background preloader

Culture : Théâtre, cinéma et séries

Facebook Twitter

Le coup de colère de Dieudonné Niangouna sur la programmation du Festival d'Avignon 2017. Photo – Samuel Rubio Alors que l’on connait depuis hier la programmation de la 71ème édition du Festival d’Avignon, le comédien et metteur en scène Dieudonné Niangouna publie un texte sur sa page facebook.

Le coup de colère de Dieudonné Niangouna sur la programmation du Festival d'Avignon 2017

Il s’étonne de l’absence du théâtre africain dans une thématique tournée vers l’Afrique subsaharienne. L’érotisation du viol et de son impact psychotraumatique, primée aux Césars - FéministOclic. Le 24 février 2017, le César du “meilleur film” a été attribué à Elle, de Paul Verhoeven.

L’érotisation du viol et de son impact psychotraumatique, primée aux Césars - FéministOclic

Sur scène, alors que le réalisateur a tenu à remercier Isabelle Huppert pour son talent et la qualité de son interprétation, un des producteurs, Michel Merkt, a lui déclaré qu’il dédiait ce prix et ce film à “toutes les femmes qui se laisseront jamais faire et qui se laisseront jamais être des victimes !”. Cette phrase nous a fait bondir, tant elle paraît en décalage total avec le film dont il est question. Big Little Lies, la série féministe de Nicole Kidman et Reese Witherspoon à voir absolument. La série Big Little Lies dresse le portrait réaliste de femmes victimes de violence.

Big Little Lies, la série féministe de Nicole Kidman et Reese Witherspoon à voir absolument

Un scud adressé à une industrie télé encore dominée par les hommes. Avec Reese Witherspoon, Shailene Woodley et Nicole Kidman. De g. à d.: Reese Witherspoon, Shailene Woodley et Nicole Kidman © HBO La scène ressemblerait presque à une déclaration de guerre. Mardi 7 février, à Los Angeles, la presse internationale était conviée à la présentation officielle de la nouvelle série phare de la chaîne HBO, Big Little Lies, dont les premiers épisodes ont été diffusés le 19 février aux Etats-Unis, et dès le lendemain en France sur OCS City. La série Girls s’attaque à la culture du viol dans un épisode génial. Dans un épisode brillant de la saison finale de Girls, intitulé American Bitch, Lena Dunham réussit un exploit: dévoiler les rapports ambigus que l’on entretient avec les artistes accomplis accusés de harcèlement ou d’abus sexuels.

La série Girls s’attaque à la culture du viol dans un épisode génial

Et montre comment la culture du viol a la peau dure. Le troisième épisode de la sixième saison de Girls tombe à pic après que Casey Affleck ait reçu la statuette dorée pour meilleur acteur des mains de la comédienne Brie Larson, celle-ci refusant sur scène d’applaudir l’homme mis en cause pour harcèlement sexuel. The Male Gaze Laura Mulvey. “RAID dingue”: sexisme, stéréotypes, pourquoi la dernière comédie de Dany Boon m'a rendue dingue. Dans sa dernière comédie, Dany Boon use de la misogynie contre son personnage féminin, alternant clichés et stéréotypes de genre, dans l’ultime but de faire rire (jaune).

“RAID dingue”: sexisme, stéréotypes, pourquoi la dernière comédie de Dany Boon m'a rendue dingue

RAID Dingue m’a rendue complètement dingue (la drôlerie de ce jeu de mot est à la hauteur de celle du film). Malgré mon sens de l’humour et mon second degré à toute épreuve, difficile de décrocher un sourire en regardant le dernier film de Dany Boon. La jeune réalisatrice palestinienne Maysaloun Hamoud visée par une fatwa. Les femmes dans la culture : les chiffres 2016. La SACD en fait le constat depuis 2012 et la parution de sa brochure Où sont les femmes ?

