background preloader

Entretien motivationnel

Facebook Twitter

L’entretien motivationnel et la théorie de l’autodétermination. Dans un article2 paru dans le numéro 29 d’Alcoologie et addictologie, Thierry Le Merdy et Antonia Csillik s’intéressent aux différents types de motivation et à leur articulation au sein d’un continuum motivationnel allant de la amotivation à la motivation intrinsèque en passant par la motivation extrinsèque.

L’entretien motivationnel et la théorie de l’autodétermination

Ils s’appuient notamment sur les travaux menés depuis près de 30 ans par Edward L. Deci et Richard M. Ryan3 autour de leur théorie de l’autodétermination (Self-Determination Theory). En 2005, David Markland, Richard M. Ryan, Vannessa Jayne Tobin et Stephen Rollnick ont étudié4 comment la théorie de l’autodétermination (TAD) pouvait constituer un socle théorique permettant de comprendre les processus psychologiques à l’œuvre dans les entretiens motivationnels et qui expliqueraient leur efficacité. La TAD est une théorie du développement de la personnalité et du changement automotivé du comportement. L'entretien motivationnel. L’entretien motivationnel est un style de conversation collaboratif permettant de renforcer la motivation propre d’une personne et son engagement vers le changement 1.

L'entretien motivationnel

William R. Miller et Stephen Rollnick, psychologues et professeurs d’université aux États-Unis et au Royaume-Uni, définissent ainsi cette forme d’entretien qu’ils ont conceptualisée au cours des années 80 pour le traitement des dépendances à l’alcool. L’entretien motivationnel (EM) s’est ensuite diffusé dans le monde, et beaucoup de praticiens l’utilisent aujourd’hui dans de nombreux champs de la santé (addictologie, maladies chroniques, nutrition, santé mentale, etc.) mais également dans le secteur social et éducatif. L'entretien motivationnel. L’Entretien Motivationnel - EM (2ème partie) - ENTRETIEN MOTIVATIONNEL.be. Afin de faciliter la compréhension de cette approche, nous avions commencé par nous intéresser dans le précédent numéro du Psychologos (4-2009, p. 44-49) aux questions du changement et de la motivation.

L’Entretien Motivationnel - EM (2ème partie) - ENTRETIEN MOTIVATIONNEL.be

L’Entretien Motivationnel - EM (1ère partie) - ENTRETIEN MOTIVATIONNEL.be. 1.

L’Entretien Motivationnel - EM (1ère partie) - ENTRETIEN MOTIVATIONNEL.be

Introduction Qui n’a jamais pensé ou n’a jamais entendu dire d’un patient qu’« il était résistant », qu’« il n’était pas motivé », ou encore qu’« il ne voulait pas changer » ? Au-delà de l’étiquetage simpliste et néfaste qu’entraîne irrémédiablement ce genre de réflexions auprès d’un soignant voire même, par contagion, au sein de l’ensemble d’une équipe soignante, c’est également la place même de l’intervenant qui est concernée.

En effet, s’il est vrai qu’un thérapeute ne porte pas à lui seul la responsabilité du changement, de telles réflexions ne peuvent qu’amener celui-ci à se placer dans une position haute d’ « expert prescripteur » détenteur d’un savoir que le client se doit de respecter s’il veut évoluer, oubliant par là même la question cruciale des valeurs propres du client. 2. 2.1. 2.1.1. Le changement fait partie de notre vie quotidienne : vivre, c’est effectuer régulièrement des changements. Memo entretien motivationnel. These em pharmacie. AFDEM memoire adhesion schyzophrenie Languerand 2005. Jeudecartes. Entretien motivationnel - AFDEM - Association francophone de diffusion de l'entretien motivationnel.

Étude pilote de l’entretien motivationnel chez des personnes condamnées pour conduite avec facultés affaiblies. Introduction La conduite avec facultés affaiblies par l’alcool (CFA) est un problème persistant qui entraîne de sérieuses conséquences tant au niveau légal que sur le plan de la santé.

Étude pilote de l’entretien motivationnel chez des personnes condamnées pour conduite avec facultés affaiblies

Aux États-Unis, les accidents automobiles sont la principale cause de mortalité chez les personnes de deux à 33 ans, l’alcool ayant été impliqué dans 41 % de tous les accidents fatals (Hingson et Winter, 2003). Ces observations sont aussi valables au Canada (Smart et Ogborne, 2000). De plus, approximativement 33 % des personnes arrêtées pour CFA se retrouvent parmi les récidivistes (Brinkmann et coll., 2002) et de 35 à 40 % de tous les conducteurs décédés en état d’ébriété avaient fait l’objet d’une arrestation antérieure pour CFA (Beirness, 1991). La persistance du comportement de CFA, même s’il peut être prévenu, en fait l’un des facteurs les plus dangereux sur nos routes. La recherche à propos de l’EM appliqué à la CFA en est à ses débuts. Méthodologie. Karine Gaudreault Essai final b.  Portail de l'Analyse des pratiques professionnelles : Interventions, formations, conférencesces,