background preloader

SEXISME

Facebook Twitter

Dessins animés: où sont les feeeeeeeemmes? Une pétition cible Disney-Pixar pour sexisme. Cela fait grand bruit aux États-Unis.

Une pétition cible Disney-Pixar pour sexisme

Tous les journaux à travers le pays en parlent. Le nouveau look de la princesse ne plaît pas à tout le monde. En effet, elle a subi une transformation physique des plus spectaculaires. Son ancienne apparence et son look gentiment guerrier est passé à la trappe, place à la mini top model. A gauche, Merida nouvelle version Dans sa version originelle, Brave Merida (Mérida la rebelle en français) avait visiblement quelques kilos en trop aux yeux des graphistes de Pixar.

Ce relooking n'est pas des plus discrets. La pétition mise en place à l'occasion (110,000 signatures à l'heure actuelle) est assez claire : « en la rendant plus maigre, plus sexy et plus mûre dans son apparence, vous envoyez le mauvais message aux petites filles, à savoir que la version originale, réaliste, avec son look d'ado serait inférieure ». Disney, propriétaire de Pixar, n'a pas fait part de son désir de revenir sur ce changement. Sources : Orlando Sentinel , AJC , L.A. « Raiponce », poncifs racistes et sexistes. La bonne nouvelle, c’est que Raiponce est drôle, haletant et visuellement stupéfiant.

« Raiponce », poncifs racistes et sexistes

La mauvaise, c’est qu’il déterre la même vieille histoire : l’image de la femme, c’est celle de la princesse attendant son prince charmant ou de la belle-mère acariâtre ; quant à l’homme, il prend en charge l’action, dans tous les sens du terme. Et la beauté dans Raiponce, c’est bien sûr d’être blanc, blond, jeune et mince. Puisque Disney a présenté Raiponce comme le tout dernier film à princesse que la compagnie produira, on peut l’envisager comme une œuvre de transition, comme une indication sur le futur de sa production. Que Disney bazarde enfin ses princesses pourrait apparaître comme une bonne nouvelle. Enfin, on ne parlera plus de demoiselles en danger, sauvées à la fin du film parce qu’un homme débarque.

Moins de rose Dans cette optique, Disney a mis sur pied une nouvelle équipe de direction en 2008 dont une des missions était de « dégager la couleur rose des films ». Mieux que Blanche Neige. [SEXISME] Ce qu'enseignent les princesses Disney aux petites. Le sexisme dans la dernière campagne Disney - Iron Calimero. Le sexisme du Roi Lion. La féminité dans Le Roi Lion L’une des premières choses qui nous frappe en regardant Le Roi Lion, c’est le sexisme banal et structurant de l’histoire.

Le sexisme du Roi Lion

Dès les premières scènes, Le Roi Lion nous fait connaître un monde structuré hiérarchiquement, avec au sommet de la pyramide le monarque absolu, qui règne en bon patriarche sur, non seulement son peuple docile et servile (les autres animaux), mais également ses lionnes, qui jamais ne remettront en question le bien fondé de la place des hommes, ni de la place des femmes. Le Roi Lion comporte un grand total de 3 personnages féminins, contre 9 personnages masculins. Donc, 75% des personnages du Roi Lion sont masculins. Outre la domination écrasante des hommes en terme de présence à l’écran, il est plus important d’analyser les différentes représentations des hommes et des femmes dans ce film, et c’est ici qu’apparaît une des étranges « schizophrénie » du Roi Lion.

Et de un… Et de deux… Et de trois… cela suffira-t-il à renverser le patriarcat?