Les femmes dans la culture : les chiffres 2016

(1.4 Mo) pour les besoins de laquelle une centaine de structures culturelles sont passées au crible chaque année, la présence des femmes dans le spectacle vivant et l'audiovisuel reste faible. Et 2016 ne change pas radicalement la donne. En spectacle vivant, sur les 102 théâtres, orchestres et opéras subventionnés étudiés, la représentation féminine parmi les artistes programmées demeure préoccupante avec : 2% de compositrices5% de librettistes24 % d'autrices de théâtre29 % parmi les metteuses en scène40% de femmes parmi les chorégraphes. Love, un sex toy nommé désir. Iris Brey 24/02/2016 Love est la nouvelle série de Netflix créée par Judd Apatow, Paul Rust et Lesley Arfin.

Love, un sex toy nommé désir

Star aux USA Apatow s’est fait connaître en France grâce à ses comédies romantiques 40 ans, toujours puceau, En cloque, mode d’emploi et Crazy Amy. Dans Love, un schéma classique est mis en place : deux trentenaires se rencontrent par hasard au supermarché à L.A, ils viennent de sortir d’une rupture amoureuse. Mickey, qui produit une émission de radio, et Gus, qui rêve d’être scénariste pour Witchita (une série sur les sorcières), deviennent d’abord amis avant de se rendre compte qu’ils sont évidemment attirés l’un par l’autre.

Les filles bien élevées ne font pas l'histoire, rencontre avec l'actrice sasha lane. Donne-moi ta bio Twitter, je te dirai qui tu es.

les filles bien élevées ne font pas l'histoire, rencontre avec l'actrice sasha lane

Il est étonnant de voir ce que ces quelques mots disent de nous. Si vous allez sur la page de JME, au hasard, vous tomberez sur ce lapidaire : « No Manager, No pa, No stylist, No Instagram, No meat, No dairy, No egg & No Flouride. » Soit une suite ininterrompue de négations. Basculons sur celle de Hilary Clinton : « Femme, mère, grand-mère, avocate des femmes et des enfants, Première dame, sénatrice, secrétaire d'État, militante du port du pantalon, candidate à l'élection présidentielle 2016». Millie bobby Brown, actrice phare de stranger things : « Certains me surnomment Eleven. » Quant à celle de l'actrice Sasha Lane : « Les femmes bien-élevées font rarement l'histoire. » « J'ai trouvé cette phrase écrite dans le bureau de ma seconde maman, je ne sais pas pourquoi, mais ça a fait tilt tout de suite ! Ce que les séries nous ont appris de la sexualité féminine. Desperate Housewives, Sex and The City, Orange Is The New Black, Grey’s Anatomy, Transparent… Le point commun de ces séries américaines?

Ce que les séries nous ont appris de la sexualité féminine

Avoir repensé la représentation des sexualités féminine et queer sur le petit écran. Un bouleversement qui doit beaucoup à l’arrivée dans une industrie majoritairement masculine de showrunneuses comme Shonda Rhimes, Jenji Kohan ou Jill Soloway, qui ont contribué à déverrouiller un langage confisqué aux femmes: celui de leur corps et de leur plaisir. C’est pas trop tôt, serait-on tenté de dire. Dans son essai Sex and the séries, sorti au printemps chez Soap, la chercheuse Iris Brey analyse cette révolution sexuelle télévisée. Pour autant, elle estime que ces fictions n’ont pas vocation à remplacer les cours d’éducation sexuelle, ni les conversations maladroites avec nos parents. Jon Hamm et son pénis: alors, ça fait quoi d'être traité comme une actrice? Jon Hamm a un super boulot –il joue Don Draper, le directeur d’une agence de pub dans Mad Men–, apparemment une relation de longue durée géniale avec l’actrice et metteuse en scène Jennifer Westfeldt, et les critiques respectent beaucoup son travail.

Jon Hamm et son pénis: alors, ça fait quoi d'être traité comme une actrice?

Il a également un gros... problème. Les actrices doivent subir les photos de paparazzi sous leur jupes, et d’autres avec des flash qui peuvent, parfois, exposer leurs tétons. Pourquoi le physique de Ryan Gosling s'est retourné contre lui - BuzzFeed News.