background preloader

Sur Twitter, la conversation s'emballe

Facebook Twitter

#JeSuisCharlie s'empare du réseau de l'information instantanėe

#jesuischarlie, ou le médium identité. « Je suis Charlie », c’est lui - lemonde.fr. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Frédéric Potet Simple et puissant.

« Je suis Charlie », c’est lui - lemonde.fr

Mercredi 7 janvier, en apprenant l’attentat contre « Charlie Hebdo » Joachim Roncin, 39 ans, publie un message graphique sur Twitter. «Je suis Charlie», le bon slogan au bon moment - Slate.fr. Dans sa tribune, le chercheur en philosophie politique et économique Xavier Landes explique pourquoi selon lui, les critiques immédiatement exprimées envers ce signe de ralliement qui a fait le tour du monde ne tiennent pas.

«Je suis Charlie», le bon slogan au bon moment - Slate.fr

Depuis la tragédie du 7 janvier, les «Je suis Charlie» ont fleuri sur les médias sociaux. Ils font écho aux «Nous sommes tous américains» après le 11 septembre 2001 ou aux plus lointains «Ich bin ein Berliner» («Je suis un Berlinois») du président Kennedy durant le blocus de Berlin de 1963. Signe de soutien aux victimes, au journal de la part de personnalités et de foules d’anonymes, la formule n’a pas tardé à faire polémique sur la toile pour de mauvaises raisons. Certains reprochent à ceux qui usent de la formule de masquer ainsi, dans bien des cas, leur lâcheté. Comment éviter une utilisation commerciale du slogan JeSuisCharlie ? Europe 1. Europe 1Gabriel Vedrenne avec AFP Videos L'inventeur de "Je suis Charlie", le designer Joachim Roncin, ne supporte pas de voir proliférer les objets estampillés de son slogan.

Comment éviter une utilisation commerciale du slogan JeSuisCharlie ? Europe 1

Ce qui n'était qu'un geste désintéressé à l'origine pourrait donc devenir une source de revenus contre son gré. Je Suis Charlie : plus de 50 demandes de dépôt de marque - génération-nt. Dans la sidération qu'a entraînée la tragédie de l'assassinat d'une partie de la rédaction du magazine Charlie Hebdo, le slogan " Je Suis Charlie " a rapidement émergé et servi de mot de ralliement pour des centaines de milliers de Français avant de se diffuser dans le monde entier.

Je Suis Charlie : plus de 50 demandes de dépôt de marque - génération-nt

Au-delà du symbole immédiat et rassembleur, son exploitation commerciale s'est organisée tout aussi promptement sous forme de T-shirts, stickers et autres accessoires. Si le créateur original du logo en lettres blanches sur fond noir, Joachim Roncin, du magazine Stylist, a refusé de monnayer son droit d'auteur malgré les propositions alléchantes et désapprouvé les éventuelles utilisations commerciales qui en seraient faites, différents fabricants de produits dérivés n'ont pas eu les mêmes scrupules et n'ont pas hésité à faire des demandes de dépôt de marque. Le business Charlie - France Inter. "Je suis Charlie" : l’Inpi contre le dépôt - LSA-conso.fr.

Twitter peint #JeSuisCharlie dans son QG - Numérama. À la suite de l'odieux attentat qui a dévasté la rédaction de Charlie Hebdo dans la journée de mercredi, un slogan – Je suis Charlie – a très rapidement émergé sur les réseaux sociaux en solidarité des douze victimes, avant de se répandre sur les sites web et les pancartes des Français qui se sont rassemblés spontanément pour exprimer leur attachement à la liberté d'expression.

Twitter peint #JeSuisCharlie dans son QG - Numérama

Très vite, ce slogan a pris une ampleur toute particulière. Il a été repris à l'étranger, avec parfois une traduction dans la langue de destination. Il a été modifié pour rendre hommage plus précisément à certaines victimes, comme les policiers ("Je suis Ahmed", "Je suis Franck"). A l'étranger aussi des gens tentent de déposer la marque «Je suis Charlie» Le 13 janvier dernier, l'Inpi, l'Institut national de propriété industriel, qui reçoit les demandes de dépôt de marques ou de brevets, se fendait d'un communiqué de presse pour annoncer une bonne fois pour toutes qu'il n'enregistrerait pas les demandes de marques pour «Je suis Charlie».

A l'étranger aussi des gens tentent de déposer la marque «Je suis Charlie»

L'Inpi expliquait que ces demandes «ne répondent pas au critère de caractère distinctif» nécessaire. «En effet, ce slogan ne peut pas être capté par un acteur économique du fait de sa large utilisation par la collectivité», concluait l'institut. Un mois plus tard que reste-t-il de #JeSuisCharlie dans le monde de la communication?

