background preloader

1920 La Haganah

Facebook Twitter

Dès 1920 HAGANAH IRGUN STERN. L'attentat de l'hôtel King David en 1946. Pendant le mandat britannique sur la Palestine, la totalité de l'aile sud du bâtiment devient le centre administratif et militaire du gouvernement britannique. Le 22 juillet 1946, des membres de l'Irgoun, déguisés en Arabes, font sauter la partie de l'hôtel abritant le Secrétariat Britannique, le Commandement Militaire et une branche de la Division d'Investigation Criminelle.

Quatre-vingt-onze personnes sont tuées, la plupart employées du Secrétariat ou de l'hôtel: 28 Britanniques, 41 Arabes, 17 Juifs et 5 non répertoriés. Environ 45 personnes sont plus ou moins grièvement blessées. L'attaque a été coordonnée par Menahem Begin, le chef de l'Irgoun, qui deviendra plus tard premier ministre d'Israël. Les raisons de l'attaque L'attaque contre l'hôtel est l'attaque la plus sanglante contre les Britanniques durant toute la période de leur mandat. Réponse à l'attaque Tous les efforts sont faits pour identifier et arrêter les auteurs de ce crime. Vladimir Jabotinsky fondateur. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vladimir Jabotinsky fondateur

Zeev Vladimir Jabotinsky dans les années 1930. Pour les articles homonymes, voir Zeev. Zeev Vladimir Jabotinsky (Жаботинский, Владимир Евгеньевич, Jabotinsky Vladimir Evgenevich), né en Ukraine le 18 octobre 1880 et mort le , était un leader de l'aile droite du mouvement sioniste et le fondateur de la Légion juive durant la Première Guerre mondiale.

Il crée en 1925 le Parti révisionniste, le principal parti de la droite nationaliste sioniste, qui réclame un État juif sur les deux rives du fleuve Jourdain, intégrant aussi la Transjordanie, l'actuelle Jordanie. En opposition avec la gauche qui domine alors le mouvement sioniste, lui et son parti quittent l'Organisation sioniste mondiale en 1935. Il sera le principal inspirateur politique de l'organisation terroriste clandestine sioniste, l'Irgoun. Jeunesse[modifier | modifier le code] Eliyahou Golomb fondateur & dirigeant. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Eliyahou Golomb fondateur & dirigeant

Eliyahou Golomb, fondateur de la Haganah. Pour les articles homonymes, voir Golomb. Eliyahou Golomb (2 mars 1893 - 11 juin 1945) fut un des dirigeants des forces paramilitaires juives sionistes en Palestine mandataire. Il a fait partie du groupe fondateur de la Haganah en 1920 et en a assuré le contrôle civil jusqu'à sa mort.

Portail d’Israël. 1920 La Haganah milice secrète zionist. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

1920 La Haganah milice secrète zionist

Haganah (הגנה) signifie 'défense' en hébreu. Il s’agit d’une organisation clandestine sioniste créée en 1920, qui se voulait une force de protection pour les Juifs ayant émigré en Palestine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pour les articles homonymes, voir de Haan. Jacob Israël de Haan habillé en Arabe. Photo prise entre 1919 et 1924 en Palestine Jacob Israël de Haan ( - ) est un écrivain et journaliste juif hollandais, assassiné à Jérusalem par l’organisation sioniste Haganah en raison de ses activités politiques antisionistes, et ses contacts avec les dirigeants arabes[1]. Il est vénéré comme un martyr par une petite partie extrêmement antisioniste de la communauté juive Haredi. Biographie[modifier | modifier le code] Sa jeunesse[modifier | modifier le code] De Haan est né aux Pays-Bas à Smilde, un village de la province du nord Drenthe, et a grandi à Zaandam.

De Haan travaille comme professeur, et suit des cours de droit entre 1903 et 1909. En 1907, il se marie avec van Maarseveen, une doctoresse non juive, mais ce mariage semble n'avoir été que platonique ; ils se séparent en 1919 mais n'ont officiellement jamais divorcé. Qu'attendre à cette heure nocturne. Le Mossad mène le jeu Au Maroc, le chef de la DGST est sur le départ.

Son remplaçant potentiel inquiète les alliés. La CIA et le Mossad lui reprochent son nationalisme et son indépendance. Ils décident de s'en débarasser, en le discréditant.Depuis l’indépendance, le Mossad est comme chez lui au Maroc, en utilisant les Juifs marocains, souvent à leur insu, comme auxiliaires. Il aura recours cette fois au Bnaï Brit (Maçonnerie juive internationale) de Paris, pour infiltrer ses agents spéciaux à Casablanca.Sur fond d'actualité brûlante - islamisation rampante, trafics, vrais et faux attentats - le roman décrit les rapports ambigus, et inégalitaires, entre les divers services secrets, dans une société marocaine en proie à toutes sortes de contraditions. Avraham Tehomi.

Haïfa sous le contrôle de la Haganah Vidéo mise en ligne par ATELIERDESARCHIVES ADA sur YOUTUBE le 21 juil. 2015 Description : En avril 1948 les forces juives prennent le contrôle de Haïfa : vues de la ville, troupes de la Haganah contrôlant des palestiniens, réfugiés, prisonniers arabes. – epc