background preloader

Conséquences sur la Démocratie

Facebook Twitter

Dzgooner : Des gens placés par des banques... Libre-échange Etats-Unis / Europe : pourquoi une telle discrétion médiatique ? – Information – France Culture. Libre-échange Etats-Unis / Europe : pourquoi une telle discrétion médiatique ?

Libre-échange Etats-Unis / Europe : pourquoi une telle discrétion médiatique ? – Information – France Culture

– Information – France Culture La presse française est très discrète sur le sujet et ces négociations n’ont donc quasiment suscité aucun débat dans l’opinion publique lors de la semaine écoulée. L’occasion était pourtant belle d’en parler avec la venue de Barack Obama à Bruxelles. L'Europe aux mains du "big business" ? L’Europe est-elle en train de renoncer à sa souveraineté normative ? L’Union aura-t-elle encore, demain, la capacité d’adopter des directives et des règlements plus protecteurs et, donc, de changer de politique ?

Beaucoup se posent la question, à Bruxelles, après la conclusion, le 18 octobre dernier, d’un accord de libre-échange entre l’Union et le Canada, préfiguration de ceux qui sont actuellement en négociation, notamment avec le Japon et les États-Unis. Le menu de cet accord dit de « dernière génération » est bien plus copieux que celui des accords habituels : il porte non seulement sur les droits de douane et les restrictions quantitatives aux échanges, mais aussi sur l’élimination des barrières normatives existant de part et d’autre de l’Atlantique. En effet, pour trancher les litiges d’interprétation de ces textes, il est habituel de faire appel à des arbitres supposés indépendants et non à la justice de l’un des signataires. N.B.: article paru dans l'Hémicycle n° 472. L'Europe aux mains du "big business" ? Quelques réponses à des questions en marge du GMT.

1.

Quelques réponses à des questions en marge du GMT

Etes-vous opposé au libre-échange ? Oui, je suis opposé au libre-échange tel qu’il se conçoit et se pratique aujourd’hui. Du fait des accords de l’OMC, le principe de libre concurrence prime sur tout. Sur la santé, sur les normes sociales, sanitaires, alimentaires, environnementales qui sont considérées comme des obstacles à la concurrence. Il remet en question des avancées sociales comme les services publics dont la finalité est de rendre accessible à tous un certain nombre de droits : santé, éducation, culture, logement,… J’y suis opposé car aujourd’hui ce qui domine, c’est le dumping social, fiscal et écologique.

Je suis favorable à l’échange, mais un échange équitable, donc encadré, soumis au respect de valeurs qui sont à mes yeux plus importantes que la concurrence et qu’on retrouve dans les articles 22 à 27 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. 2. 3. Accords de libre échange et OGM : quand Monsanto dicte sa loi. Alors que viennent de s'ouvrir début juillet les négociations entre les Etats-Unis et l'Union européenne pour établir un "grand marché transatlantique" à travers l'accord de libre échange du Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP ou TAFTA), les américains bouclent au même moment un accord similaire avec leurs voisins du Pacifique.

Accords de libre échange et OGM : quand Monsanto dicte sa loi

Négociés dans l'ombre, façonnés par les multinationales américaines, imposant de nouveaux droits supranationaux aux entreprises, ces accords sont précurseurs de ce qui attend les européens... Article issu d'une traduction d'un article de Nation of Change paru le 24 juin 2013 sous la plume de Barbara Chicherio, membre du Parti Vert américain Quelque chose se profile dans l'ombre qui pourrait réduire nos droits fondamentaux et contaminer notre alimentation à jamais.

Monsanto en embuscade. Le Grand Marché transatlantique. En 2013, l’UE et les Etats-Unis ont entamé des négociations en vue de conclure un accord de partenariat transatlantique sur le commerce et l’investissement.

Le Grand Marché transatlantique

#STOPTAFTA  : Le grand marche transatlantique ne se fera pas. Stop au "Grand marché transatlantique" Ambition et stratégie Le projet de GMT est particulièrement important du fait de la puissance économique et politique des parties.

Stop au "Grand marché transatlantique"

Les USA et l’UE représentent la moitié du PIB PIB Le Produit intérieur brut est un agrégat économique qui mesure la production totale sur un territoire donné, estimée par la somme des valeurs ajoutées. Cette mesure est notoirement incomplète ; elle ne tient pas compte, par exemple, de toutes les activités qui ne font pas l’objet d’un échange marchand. . Jacques Berthelot, le 27/08/2013.

Jacques Berthelot analyse le projet de Traité de libre-échange transatlantique.

Jacques Berthelot, le 27/08/2013

Selon lui, il pourrait entraîner l’effondrement de la Politique agricole commune "La folie furieuse de vouloir intégrer l’agriculture dans un accord de libre-échange transatlantique UE/USA", tel est le titre d’une note rédigée en juin par Jacques Berthelot, économiste, ancien maître de conférences à l’Ecole nationale supérieure agronomique de Toulouse. Une note rédigée dans le cadre de l’association Solidarité (www.solidarite.asso.fr).

Lorsqu’on voit les différences de structures entre les exploitations agricoles européennes (12 ha en moyenne) et états-uniennes (169 hectares en moyenne), on imagine les conséquences du rapprochement des deux modèles. Une déclaration transatlantique des droits des multinationales. (Version PDF disponible ici)

Une déclaration transatlantique des droits des multinationales