background preloader

Entreprenariat et incitation à la culture entrepreneuriale

Facebook Twitter

Economie sociale, secteur culturel et créatif : vers une nouvelle forme d'entrepreneuriat en France. Denis Stokkink, Sandrine Graceffa (sous la direction de). Economie sociale, cahier n°35, mai 2015. pourlasolidarite.eu. L'entrepreneuriat social en France : réflexions et bonnes pratiques. Delphine Chauffaut, Caroline Lensing-Hebben et Antonella Noya (travaux coordonnés par). Centre d'analyse stratégique. Strategie.gouv.fr. Jacques Attali critique la disparition du bureau fixe en open space. lefigaro.fr. La disparition du bureau fixe pour le poste de travail provisoire n'avantage ni l'employé, ni l'entreprise, selon l'économiste. Il s'agirait même d'une évolution dangereuse de la société. Photos, tasse, calepin et brosse à dents... devra-t-on un jour les ramener chez soi après sa journée de travail? Dans un billet publié sur son blog, Jacques Attali critique sévèrement «les entreprises [qui] se targuent d'être parvenues à la pointe de la modernité en n'affectant plus un bureau fixe à leurs collaborateurs, qui doivent désormais se contenter d'un poste de travail provisoire».

Pour l'économiste, employés et entreprises doivent au contraire cultiver le sentiment d'appartenance et d'appropriation, qui passe par un bureau fixe. «Quand le collaborateur apprend qu'il n'a plus de bureau fixe, il n'est déjà plus d'une certaine façon, dans l'entreprise», avance l'écrivain. Mais à long terme l'entreprise y perdrait. Non, le nomadisme n'est pas un gros mot ! Réponse à Jacques Attali. Quentin Périnel. lefigaro.fr. (SUR)VIE DE BUREAU - Il est devenu (quasi) inévitable en entreprise... mais il alimente toujours les peurs !

Chaque semaine, Quentin Périnel, journaliste au Figaro, décrypte votre quotidien au bureau. «Vous aviez un bureau? Vous vous en passerez!» , titrait avec panache un billet de blog de Jacques Attali dans lequel il fustige plusieurs dommages essentiels - selon lui - qui sont provoqués par l'agencement actuel de nos open space. Et surtout «les entreprises [qui] se targuent d'être parvenues à la pointe de la modernité en n'affectant plus un bureau fixe à leurs collaborateurs, qui doivent désormais se contenter d'un poste de travail provisoire». ...

Ce nomadisme, interne comme externe, est pourtant inévitable! La lettre cite notamment un ouvrage de Jacques Attali, L'homme nomade (paru chez Fayard en 2003). Pour ne pas périr, il faut donc agir. » Retrouvez les dernières offres d'emploi avec Cadremploi. Zevillage : travailler mieux et vivre mieux. zevillage.net.

Le coworking, késako ? pole-emploi.fr. Connaissez-vous le coworking ? Après la colocation d’habitation que tout le monde connaît, voici la colocation professionnelle. Phénomène urbain, le «coworking » se développe en France depuis quelques temps déjà. Savez-vous en quoi cela consiste et quels intérêts certains entrepreneurs y trouvent ? Décryptage. L'entreprise est une structure essentielle dans la vie professionnelle. Une nouvelle organisation du travail Le concept de coworking repose sur deux notions : - un espace de travail partagé - un réseau de professionnels dont les compétences sont propices à l’échange.L’idée d’origine était de fournir aux indépendants un espace de socialisation où retrouver, non seulement le confort du travail à domicile, mais également la richesse sociale du travail en entreprise. Une nouvelle catégorie d’immobilier d’entreprise Le coworking est un nouveau mode de travail qui permet la location d’un bureau, à la journée ou au mois, dans des espaces de travail partagés et ouverts à tous.

Le coworking s’étend partout en France : les raisons de s’y mettre. Anne-Sophie Novel. Le Monde. alternatives.blog.lemonde.fr. Qu’ont en commun les termes Mutinerie, Beeotop, Ruche, Usine, Bocal, Vaisseau, Kabane, Arrêt Minute? Réponse: ils qualifient des espaces de coworking, lieux de travail partagés qui rassemblent des professionnels de tout horizon. Alors que le premier du genre a vu le jour à Paris en 2008, il en existe maintenant plus de 200 à travers la France. L’occasion de revenir sur les raisons d’une telle diffusion. Partager plus que de l’espace Loin de s’apparenter à de simples espaces de bureaux partagés, les espaces de coworking offrent un type d’organisation du travail qui permet de partager un réseau de travailleurs encourageant l’échange et l’ouverture.

Né de la multiplication du nombre de travailleurs indépendants souhaitant partager un lieu d’exercice de leur activité facilitant les échanges, la coopération et la créativité, le coworking permet de partager bien plus que de l’espace. Développer des atouts pour l’entreprise Les entreprises ont tout à gagner à tester la formule. La carte du coworking. coworking-carte.fr.