E reputation

Facebook Twitter

Comment bien gérer son eRéputation ?

Cher Internaute, Je travaille pour la marque Ariel au sein du groupe Procter & Gamble France. Régulièrement, je regarde ce qui se dit sur la marque en utilisant Google. C’est ainsi que je suis arrivé sur votre page (ou plus précisément 2 pages), où ont été mises en ligne la présentation « Ariel et les mathématiques », que vous présentez comme une « leçon d’anti-marketing ». h​t​t​p​:​/​/​w​w​w​.​e​a​s​y​r​o​u​t​a​r​d​.​c​o​m​/​2​0​0​9​/​0​9​/​1​5​/​a​r​i​e​l​l​e​-​e​t​-​l​e​s​-​m​a​t​h​e​m​a​t​i​q​u​e​s​-​u​n​e​-​b​e​l​l​e​-​l​e​c​o​n​-​d​a​n​t​i​-​m​a​r​k​e​t​i​n​g​/ h​t​t​p​:​/​/​w​w​w​.​c​o​n​s​e​i​l​s​m​a​r​k​e​t​i​n​g​.​f​r​/​e​n​t​r​e​p​r​i​s​e​-​m​a​r​k​e​t​i​n​g​/​s​t​o​r​y​.​p​h​p​?​ Comment bien gérer son eRéputation ?

La e-réputation en 10 points clés

Nous le constatons tous les jours : la question de la e-réputation monte en puissance. Pas seulement sur le web, où tout le monde en parle, mais aussi et surtout dans les comités de direction. Pour beaucoup, c’est un réflexe de protection face aux attaques potentielles sur Internet. Dans un monde connecté et en conversation, c’est une préoccupation légitime. Toutefois, entre gestion de crise sur le web et gestion de la réputation, il y a un océan. La e-réputation en 10 points clés
Dossier : E-réputation (c) www.darksidevoices.com Dossier spécial e-réputation sur Marketing-Professionnel.fr ! Lire la version 2012 de Veille et e-réputation La e-réputation en un coup d’œil Périmètre et définition de l’e-reputation

Dossier : E-réputation

Une e-réputation, ça ne se nettoie pas, ça se construit. J »intervenais ce matin au colloque « e-réputation et identité numérique des organisations« , au GFII. Le rapport du groupe de travail du GFII est très intéressant (PDF disponible ici) , représente une belle somme de travail, et serait à mettre entre beaucoup de mains, pour ceux qui veulent comprendre les risques de la réputation des entreprises (ou institutions) en ligne. Au-delà de quelques cas, j »ai insisté, lors de mon intervention, sur deux points. Ils me semblent importants, sur ce sujet qui l »est autant, et surexposé actuellement. 1. Nettoyeur de e-réputation ?

Une e-réputation, ça ne se nettoie pas, ça se construit.

Souvent, la réponse aux inquiétudes concernant la confidentialité de nos données consiste à dire que "ceux qui ne transgressent pas la loi n’ont rien à se reprocher" : nous n’avons rien à craindre de la collecte massive de données. La vie privée, finalement, n’est qu’un problème de vieux cons. Qu’importe si les caméras de surveillance nous filment, si nos communications sont écoutées, si nos activités sont enregistrées, si nos déplacements sont surveillés, si nos achats sont tracés… : les bons citoyens, employés, consommateurs que nous sommes n’ont rien à se reprocher de cette surveillance généralisée qui n’a pour but que de déjouer ceux qui contournent les règles communes, ceux qui s’en prennent à notre sécurité collective. C’est l’argument bien connu de la chasse aux terroristes, aux pirates, aux hackers, aux spammers, aux déviants… qui autorise la surveillance de toutes les communications, le filtrage et le bridage de l’internet ou le contrôle des déplacements… La valeur sociale de la vie privée La valeur sociale de la vie privée

Tout savoir sur la e-reputation: méthologie, stratégie, outils g

Vous souhaitez mettre en place une veille sur l’e-réputation de votre entreprise ou marque sur Internet ? Vous voulez analyser le buzz sur le Net ? Vous souhaitez créer une communauté autour d’un service ou produit ? Tout savoir sur la e-reputation: méthologie, stratégie, outils g
Comment se protéger d’une mauvaise réputation sur Internet

Comment se protéger d’une mauvaise réputation sur Internet

Par Un membre de WebRankInfo, Lundi 15 mars 2010 Si vous êtes victime d'une atteinte à votre réputation sur Internet, que devez-vous faire pour faire respecter vos droits ? Voici la réponse de Maitre Cahen, avocate à la Cour d'Appel de Paris. Cette problématique est également abordée dans le module e-réputation chez Ranking Metrics (formation avec prise en charge OPCA et DIF possible).
E-réputation et réseaux sociaux en entreprise : c'est pour 2012 ! Avec l’irruption du « social » dans nos vies personnelles et professionnelles - via Facebook, Google ou LinkedIn - le web a franchi une nouvelle étape en 2011. L’identité numérique est plus que jamais au cœur des préoccupations des géants du web et le "social-CRM" débarque dans les entreprises. Il est temps pour tous les chefs d’entreprises d’adopter une nouvelle forme de communication qui passe par l’ensemble des collaborateurs. L’image du patron et de ses associés sur Google et les réseaux va influer directement la performance des entreprises, notamment des PME et des indépendants. E-réputation et réseaux sociaux en entreprise : c'est pour 2012 !