Peak Oil

Facebook Twitter

"Peak oil" : quels effets au Moyen-Orient ? - Globe. Cette semaine Planète Terre fait le point sur la question énergétique au Moyen-Orient dans une émission disponible à la réécoute et au podcast ici. En complément, Globe vous propose des explications et des clichés extraits du dernier numéro du magazine Moyen-Orient sur les stratégies déployées par les Etats de la région pour faire face à l'annonce récurrente de la "fin du pétrôle". Si cette prophétie n'est pas neuve (comme en atteste cette archive télévisée de 1973), elle est aujourd'hui accréditée par l'Agence Internationale de l'Energie qui, dans son dernier rapport, situe le "pic pétrolier" (ou "peak oil" en anglais) en 2006.

Le Moyen-Orient, "coeur pétrolier" (C. -A. Paillard) et gazier des mondes développés et émergents Dans un extrait d'article posté sur le blog du magazine Moyen-Orient, Christophe-Alexandre Paillard chiffre les réserves de pétrole et de gaz de la zone (voir également cette carte "Réserves prouvées de pétrole dans le monde en 2005") : Sources : Pour aller plus loin : Raminagrobis : Etude sur la production de pétrole brut, bitumes, condensats et liquides de gaz naturel hors OPEP. Cette étude portait sur la production de pétrole brut, bitumes, condensats et liquides de gaz naturel des pays non membres de l'OPEP.

Raminagrobis : Etude sur la production de pétrole brut, bitumes, condensats et liquides de gaz naturel hors OPEP.

Par commodité, le monde hors opep a été divisé en 14 éléments dont huit sont des pays importants traités individuellement, les 6 autres des groupements de pays. Si les informations détaillées se trouvent dans les posts de ce fil, il me parait utile de rappeler ici quelques grandes idées par pays ou groupe. 1 - Les Etats-Unis Pic de production : 1971 * Producteur de pétrole dominant jusqu'à leur pic * Onshore divisé en deux hubberts, une de base de 180 Gb (très avancée)et une de 20 Gb représentant le pétrole "technologique" (20 Gb) rendu accessible par les progrès techniques * Onshore, Offshore proche du Gomex, et grand gisements d'Alaska très déplétés. * Quelques opportunités restante en milieu arctique, en gomex ultra-profond et au large de la Californie.

Arte - Vers le pic pétrolier. Pic pétrolier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pic pétrolier

Le pic pétrolier est le sommet de la courbe de production d'un puits, d'un champ pétrolier ou d’une région de production ; l’expression pic pétrolier (ou Peak Oil en anglais) désigne le plus souvent le pic pétrolier mondial, le moment où la production mondiale de pétrole plafonne avant de commencer à décliner du fait de l'épuisement des réserves de pétrole exploitables. Les méthodes de prévision de ce pic s’inspirent des travaux du géologue Marion King Hubbert qui avait, dans les années 1950, pronostiqué avec succès le pic de la production de pétrole américaine (cf. le Pic de Hubbert)[1],[2]. Les limites de sa théorie et de ses méthodes ont été montrées par Steven M. Gorelick[3]. Cette prédiction a surtout été popularisée par les travaux pilotés par les grandes compagnies pétrolières américaines.

Où en sont les réserves de pétrole ? Synthèse des dates prévisionnelles du pic pétrolier. Peak Oil : “Une conspiration du silence” à Washington, selon Robert Hirsch - Oil Man - Blog LeMonde.fr. Entretien avec Robert L.

Peak Oil : “Une conspiration du silence” à Washington, selon Robert Hirsch - Oil Man - Blog LeMonde.fr

Hirsch (2/2) [Entretien avec Robert L. Hirsch (1/2)] Robert Hirsch est un ancien responsable de la recherche sur les carburants synthétiques du groupe Exxon, un ex-haut cadre de la RAND corporation et l'ancien patron du programme de fusion nucléaire américain. Robert Hirsch affirme que la production mondiale de pétrole va entrer en déclin d'ici 5 ans, dans un livre à paraître le 1er octobre aux Etats-Unis. Présentation en avant-première et en exclusivité sur [oil man] [oil man] - Que s'est-il passé après la publication du rapport sur le peak oil que vous avez écrit en 2005 pour le Département de l'énergie américain (DoE) ? Les gens auxquels j'avais affaire ont dit : « Plus de recherches sur le peak oil, on n'en parle même plus. » Ces gens étaient-ils haut placés dans la hiérarchie ? Les gens avec lesquels je travaillais étaient des cadres du laboratoire de recherche. Ça, c'était en 2006, sous l'administration Bush. Rien n'a changé. Bien sûr qu'il l'est !