background preloader

Daniel Mermet - Là-bas si j'y suis

Facebook Twitter

21 janvier, voilà le nouveau Là-bas ! Ils nous ont enterrés mais ils ignoraient que nous sommes des graines.

21 janvier, voilà le nouveau Là-bas !

C’est le premier message adressé par une auditrice après la suppression de Là-bas si j’y suis en juin dernier. Nous en avons fait un mot de passe pour tenir le coup et pour rebondir de plus belle. Nous sommes des graines. Mais aujourd’hui nous sommes sens dessus dessous. On enterre nos camarades de Charlie assassinés, c’est comme une étoile au fond d’un trou. Et ce mot de passe prend toute sa force et son envol. Là-bas si j'y suis.

Une arrogante réplique de Patrick Cohen à Jean-Luc Mélenchon… et ce qu’elle révèle. Lors de la soirée de soutien à « Là-bas si j’y suis » (résumée en vidéo ici), organisée le 31 octobre 2014 à la Maison des Métallos à Paris, Jean-Luc Mélenchon s’est laissé aller à quelques « confidences » (face caméra) à propos des matinales radiophoniques.

Une arrogante réplique de Patrick Cohen à Jean-Luc Mélenchon… et ce qu’elle révèle

Et le moins que l’on puisse dire est que l’ex-candidat à la présidentielle n’a pas été tendre au sujet des interviews – et des interviewers – du matin, ciblant notamment la matinale de France Inter. La Foire aux questions - Là-bas si j'y suis. L’abonnement de lancement coûte 60 €.

La Foire aux questions - Là-bas si j'y suis

L’information a un prix, celle de se donner les moyens de réaliser des émissions et de reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers. Mais pour permettre à tous, du rentier au routier, d’avoir accès à notre travail modeste et génial, plusieurs tarifs d’abonnement existent : les plus fortunés peuvent souscrire un abonnement de solidarité (80 €, 100 € ou même plus...) ce qui permet aux plus modestes de s’abonner pour une somme plus accessible (24 € pour un an ou même moins...) « Puis-je payer mensuellement par prélèvement automatique ?

Pas encore. DE LA TRAPPE A LA TOILE. Bientôt le " SEPT-NEUF NEUF" de LA-BAS sur le NET ? - Là-bas si j'y suis. Ce n’est qu’un début, LA-BAS continue.

Bientôt le " SEPT-NEUF NEUF" de LA-BAS sur le NET ? - Là-bas si j'y suis

La raison n’est pas seulement la brutalité et le mépris de la direction. Continuer de plus belle, c’est continuer la bagarre alors que Marine se fait couler un bain en se parfumant avec les idées qu’elle nous a volées. Continuer c’est relever les bras de ceux qui les baissent et remettre des chansons sur les lèvres et libérer les cris pliés dans les gorges. Combien de chômeurs en plus d’ici à demain ? Quelle quantité de talent humain, quelle masse de ressource humaine, sera gâchée dans l’heure qui vient ? Daniel Mermet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Daniel Mermet

Pour les articles homonymes, voir Mermet. Archives de la-bas.org. Www.la-bas.org. La main sur le micro. Au peuple du Mexique, Aux peuples et gouvernements du Monde, Frères et Sœurs, Compagnons et compagnes, Le 21 décembre 2012, aux heures matinales, des dizaines de milliers d’indigènes zapatistes, se sont mobilisés et ont défilé, pacifiquement et en silence dans 5 municipalités du sud-est de l’état mexicain du Chiapas.

La main sur le micro

Dans les villes de Palenque, Altamirano, Las Margaritas, Ocosingo, et San Cristobal de las Casas, nous vous avons regardé et vous nous avez regardé en silence. Là-bas si j’y suite ? "Là-bas si j'y suis" : mobilisations d'auditeurs. Sauvons Là bas. Signez ICI la pétition de Là-bas - Là-bas si j'y suis. "Là-bas si j’y suis" c’est fini, Daniel Mermet ne sera plus à l’antenne en septembre, et l’équipe est suspendue.

Signez ICI la pétition de Là-bas - Là-bas si j'y suis

Le vendredi 26 juin, au lendemain de la dernière émission de la saison, Laurence Bloch, la nouvelle directrice de France Inter mettait brutalement un terme à l’une des émissions la plus populaire, la plus originale et la plus engagée de la radio. Madame Bloch assure que l’audience baisse, alors que LA-BAS a apporté plus de 350 000 auditeurs à France Inter sur un horaire difficile. Madame Bloch dit à Daniel Mermet qu’il est trop vieux, alors que la moyenne d’âge de l’équipe est de 37 ans et que Mermet a convenu de passer la main avec son équipe. Depuis longtemps le pouvoir tentait de faire taire la voix beaucoup trop dissidente de cette émission. . « C’est une erreur et une faute, dit le comédien François Morel ». De partout, sur tous les réseaux, circulent des pétitions et des dizaines de milliers de messages consternés ou rageurs.

Daniel Mermet : “Les médiocres sont de retour dans la vallée fertile” C’était un peu le poil à gratter de France Inter depuis sa création en 1989.

Daniel Mermet : “Les médiocres sont de retour dans la vallée fertile”

Son présentateur un peu cabotin, ses reportages au long cours, son regard critique sur l’actualité, son répondeur incontournable et ses “café repaires” avaient fait de Là-bas si j’y suis un monument de la radio publique. Mais l’émission présentée par Daniel Mermet du lundi au jeudi à 15h donnait de l’urticaire aux directions successives de France Inter. Après avoir survécu à plusieurs attaques, elle ne sera cette fois-ci pas reconduite en septembre prochain. A presque 72 ans, le taulier de l’émission n’a rien perdu de son tranchant.

Dans notre entretien, il dénonce “une décision politique”, guidée par “des attitudes de revanche personnelle”. Reprise en main idéologique : Là-bas si j'y suis, de Daniel Mermet, n'existera plus à la rentrée - Articles au fil de l'eau analyses politiques. « C'est discriminatoire » - 05/07/2014. France inter. L'émission de Daniel Mermet "Là-bas si j'y suis" arrêtée. Mermet lance « Là-bas de plus belle » à la Fête de l’Humanité ! Qu’on se le dise : Là-bas si j’y suis n’est pas mort.

Mermet lance « Là-bas de plus belle » à la Fête de l’Humanité !

Daniel Mermet a annoncé mercredi, au théâtre du Ranelagh, la renaissance de son émission, supprimée en cette rentrée sur France Inter. Intitulé « Là-bas de plus belle », le site, payant, avec des contenus gratuits, s’inspirera des modèles économiques de Mediapart et d’Arrêt sur images : sur abonnement et sans publicité. Daniel Mermet et ses complices ont décidé de donner le coup d’envoi de leurs abonnements lors de la Fête de l’Humanité, les 12, 13 et 14 septembre prochain. Daniel Mermet sera au stand des Amis de l’Humanité, samedi à 17 heures, pour en débattre. Et tout le week-end, ses collègues devraient rencontrer les auditeurs potentiels, pour les rallier à leur projet, au stand des Mutins de Pangée. Daniel Mermet a l’ambition farouche de continuer à faire vivre une autre vision de l’information.