background preloader

Fabricants

Facebook Twitter

L’affaire des sex-toys espions. La confiance envers les objets connectés risque de diminuer davantage après une nouvelle affaire d’espionnage à distance.

L’affaire des sex-toys espions

Dans la nuit de mardi à mercredi, la société canadienne Standard Innovation a été contrainte par un tribunal de Chicago de verser 3,75 millions de dollars américains à des clients plaignants. Ces derniers qui avaient acheté des sex-toys contrôlés via une application pour smartphone. Des employés du fabricant avaient eu accès à leurs données d’utilisation. Cette affaire fait immédiatement suite à un scandale impliquant le piratage possible de comptes liés à des peluches pour enfants. En janvier 2016, Standard Innovation présentait fièrement ses accessoires connectés au salon CES de Las Vegas, sous la marque We-Vibe. Société curieuse Vendus une centaine de francs (aussi en Suisse), ces accessoires avaient été montrés du doigt en été 2016, lors de la conférence Def Con, tenue aussi à Las Vegas, dédiée à la sécurité informatique.

Clients dédommagés. En Allemagne, une poupée connectée qualifiée de « dispositif d’espionnage dissimulé » L’agence de régulation des réseaux a interdit le jouet à la vente, et enjoint aux parents de détruire ceux que leurs enfants possèdent.

En Allemagne, une poupée connectée qualifiée de « dispositif d’espionnage dissimulé »

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Perrine Signoret Après les téléviseurs connectés, qui collectent de grandes quantités de données personnelles de leurs utilisateurs, voilà que les jouets se transforment eux aussi en espions de votre vie privée. La Bundesnetzagentur, l’agence chargée de la régulation des réseaux en Allemagne, a publié, vendredi 17 février, un communiqué dans lequel elle qualifie une poupée connectée, baptisée Cayla par ses fabricants, de « dispositif d’espionnage dissimulé ». De tels objets intrusifs étant interdits par la loi en Allemagne, le jouet n’est plus disponible à la vente.

Quant aux exemplaires déjà vendus, l’agence demande aux parents de les détruire ou, au moins, d’en extraire le dispositif d’enregistrement. Des puces chinoises dans un lit américain. Chez les informaticiens, le « flops » ne traduit nullement l’échec d’une opération, mais sa vitesse.

Des puces chinoises dans un lit américain

Plus précisément, le nombre de calculs effectué par un ordinateur en une seconde. La course aux flops jalonne donc l’histoire des ordinateurs, traduction de la montée en puissance de la machine face au cerveau humain, mais aussi d’un certain rapport de force géopolitique. Et, à ce petit jeu, les Chinois viennent de marquer un point hautement symbolique. SoftBank va acquérir ARM pour 32 milliards de dollars. Si SoftBank propose 32 Md$ pour acquérir ARM, son CEO Simon Segars devrait rester aux manettes.

SoftBank va acquérir ARM pour 32 milliards de dollars

L'acquisition d'ARM par SoftBank, moyennant 32 Md$, va considérablement renforcer la présence de l'opérateur japonais sur les marchés des smartphones et de l'IoT. Acquisition record dans le monde des nouvelles technologies avec le japonais SoftBank qui propose 32 milliards de dollars en espèces pour racheter le britannique ARM Holdings. L’opérateur nippon compte mettre la main sur le concepteur de puces pour capitaliser sur la demande croissante de processeurs et autres technologies pour l'Internet des objets et les terminaux mobiles. Samsung prêt à abandonner Android pour Tizen pour ses prochains produits.

Alors qu’il y a quelques mois des rumeurs concernant l’abandon par Samsung de son OS maison baptisé Tizen, il semblerait finalement que le coréen soit plus que jamais déterminé à l’imposer face aux géants que sont iOS et Android.

Samsung prêt à abandonner Android pour Tizen pour ses prochains produits

Tizen serait même la priorité de la marque pour ses prochains produits. Lire également : Le nouveau Touchwiz des Galaxy S6 et S6 Edge inspiré de Tizen Pour certains, trois OS c’est largement suffisant, on s’en sort très bien avec Android, iOS et Windows Phone. Mais Samsung ne voit pas les choses de cet oeil et compte bien imposer son OS maison, Tizen, dans les années à venir. Brillo : un nouvel OS Android annoncé la semaine prochaine, en plus d'Android M ! Date de dernière mise à jour : le 13 avril 2016 à 9 h 49 min Google nous aréservé un bon paquet de surprises lors de la conférence de développeurs Google I/O.

Brillo : un nouvel OS Android annoncé la semaine prochaine, en plus d'Android M !

Le géant américain a présenté comme prévu la prochaine version d’Android, Android M, mais pas seulement. La firme de Mountain View a aussi dévoilé un nouvel OS Android dédié entièrement à ce que l’on appelle « Internet of Things ». Lire également : Android M propose la reconnaissance d’empreintes digitales en natif Google a présenté lors de sa keynote à la Google I/O un tout nouvel OS capable de faire communiquer des appareils de faible puissance avec d’autres appareils connectés aux alentours. Untitled. Semiconducteurs : Intel bat tous les records en 2011. Selon Gartner, le contexte est le suivant : une croissance de 1 % de l’industrie du semiconducteur entre 2010 et 2011 avec un chiffre d’affaires s’établissant à 320 milliards de dollars en 2011. De 1991 à 2011, c’est sans interruption que le fondeur américain aura occupé la première place mondiale du secteur des semiconducteurs. Sans titre. Index. Top PC-linked smart card reader supplier: Utility Tool. RFID Global Forum.

What do RFID Tags Cost? Trolley Scan (Pty) Ltd - Inventors and promoters of Trolleyponder/EcoTag RFID. ASK contactless industry membership, Calypso Network Association, Pole SCS.