background preloader

Café, caféine

Facebook Twitter

Oubliez le café voici ce qu’il faut faire pour rester éveillé. Publicité Vous buvez tellement de café pour tenir la journée que vous avez du mal à vous endormir le soir ?

Oubliez le café voici ce qu’il faut faire pour rester éveillé

Remplacez votre boisson chaude par... des vidéos de chats. Des chimistes appartenant à l'association The American Chemical Society ont répertorié une vidéo des petits conseils pour rester éveillé la journée. Les vidéos de chats sont la première recommandation. Selon les scientifiques, regarder des vidéos joyeuses de chats permettrait au cerveau de créer de l’ocytocine, une hormone euphorisante qui ferait baisser le taux de cortisol responsable du stress et de la fatigue. Si vous n’aimez pas les chats Si vous n’aimez pas les chats, les scientifiques américains ont d’autres solutions. La caféine et dopamine ? La caféine L’effet stimulant du café lui vient en grande partie de son action sur nos récepteurs membranaires à l’adénosine.

La caféine et dopamine ?

L’adénosine est un neuromodulateur du système nerveux central qui possède des récepteurs spécifiques. Quand l’adénosine se fixe sur ses récepteurs, l’activité nerveuse est ralenti et nous devenons somnolents. L’adénosine facilite donc le sommeil et dilate aussi les vaisseaux sanguins, probablement pour assurer une bonne oxygénation lorsque nous dormons. Or, la caféine est un antagoniste des récepteurs à l'adénosine. L’activation de plusieurs circuits neuronaux par la caféine va aussi amener l’hypophyse à relâcher des hormones qui vont faire produire davantage d’adrénaline aux glandes surrénales. En général, chaque tasse bue est stimulante et la tolérance au café, si elle existe, n'est pas très importante. Le système nerveux et le cerveau. Les effets de la caféine sur le système nerveux sont principalement liés à l’action de l’adénosine.

Le système nerveux et le cerveau

I) Mais qu'est ce que l'adénosine et d'ou vient t'elle ? L'adénosine est présente dans toutes les cellules de l'organisme. L'adénosine est un acide organique qui à la fonction d'hormone chez certains êtres vivants, et qui est à l'origine de la sensation de fatigue. On la trouve sous plusieurs formes. Elle est formée d'un sucre (ribose ou désoxyribose) et d'adénine. L’adénosine est un neuromodulateur c'est-à-dire une substance chimique qui permet de modifier la libération des neurotransmetteurs ou de modifier leurs récepteurs afin de changer leur sensibilité.

L’action de l’adénosine se fait entre les neurones dans le système nerveux central, dans les synapses qui désignent des zones de contact fonctionnel qui s'établit entre deux neurones, ou entre un neurone et une autre cellule. Quelle est la meilleure heure pour boire votre café ? Suivez votre rythme circadien. Rythme circadien – « Je ne peux pas démarrer la journée sans mon café ».

Quelle est la meilleure heure pour boire votre café ? Suivez votre rythme circadien

Chaque jour, environ deux Français, Belges ou Québécois sur trois joignent le geste à la pensée et boivent une tasse de leur boisson énergisante favorite avant toute autre activité. Pourtant, c’est scientifiquement prouvé, ce n’est pas en tout début de matinée que le café nous est le plus bénéfique. Planetoscope : statistiques sur la consommation mondiale de café Non, les rythmes circadiens ne sont pas une branche de la musique contemporaine, ni un type de percussion ethnique… Le rythme circadien, c’est celui de votre corps sur environ 24 heures, que la discipline scientifique dite de la « chronobiologie » a étudié.

Méconnaître cette « horloge interne », c’est ramer à contresens de nos optimums naturels. Pour bien comprendre l’importance de l’horaire à laquelle vous buvez votre café, il est donc important de comprendre ce que votre horloge interne vous dicte. Quand le café empêche de dormir ... ou pas. Quelle est la meilleure heure pour boire votre café ? Suivez votre rythme circadien. Buvez du café - Sciences. Le café, ami ou ennemi? Le café est sans doute une des boissons les plus bues dans le monde, et il fait partie des habitudes et rituels de très nombreuses cultures.

Le café, ami ou ennemi?

Il est omniprésent et nombre de personnes comptent sur leur café pour démarrer la journée ou stimuler leur énergie quand elle fait défaut. Mais que faut-il penser vraiment du café ? Les spécialistes de la santé naturelle sont de plus en plus nombreux à faire le lien entre consommation de café et fatigue chronique, plus précisément épuisement des glandes surrénales. Le café, par sa caféine, est une substance stimulante, qui met le métabolisme en état d’alerte et stimule la production d’hormones du stress, l’adrénaline. Celle-ci est produite par les glandes surrénales qui, à la longue, s’épuisent, ce qui mène à un état de fatigue chronique.

Le café est aussi déshydratant, c’est pourquoi la coutume de l’accompagner d’un verre d’eau est justifiée. La caféine préviendrait l'apparition de la maladie d'Alzheimer. Des chercheurs français de l’Inserm sont parvenus à mettre en évidence les effets bénéfiques de la caféine sur la maladie d’Alzheimer.

La caféine préviendrait l'apparition de la maladie d'Alzheimer

Ces travaux, réalisés sur des souris et publiés dans la revue Neurobiology of Aging, confirment les études qui suggéraient un effet protecteur de la caféine sur certaines pathologies cérébrales. Deuxième marché mondial boursier après le pétrole, le café est une boisson très appréciée des occidentaux. Les canadiens en consomment près de 5,7 kilos par personne et par an : c’est un petit peu plus que les français (5,4 kilos) mais beaucoup moins que les finlandais (12 kilos). Si on le savait déjà susceptible d’améliorer les performances et de réduire le déclin cognitif au cours du vieillissement1-3, on doutait encore de son effet sur les pathologies dégénératives telles que la maladie de Parkinson.

Un lien entre caféine et mémoire Cette équipe, menée par le Dr. Une contribution encourageante.