Ce fut un drame national, une émotion internationale, un début d'année douloureux mais aussi un évènement fondateur de notre histoire moderne.

Un mois plus tard que reste-t-il de #JeSuisCharlie dans le monde de la communication?

Des larmes, de la tristesse, de la colère, de la haine tout un tas de sentiments que chacun d'entre nous a connu, a des degrés divers. Première des attaques terroristes de janvier 2015 en France, la tuerie contre Charlie Hebdo constitue un sujet médiatique sans précédent en France par son traitement, son analyse, son exposition et sa promotion. Twitter : ce que les graphes nous disent de #CharlieHebdo. Nous avons construit un graphe des interactions entre usagers à partir des mentions de la manière suivante : pour chaque mention présente dans l'échantillon final, nous traitons l’usager qui mentionne et l’usager mentionné comme les sommets d’un graphe.

Twitter : ce que les graphes nous disent de #CharlieHebdo

Le nombre de fois où le couple mentionnant/mentionné apparaît (dans cet ordre) donnera l’ordre de grandeur des arêtes qui relient les sommets. Le graphe ainsi obtenu est donc un graphe orienté des relations entre usagers de Twitter qui ont inclus dans leurs messages le terme charliehebdo pendant la période étudiée. En limitant l'analyse aux émetteurs ayant au moins produit 10 tweets dans l'échantillon, nous obtenons un graphe reliant 73 726 usagers (représentés par des nœuds) par 426 286 « mentions » (représentés par des liens)

. [2] disponible dans le logiciel Gephi. Graphe 1 : Graphe des mentions à partir des tweets des utilisateurs ayant au moins 10 tweets. Cartographie de la mobilisation autour de Charlie Hebdo #JeSuisCharlie - Culture-rp.com. 12 janvier, 2015 0 commentaire Le pouvoir d’influence des attentats de la semaine dernière sur le web international (1) - Réalisé par Aura Mundi – L’Argus de la presse.

Cartographie de la mobilisation autour de Charlie Hebdo #JeSuisCharlie - Culture-rp.com

L’attentat survenu le 7 janvier dans les locaux de Charlie Hebdo, à Paris, a immédiatement suscité l’émotion et l’indignation sur le Web. Entre le 7 janvier 2015 et le 12 janvier 2015 (12h), ce sont près de 18 650 568 contributions qui ont été publiées sur Internet (réseaux sociaux et médias en ligne) à travers le monde. Le 8 janvier est la journée où les réactions ont été les plus nombreuses : 2 296 3178 contributions ont ainsi été publiées sur le Web (réseaux sociaux et médias en ligne) dans le monde. #JeSuisCharlie : l'histoire d'une viralité - France Culture. #JeSuisCharlie : Quelques enseignements à retenir de cette viralité inouïe - blogducommunicant.

A peine l’immonde carnage était-il commis contre le journal Charlie Hebdo qu’un cri de ralliement a spontanément émergé sur Twitter pour s’imposer pendant 3 jours comme l’emblème d’une émotion collective tout en signifiant la solidarité planétaire autour de la liberté d’expression.

#JeSuisCharlie : Quelques enseignements à retenir de cette viralité inouïe - blogducommunicant

S’il est encore trop tôt pour formuler des analyses de fond sur cet élan digital incroyable, une chose est certaine : les réseaux sociaux sont devenus la place du village mondial prophétisé par Marshall McLuhan. Premiers constats. Dans la jeune histoire de Twitter (né en 2006, faut-il le rappeler), le hashtag #JeSuisCharlie constituera désormais une date marquante. #JesuisCharlie encore loin des records sur Twitter - lemonde.fr. L'information a commencé à circuler en fin d'après-midi, vendredi 9 janvier. #JesuisCharlie, devenu symbole du soutien mondial à l'hebdomadaire touché au cœur mercredi par une attaque terroriste, serait « le hashtag le plus populaire dans l'histoire de Twitter », à savoir, le plus utilisé. Le message était d'autant plus viral qu'il reflétait l'expression, dans la langue de Molière, d'une solidarité mondiale envers les victimes. Lire : #JeSuisCharlie : sur Internet, vague mondiale d'émotion Il n'en était rien. #JeSuisCharlie : le 11 janvier, historique aussi sur les réseaux sociaux - Europe 1.

