnie de la baie d'Hudson avait ouvert un poste de traite de fourrures et, de 1837 à 1956, un missionnaire venait rencontrer les Algonquins et demeurait sur place pendant quatre semaines. La nation Atikamekw de Manawan. Les Autochtones maîtres de leur éducation. Le reportage de Sylvain Bascaron Les Premières Nations obtiendront la responsabilité de gérer leurs écoles, ce que plusieurs d'entre elles demandaient.

Les Autochtones maîtres de leur éducation

Pratiques exemplaires en éducation des Autochtones. Pratiques exemplaires en éducation des Autochtones Dans la liste de pratiques exemplaires ci-dessous se trouvent des programmes, des projets ou des stratégies que les gouvernements provinciaux et territoriaux, de même que le ministère des Affaires indiennes et du Nord Canada ont jugé efficaces aux fins de l’éducation des Autochtones et susceptibles d’aider des instances et des organismes à améliorer leur apport dans ce domaine, au sein de leurs communautés.

Pratiques exemplaires en éducation des Autochtones

Ces pratiques exemplaires ont été choisies en tenant compte du fait qu’elles seront faciles à adapter et à intégrer aux diverses communautés. Veuillez noter que les pratiques exemplaires présentées dans ce site ont toutes été soumises en novembre 2007 et approuvées par les ministres en février 2008; les renseignements qu'elles contiennent doivent donc être mises à jour. 109 publications repérées. L'Atikamekw - Hoka ! Conseil de la Nation Atikamekw. Fondé en 1982, le Conseil de la Nation Atikamekw - Atikamekw Sipi (CNA) est une corporation sans but lucratif, née de la volonté des conseils atikamekws de Manawan, d'Opitciwan et de Wemotaci de s'unir pour offrir des programmes et des services à la population atikamekw.

Conseil de la Nation Atikamekw

À titre de conseil tribal, le CNA dispense les services-conseils suivants : services techniques et services-conseils en gestion et développement économique. De plus, des services délégués pour les communautés, soit les services sociaux ainsi que les services éducatifs, linguistiques et culturels qui sont également offerts.

Parallèlement, le CNA négocie une entente de principe avec les gouvernements du Canada et du Québec, devant mener à la signature d'un traité. Le CNA joue également un rôle politique qui supporte les aspirations historiques, politiques, économiques, culturelles et sociales de la nation Atikamekw. Conseil en Éducation des Premières Nations. Institution Kiuna. ENSEIGNER LE FRANÇAIS DANS UN COLLÈGE CONÇU POUR LES PREMIÈRES NATIONS. L'INSTITUTION KIUNA est située à Odanak, une communauté abénaquise sur les berges de la rivière St-François, à quelques kilomètres en amont de son embouchure dans le lac St-Pierre.

ENSEIGNER LE FRANÇAIS DANS UN COLLÈGE CONÇU POUR LES PREMIÈRES NATIONS

L’établissement a ouvert ses portes en août 2011 après plus d’une dizaine d’années de travail préparatoire. Celui-ci a été réalisé par l’équipe du Conseil en éducation des Premières Nations (CEPN)[1], organisme dirigé par Lise Bastien. Au fil des ans, alors que le projet de création d’un cégep des Premières Nations prenait forme, le CEPN s’est associé au collège Dawson et au cégep de l’Abitibi-Témiscamingue. Une formation « sur mesure » pour les élèves des Premières Nations Une soixantaine d’élèves (ils étaient une trentaine en 2011-2012) sont actuellement inscrits à Kiuna.

Le collège offre les programmes Session d’accueil et d’intégration (081.01), Session de transition (081.03) ainsi que Sciences humaines – Premières Nations (300.B0 0.B0). Les langues autochtones tiennent le coup! Bienvenue sur le site web de la communauté Atikamekw de Manawan.