background preloader

Lorsque les cybercriminels s'attaquent à l'état

Facebook Twitter

Les sites gouvernementaux sont aussi victimes de cyber attaques. Les attaques cybernétiques ne visent plus uniquement les particuliers ou les multinationales comme Google, Microsoft ou Sony ; les pirates informatiques ont maintenant de nouvelles cibles : les gouvernements !

Les sites gouvernementaux sont aussi victimes de cyber attaques

Les cyber attaquants sont plus audacieux que jamais ! Ainsi, en 2008, un système nommé Ghostnet est mis sur le Net par les Canadiens. Dicod-Cyber-Attaque.swf (Objet application/x-shockwave-flash) Deux sites gouvernementaux ont aussi été cyber-attaqués. Faut-il craindre une cyberguerre ? Propos recueillis par Camille Caldini Mis à jour le , publié le Leurs PC sont leurs armes et leur guerre se mène en ligne.

Faut-il craindre une cyberguerre ?

Après les attentats à Paris, des cyberattaques ont été menées contre des sites internet français, par des hackers affirmant agir au nom du groupe Etat islamique (EI). Dans le même temps, des "hacktivistes" se revendiquant d'Anonymous ont piraté des sites et comptes sur les réseaux sociaux des organisations islamistes et de leurs membres. Mais c'est loin d'être terminé. Francetv info : Peut-on parler de "cyberguerre" lorsque l'on évoque les attaques informatiques menées par des hackers qui se revendiquent du jihad ? Gérôme Billois : Non, on n'y est pas du tout. Alors comment pourrait-on appeler cela ? Il n'existe pas vraiment de mot pour déterminer ces actes. Pour vous, ces actions restent plutôt d'ordre symbolique ? Extrêmement symbolique, puisqu'il s'agit d'une lutte entre deux idéologies. Qui se trouve derrière cette contre-attaque ? Oui et non. Oui. Pas seulement. Lutte contre la cybercriminalité : la France toujours en retard.

Le Parisien | 19 Juil. 2012, 17h02 Et appelle François Hollande à se saisir du sujet.

Lutte contre la cybercriminalité : la France toujours en retard

La menace plus forte que jamais Constat numéro un : la menace n'a jamais été aussi forte. Après Bercy fin 2010 - au moment où la France s'apprêtait à prendre les commandes des G8 et G20 -, la présidence a été la cible d'une importante attaque informatique au cours des derniers mois, avant l'arrivée de François Hollande. L'affaire n'a été révélée que le 11 juillet, l'Elysée assurant que «les services concernés ont géré» et qu'aucun autre «souci» n'a été noté depuis. «Il n'y a pas de parade absolue, on le sait. La France en retard en Europe. Cyber-attaque contre la France : les détails Internet cybercriminalité france gouvernement piratage. La cyberdéfense : un enjeu mondial, une priorité nationale.

Rapport d'information n° 681 (2011-2012) de M. Jean-Marie BOCKEL, fait au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, déposé le 18 juillet 2012 Disponible au format PDF (1,3 Moctet) Synthèse du rapport (1,3 Moctet) Actualités sécurité, piratage, hacking et cybercriminalité. Cybercriminalité - Retour sur les attaques informatiques en France et dans le monde qui ont fait la une. Cybercriminalité – Retour sur les attaques informatiques en France et dans le monde qui ont fait la une Selon a commission européenne, la cybercriminalité englobe 3 catégories d’activité criminelles : 1) Les atteintes directes à des systèmes informatiques (ou Système de traitement automatisé de données, ou encore S.T.A.D.) en perturbant leur fonctionnement, tels que les attaques par déni de services (appelé aussi denial of service attack ou aussi DOS) destinées à faire tomber un serveur (comprenez rendre inaccessible ou mettre en panne un serveur) à distance. 2) Réaliser des actes illicites en utilisant les outils numériques (escroqueries, vols de données bancaires ou personnelles, espionnage industriel, atteinte à la propriété intellectuelle, sabotage, accès frauduleux, fraudes, usurpation d’identité, phishing, création de PC zombies, contamination d’autres postes informatiques ou d’autres serveurs…)

Cybercriminalité - Retour sur les attaques informatiques en France et dans le monde qui ont fait la une

"TV5 Monde" : la cybercriminalité, une menace pour les soldats français. La chaîne TV5 Monde a été victime d'une attaque jihadiste.

"TV5 Monde" : la cybercriminalité, une menace pour les soldats français

Une cyberattaque sans précédent pour un média mondial. Écran noir, site internet, comptes Facebook et Twitter bloqués, au profit de messages de propagande à la gloire de l'État islamique et de cartes d'identité de proches de militaires français. Une "atteinte inacceptable à la liberté d'information et d'expression", a déclaré le Premier ministre Manuel Valls. Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, Laurent Fabius, ministre des Affaires Étrangères et Fleur Pellerin, ministre de la Culture, se sont rendus au siège de la chaîne jeudi pour annoncer leur détermination à lutter contre le cyberjihadisme. Une criminalité qui vise également des sites internet du gouvernement. Facebook en ligne de mire. TV5 Monde piraté par un groupe djihadiste. Les chaînes, le site Web et plusieurs pages Twitter et Facebook du groupe télévisé français TV5 Monde ont été victimes mercredi 8 avril vers 22 heures d'une attaque informatique revendiquée par le groupe islamiste CyberCaliphate.

TV5 Monde piraté par un groupe djihadiste

La chaîne a dû interrompre ses programmes et rendre son site Internet inaccessible pour barrer la route aux pirates. Elle a repris le contrôle de ses pages sur les réseaux sociaux pendant la nuit, mais son site Internet est resté inaccessible jusqu'à jeudi en début d'après-midi. Des programmes pré-enregistrés, mais pas de journaux Quant aux émissions télévisées, « nous sommes en train d'essayer de restaurer nos onze chaînes avec leurs propres programmes » précise au Monde le directeur de la chaîne, Yves Bigot, jeudi en tout début de matinée : « Depuis l’attaque, nous n'avons réussi qu'à diffuser un seul programme unique sur toutes les chaînes.

. « Nous sommes sous le choc, l'ambiance est morose. Le risque de cyber-attaque. Le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale a décrit les attaques visant les systèmes d’information et de communication comme une des menaces nouvelles les plus importantes pouvant affecter le territoire national et la population française.

Le risque de cyber-attaque

L’invasion du tout numérique a rendu notre société tributaire des systèmes d’information et de communication. Et parallèlement, le monde numérique dépend de l’énergie, secteur indispensable à son fonctionnement. Le monde numérique est intrinsèquement vulnérable. Son essor s’est accompagné d’un développement des menaces liées à de nouvelles formes de criminalité allant des actions du cyber-vandalisme ou du cyber-crime, dont l’appât du gain est le moteur principal, aux modes d’actions cachées de la cyber-guerre ou du cyber-espionnage économique. Les systèmes d’information et de communication représentent aujourd’hui un enjeu majeur en cas de crise.