Europe 1Johann Duriez-Mise Videos Si Paris était dimanche "la capitale du monde" comme certains l'ont qualifiée, la mobilisation en faveur de la marche républicaine a dépassé les seules rues de Paris. Les Français et internautes du monde entier ont fait part de leur soutien suite aux trois attentats de la semaine dernière, battant des records sur Facebook et sur Twitter. Attaque à «Charlie Hebdo»: Comment les réseaux sociaux gèrent les messages haineux. WEB A côté du hashtag star #JeSuisCharlie, d'autres, comme #Bienfait ou #JenesuispasCharlie, sont apparus après l'attentat meurtrier de mercredi... Nicolas Bégasse Twitter. Analyse de #jesuischarlie sur les reseaux sociaux - reputatiolab.com. Cela fait plus de 30 h que tout le monde ne parle plus que de cela : l’assassinat au siège de Charlie Hebdo. Pour quelqu’un qui étudie les réseaux sociaux, ce genre d’événements est en quelque sorte un moment crucial, celui où de multiples informations circulent, où l’on peut comparer le traitement de l’information, où l’on peut analyser sa propagation, et où l’on peut voir leur force.

Retour sur les enseignements de cet événement tragique qui restera dans toutes les mémoires. Analyse 1. Sur les réseaux sociaux, #jesuis Charlie, flic, Ahmed, Franck...- lemonde.fr. Sur les réseaux sociaux, une liste de mots-clés est utilisée pour exprimer émotions et prises de position après l'attaque qui a fait douze morts mercredi 7 janvier au siège de Charlie Hebdo.

Suivez en direct les derniers événements #JeSuisCharlie. #JeSuisCharlie, #JeSuisFlic, #JeSuisNico, ce que nous ont appris les réseaux sociaux - nouvelobs.com. Des fleurs devant les bureaux de "Charlie Hebdo", le 14 janvier 2015 (J. #CharlieHebdo : quel impact sur la popularité des comptes Twitter officiels - zdnet.fr ? Hier en fin d'après midi, le monde apprenait le dénouement des deux prises d'otages et la mort des terroristes responsables des évènements tragiques survenus à la rédaction de Charlie Hebdo, à Montrouge, et au supermarché casher de la porte de Vincennes entre mercredi 7 janvier et vendredi 9 janvier. Attentats: comment la Gendarmerie a crevé l'écran sur Twitter - lexpress.fr. Durant toute la semaine dernière, à partir du premier attentat perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo, le compte Twitter de la Gendarmerie nationale a été très actif. Appels à témoins, soutien aux victimes, informations pratiques (pour signaler des propos vus sur les réseaux sociaux, fermetures d'écoles et de routes) mises en garde, démenti de fausses informations, suivi des opérations sur le terrain, photos et vidéos...

Une communication très remarquée, et relayée. En une semaine, la Gendarmerie a gagné 19 000 followers sur Twitter, et 39 000 abonnés à sa page Facebook. JeSuisCharlie - Nouvelobs.com. #JeSuisKouachi : le hashtag sulfureux peut dire merci au FN. «#JeSuisKouachi»: doit-on contrôler Twitter? Comment surveiller les terroristes islamistes via les réseaux sociaux ? Apologie du terrorisme : justice exemplaire ou d'exception ? - Rue89. Apologie du terrorisme : dura lex, sed lex (with images, tweets) · JMucchielli. Attentats : quelles conséquences légales sur Internet et les réseaux sociaux ? - Blogdumoderateur. Charlie Hebdo : 3 721 messages d'apologie du terrorisme recensés sur Internet - Nextinpact.

L’attentat sanglant à Charlie Hebdo a suscité une vague d’émotion, en France comme dans la plupart des pays du monde. Seulement, des voix dissonantes ont été entendues sur les réseaux sociaux, certains applaudissant, sans nuance ni cervelle, l’action des deux terroristes. Ces propos devraient permettre désormais la mise en action de plusieurs actions en justice. Relayé par les médias, dont le Monde, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, a indiqué aux préfets que « 3721 messages » faisant l'apologie des attentats ont été recensés sur les réseaux sociaux depuis l'attaque. Des milliers de messages faisant l’apologie du terrorisme gérés a posteriori sur les réseaux sociaux - lesechos.fr. Un arsenal législatif existe déjà pour lutter contre ce type de contenu.

Le gouvernement envisage de le renforcer. Alors que Manuel Valls veut renforcer la lutte contre le terrorisme, les réseaux sociaux sont dans son viseur. Dans la « djihadosphère », on célèbre « la conquête de Paris » - lemonde.fr. Attentats à Paris : que faire contre la haine déversée sur Internet ? - franceinfo. La réalité virtuelle subit les mêmes règles que la réalité physique. Une réalité que semblent oublier les centaines de personnes qui postent depuis l’attentat de Charlie Hebdo des messages haineux, pire, faisant "l’apologie du terrorisme". Les fermes consignes de Christiane Taubira aux procureurs - lemonde.fr. Une répression accrue de l’apologie des attentats - lemonde.fr.

Charlie Hebdo : Comment signaler les contenus choquants sur le Web? - lefigaro.fr.