background preloader

Conférence : Curation, l'avenir du web?

Facebook Twitter

Nouvelle tarte à la crème du web? Le web organisé par les utilisateurs. Lundi 7 février 2011 se tenait la première conférence sur la curation en ouverture de la Social Media Week à Paris, avec en trame de fond la question de l’avenir du web.

Le web organisé par les utilisateurs

Sommes-nous face à une nouvelle étape de l’évolution d’internet, une nouvelle ère ? Pour répondre à cette question la conférence était organisée en 3 temps : une présentation de Dominique Cardon, sociologue, chercheur au Centre d’Etudes des mouvements sociaux de l’EHESS et au Laboratoire des usages d’Orange Labs ; un panel sur les médias et les journalistes ; un second panel sur la question « Qui est curator » ? Patrice Lamothe de la société Pearltrees, plateforme de curation introduit le sujet en indiquant l’enjeu actuel : les usages sont encore jeunes, et cette conférence doit nous aider à définir un concept à la fois technologique et social. Quand les internautes organisent le web.

La curation pour guérir de l’infobésité et gérer sa réputation.

Quand les internautes organisent le web

Interview de Patrice Lamothe, Pearltrees, au LeWeb pour « Les visages de la réussite » Curation – BuzzWord 2011 – est (ma définition) un trèfle à trois coeurs : veille, documentation et communication/marketing. C’est l’art de se positionner comme une valeur ajoutée dans une expertise en partageant une veille qualitative dûment épurée sur la base d’un centre d’intérêt (passion) clairement identifié. Pour une marque c’est un moyen d’être identifiée comme pro-active et acteur de référence en partageant des sources pertinentes orchestrées.

Aujourd’hui, elle bénéficie de nouvelles techniques pour valoriser et promouvoir sa valeur … et donc, d’usages. Et si on organisait le web? Profession: Curator du Net. Nous connaissons bien le blogging, soit la création de contenu relativement long, plus ou moins basé sur du contenu glané ailleurs et personnalisé.

Profession: Curator du Net

Nous connaissons aussi le microblogging à la Twitter, dont l’utilité principale est d’être un système de veille concis et facile à suivre.

D'où vient la curation?

Curation? Qu'est-ceque c'est? Tous curateurs? Est-ce nouveau? A quoi ça sert? Quel mot en français? C'était chouette!!! Moi j'aime pas la curation!!! Je suis allé cet après midi à la conférence sur la curation organisée dans une annexe du conseil régional, dans le cadre de la "social média week".

Moi j'aime pas la curation!!!

J'y suis entré dubitatif sur le concept, j'en suis sorti pas convaincu du tout. Je n'ai certes assisté qu'à la première table ronde, mes obligations familiales m'amenant à partir prématurément. De ce que j'ai capté, la curation, c'est une sorte de tri et d'organisation des contenus. Même si j'ai beaucoup d'amitié pour les organisateurs, ce concept de curation m'apparait comme un emballage nouveau d'une vieille fumisterie, aussi vieille que le web, celle de la démocratisation. Avec internet, on devient tous des génies, tous producteurs.

Ce mirage est en fait le coeur même de la publicité : "venez tous faire partie de cette petite élite restreinte". La douleur du curateur. Paper.Li a fait le buzz, Qwiki vient doucement par invitation.

La douleur du curateur

Pearltrees est un must des geek. Le leader et l'inventeur est sans doute scoop-it. Des plateformes et services différents qui partagent un même principe : composer une ligné éditoriale à partir de contenus produits ailleurs : vidéos, post, images, documents que les producteurs éditent sur de multiples plateformes et qu'on associe dans un même espace. Une sorte de Djing textuel : mixer des textes et des documents qu'on a pas écrit, pas photographier, pas dessiner, pas mis en scène, pour composer un journal neuf, une édition originale, un collage. Incidemment ces outils créent un rôle nouveau dans les métiers du marketing digital : Le curateur. C'est bien de drame de l'information. Mais pas de Dj sans technologies, sans table de mixage, sans automate qui ajuste les rythmes et les clés, permettant d'assembler ce qui ne partage rien, et donne l'illusion d'un tout, d'une création.

Synthèse. La Social Media Week parisienne débutait hier avec une conférence organisée par Pearltrees, Scoopit, ReadwritewebFr et la Région Ile de France et consacrée à la curation.

Synthèse

L’enjeu : la curation est-elle l’avenir du web ? Un terme encore à définir Le phénomène de curation serait tellement nouveau qu’il n’aurait pas encore de définition bien établie, sans parler d’une tentative de traduction en français. Le nombre de définitions proposées durant la conférence témoigne de cette difficulté et du flou qui règne encore autour de la fonction : dépollueur, filtreur, metteur en scène de l’information, webéclaireur, éditeur, passeur du web, guérisseur… Le web serait-il malade ?

En anglais, le terme de « curator » fait référence aux conservateurs de musée, rappelle Patrice Lamothe de Pearltrees. Tous curateurs ? Si le terme est récent, le phénomène est ancien. Un nouveau moyen de collecter de l’information en ligne.