background preloader

Mustafa Kemal Atatürk, Dunmeh & franc-maçon

Facebook Twitter

Né en 1881 à Salonique

Mustafa Kemal Atatürk - wikipedia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mustafa Kemal Atatürk - wikipedia

Mustafa Kemal, à partir de 1934 Kemal Atatürk[1] (en turc osmanli ‏مصطفى كمال پاشا Muṣṭafâ Kemâl Paşa), né en 1881 à Salonique et mort à Istanbul le , est le fondateur et le premier président de la République de Turquie. Après la Première Guerre mondiale et l'occupation alliée de l'Empire ottoman, ce militaire de carrière refuse de voir l'Empire ottoman être démembré par le traité de Sèvres. Accompagné de partisans, il se révolte contre le gouvernement impérial et crée un deuxième pouvoir politique à Ankara. C’est de cette ville qu’il mène à la tête de la résistance turque la guerre contre les occupants. Mustafa Kemal affirme également une volonté farouche de rupture avec le passé impérial ottoman et de réformes radicales pour son pays.

Inspiré par la Révolution française, il profite de ce qu'il considère comme une trahison du sultan Mehmed VI lors de l’armistice de Moudros, pour mettre un terme au règne du sultan le . Période militaire. D'origine albanaise. On le connaît sous le nom de Moustafa Kémal mais ses concitoyens l'appellent plus volontiers Atatürk (le « Père des Turcs »), le patronyme qui lui a été attribué en 1934, assorti du prénom Kémal.

d'origine albanaise

La Turquie, il est vrai, lui doit beaucoup. Menacée de dépeçage suite à sa défaite dans la Grande Guerre de 1914-1918, lorsqu'elle s'appelait encore empire ottoman, elle fut sauvée par cet homme d'exception que fut Moustafa Kémal (Mustapha Kemal en anglais). D'une énergie peu commune, noceur, grand buveur, indifférent à la religion et notoirement athée, ce stratège de talent s'est montré très vite animé par l'ambition de bâtir une nation turque foncièrement homogène sur les ruines de l'empire multiculturel ottoman. Mort d'un empire Né le 19 mai 1881 à Thessalonique (aujourd'hui en Grèce), dans une famille d'origine albanaise, Moustafa décide très tôt d'entrer dans une école militaire. Recueil de citations. Mustafa Kemal Atatürk, Mustafa Rıza selon l'état civil, né à Salonique en mai 1880 ou 1881 et mort à Istanbul le 10 novembre 1938, est le fondateur et le premier président de la République turque.

Recueil de citations

Discours[modifier] Quoique la grande Révolution française, dont nous lisons les pages sanglantes avec admiration et enthousiasme, ait jailli du cœur de la nation française, ses résultats n’en furent pas moins d’une portée universelle. […] On a vu d’un bon œil, en plein XXe siècle, qu’on affirme être le siècle du droit et de la justice, que le peuple de Turquie fût soumis à un régime d’oppression et de violence qui avait, à juste titre, soulevé la nation française cent trente ans auparavant. Discours prononcé le 14 juillet 1922, à l’ambassade de France.La Turquie. 24/07/1923 Traité de Lausanne remplace le Traité de Sèvre du 10/08/1920. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

24/07/1923 Traité de Lausanne remplace le Traité de Sèvre du 10/08/1920

Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. 29/10/1923 Bozkurt, le loup gris, instaure la République. Mustafa Rizi[1], puis Mustafa Kemal (Kemal signifie la perfection), et à partir de 1934 Kemal Atatürk (en turc osmanli ‏مصطفى كمال پاشا Muṣṭafâ Kemâl Paşa, l'ancêtre des Turcs).

29/10/1923 Bozkurt, le loup gris, instaure la République

Son surnom est Bozkurt (= le Loup gris), par référence à la tête de loup du drapeau des conquérants[2]. Il est né en 19 mai 1881[3], à Salonique (= Thessalonique) et décédé le 10 novembre 1938, à Istanbul. Atatürk est enterré au musée ethnographique d’Ankara, le 21 novembre 1938. Historique sur Wikipedia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Historique sur Wikipedia

L'histoire de la Turquie proprement dite, concerne celle de la République de Turquie, le régime suivant la Guerre d'indépendance turque menée par Mustafa Kemal Atatürk contre l'occupation des alliés de la Première Guerre mondiale de l'Empire ottoman jusqu'en 1923. Cet article ne traite que de cette période, et non des évènements antérieurs. Les Turcs, venus d'Asie centrale, sont arrivés en Asie mineure pendant le Moyen Âge, alors principalement habitée par des Arméniens, des Grecs et des Araméens . 1938 officialise la laïcité sous couvert d'Islam.

Abdeljelil Zaouche

Fikriye Hanım se suicidera en 1924. 1923 yılına değin Çankaya Köşkü'nde Mustafa Kemal Paşa'ya yardımlarda bulundu.

Fikriye Hanım se suicidera en 1924

Narin olan ve hastalıklara karşı dayanıklı olmayan yapısı, eğitimini de engellemiş, Fikriye’nin ruh yapısını ve geleceğe dönük planlarını etkilemiştir. Ciğerlerinden rahatsızlandığı için Münih'e gitmek zorunda kalmıştır. Mustafa Kemal Paşa'ya âşık olan Fikriye Hanım, onun Latife Hanım'la evlendiğini öğrenince Türkiye'ye geri dönmüştür. İlk işi köşke gitmek olmuştur. Ancak Latife Hanım onun geldiğini görünce Atatürk'e haber vermeden yavere emir verir ve köşkten yaka paça attırır. Tam olarak nasıl öldüğü bilinmemektedir. Araştırmacı Eriş Ülger, Atatürk'ün yaveri Salih Bozok'un anılarına dayanarak mezar yerinin Kuğulu Park'ta olduğunu söylemektedir. Not[değiştir | kaynağı değiştir] ^ Öteden beri Ragıp Bey'in kardeşi Albay Hüsamettin Bey'in kızı olma tezi yaygın olup yerleşti.

Kaynakça[değiştir | kaynağı değiştir] Hakkında yazılan kitaplar[değiştir | kaynağı değiştir] Dış bağlantılar[değiştir | kaynağı değiştir]

Latife Hanim

Atatürk Society of America. 19/02/2015 Sydney, Memorial Atatürk au Hyde Park. Article du : 28 mars , 2015 Australie : Grecs et Arméniens protestent contre le monument d’Atatürk à Sydney.

19/02/2015 Sydney, Memorial Atatürk au Hyde Park

Le monument a été inauguré le 19 Février dernier, dans le cadre du centenaire de la bataille de Gallipoli. Les Grecs et les Arméniens d’Australie réagissent à l’érection d’un monument en l’honneur de Mustafa Kemal “Atatürk” au Hyde Park de Sydney. Plusieurs diasporas – arménienne, grecque, et organisations pontiques (sud de la mer noire) – ont exprimé leur désaccord avec le monument dans une déclaration écrite conjointe adressée aux fonctionnaires de Sydney et aux agences de presse, selon le rapporteur grec. «Kemal Ataturk, expliquent-ils, s’est rendu responsable de l’assassinat en masse et des marches forcées vers la mort de minorités ethniques vivant en Turquie, ainsi que de citoyens turcs qui s’opposaient à sa dictature au début du 20e siècle.