background preloader

Ziad Takieddine - Affaire Libye

Facebook Twitter

Financement libyen : Ziad Takieddine met de nouveau en cause Nicolas Sarkozy, après être revenu sur ses accusations en novembre. Second virage à 180 degrés.

Financement libyen : Ziad Takieddine met de nouveau en cause Nicolas Sarkozy, après être revenu sur ses accusations en novembre

Ziad Takieddine, qui avait retiré en novembre ses accusations contre Nicolas Sarkozy sur un présumé financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007, a de nouveau incriminé l’ancien président lors d’un interrogatoire en janvier dont l’Agence France-Presse (AFP) a eu connaissance mardi 16 mars. « Je ne peux pas confirmer qu’il n’y a pas eu de financement. Cela a pu être fait par d’autres moyens que par moi, ce qui est certainement le cas », a assuré l’homme d’affaires franco-libanais devant les juges français venus l’entendre le 14 janvier. L’audition s’est déroulée à Beyrouth, au Liban, où M. Takieddine, 70 ans, s’est enfui l’été dernier après avoir été condamné en juin en France dans le volet financier de l’affaire Karachi. Cette audition avait notamment pour but d’éclaircir les raisons pour lesquelles M. Les indiscrets – Le PNF ouvre une enquête pour subornation du témoin Takieddine. Financement libyen présumé : Ziad Takieddine arrêté au Liban.

Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes en nous basant sur votre consentement et/ou notre intérêt légitime: Données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal, Publicités et contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, Stocker et/ou accéder à des informations sur un terminal.

Financement libyen présumé : Ziad Takieddine arrêté au Liban

Financement libyen : Ziad Takieddine retire ses accusations contre Nicolas Sarkozy. EXCLUSIF. Sarkozy-Kadhafi : les témoins qui accusent Takieddine vont être entendus. Financement libyen : Ziad Takieddine est mis en examen. L’homme d’affaires franco-libanais a été entendu mercredi par le juge d’instruction du pôle financier du tribunal de grande instance de Paris.

Financement libyen : Ziad Takieddine est mis en examen

A l’issue de son audition au tribunal de grande instance de Paris mercredi 7 décembre, Ziad Takieddine pouvait ressortir sous le statut de témoin assisté ou être mis en examen. Le juge Serge Tournaire a choisi la seconde option. M. Takieddine a été mis en examen pour « complicité de corruption d’agent public étranger » et pour « complicité de détournements de fonds publics en Libye », a expliqué son avocate Me Elise Arfi. A son arrivée au tribunal le matin même, vers 9 h 30, M. . « Il est temps qu’on fasse la lumière sur tout, et c’est à la justice de le faire. » Le fisc réclame 21 millions d’euros à Ziad Takieddine. Ziad Takieddine : "Le système Sarkozy est en train de tomber"

Ziad Takieddine, le 24 avril 2012 avant son audition par les juges.© AFP (Archives) Au cœur du volet financier de l'affaire Karachi, l'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine, fait à nouveau parler de lui.

Ziad Takieddine : "Le système Sarkozy est en train de tomber"

Selon le journal Le Parisien, daté du 2 janvier, il aurait assuré devant un magistrat détenir des preuves du financement par la Libye de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy. Des révélations qu'il livrait déjà en avril 2012 au cours d'un entretien accordé à Jeune Afrique. Entretien publié le 25 avril 2012 Le mardi 24 avril 2012, Ziad Takieddine a été mis une troisième fois en examen, toujours dans le même dossier, pour "blanchiment et recel d'abus de biens sociaux aggravés". Que révèle vraiment la "petite bombe" de Ziad Takieddine contre Nicolas Sarkozy? 50 millions d'euros: un chiffre rond déjà mentionné C'est la somme que la Libye de Mouammar Kadhafi aurait fournie à Nicolas Sarkozy pour financer sa campagne pour l'élection présidentielle de 2007, selon Ziad Takieddine.

Que révèle vraiment la "petite bombe" de Ziad Takieddine contre Nicolas Sarkozy?

L'intermédiaire en armements, mis en examen dans l'affaire Karachi, a avancé ce chiffre lors d'un interrogatoire du juge Renaud Van Ruymbeke le 19 décembre dernier, d'après les informations du Parisien de ce mercredi. Ziad Takieddine a ajouté que les versements auraient été abondants "en décembre 2006 et janvier 2007". Il n'est pas le premier à formuler de telles accusations. Mediapart a avancé le même chiffre en avril dernier, alors que Nicolas Sarkozy faisait campagne pour un second mandat présidentiel. Nicolas Sarkozy a porté plainte pour "diffusion de fausse nouvelle". Ses cibles évidentes: Sarkozy et Guéant Avec sa "petite bombe", selon l'expression du Parisien, Ziad Takieddine vise deux cibles. Des Libyens bien connus: Saleh et Bagdadi. Ziad Takieddine: «J'ai remis trois valises d'argent libyen à Guéant et Sarkozy» Dailymotion. Ziad Takieddine charge Sarkozy et Guéant sur la Libye.

Nouvelle perquisition chez Ziad Takieddine. Une perquisition a été menée ce jeudi au domicile de Ziad Takieddine à Paris, révèle Europe 1.

Nouvelle perquisition chez Ziad Takieddine

Selon la radio, une quinzaine de policiers de la DNIFF (division nationale des investigations financières et fiscales) se sont présentés au domicile financier de l'homme d'affaire franco-libanais dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris sur le financement par Kadhafi de la campagne de Nicolas Sarkozy. Ziad Takieddine, déjà mis en examen dans le cadre du volet financier de l'affaire Karachi avant déclaré en décembre dernier au juge Van Ruymbecke qu'il détenait des preuves de ce qu'il avancait. Un mois et demi après celle chez Guéant Cette opération intervient un mois et demi après une perquisition similaire chez l'ex-ministre de l'Intérieur Claude Guéant.

Avec. Le spectre de Kadhafi revient hanter Sarkozy. Deux juges vont enquêter sur l'argent libyen de Ziad Takieddine. Ziad Takieddine, en octobre 2012. © Maxppp Deux juges français vont enquêter sur l'argent libyen de Ziad Takieddine, ce Franco-libanais, intermédiaire en armement mis en cause dans le volet financier de l'affaire de Karachi. Il est soupçonné d'avoir ramené secrètement en France un million et demi d'euros de Libye, juste avant la chute du régime de Khadafi. Comme l'a révélé cet après-midi le journal Le Monde , il y a quelques jours le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour "manquement à l'obligation déclarative", "blanchiment", "corruption" et "recel". L'enquête sera menée par les deux juges qui instruisent déjà l'affaire Karachi : Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire.

Les faits remontent au 5 mars 2011.