background preloader

Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique GROUPE C

Facebook Twitter

Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique. Note sur les sources formelles. Internet addiction symptoms, disordered eating, and body image avoidance. r08 046 syn. Psychological tips for resisting the Internet's grip. “22 of the Cutest Baby Animals,” the headline said.

Psychological tips for resisting the Internet's grip

“You won’t believe number 11!” Despite an impending deadline – not to mention my skepticism (how cute could they possibly be?) – I clicked on the story. I’m only human, after all. Yet this failure in self-regulation cost me at least half an hour of good work time – as have other clickbait headlines, bizarre images on my Twitter feed or arguments on Facebook.

The insidious, distracting suck of the Internet has become seemingly inescapable. Meanwhile, the developers of websites and phone apps all exploit human behavioral tendencies, designing their products and sites in ways that attract our gaze – and retain it. Developers have staked their futures on methods to cultivate habits in users, in order to win as much of that attention as possible. Given the Internet’s omnipresence and its various trappings, is it even possible to rein in our growing Internet consumption, which often comes at the expense of work, family or relationships? Digital addict. Digital addict is used to refer to a person who compulsively uses technology, which would manifest as another form of addiction if that technology was not as easily accessible to them.[1] Colloquially, it can be used to describe a person whose interaction with technology is verging on excessive, threatening to absorb their attention above all else and consequently having a negative impact on the well-being of the user.

Digital addict

Used as a conversational phrase, digital addict describes an increasingly common dependence on devices in the digital age. Blain. Beaude Digital Addictions. Addiction à Internet. Addiction aux jeux vidéo. Note sur les sources informelles. Accro au numérique ? Les nouvelles addictions... - La gazette de Danièle : "Des idées et des Arts...".

Nous en avons tous un usage régulier, à partir de quel moment pouvons-être considérés comme addicts aux nouvelles technologies ?

Accro au numérique ? Les nouvelles addictions... - La gazette de Danièle : "Des idées et des Arts..."

Comment cette addiction se traduit-elle au quotidien ? Michael Stora : Cela ne se traduit pas tant en terme d’heures passées sur les nouvelles technologies qu’en termes de rupture des liens sociaux réels. L’addiction se manifeste par un décrochage de la vie sociale : refus de participer à des repas de famille, moins de sorties en couple, abandon de ses responsabilités de parent... Pour les enfants cela commence par l’absence de présence au repas du soir et cela peut aller jusqu’à la déscolarisation.

Les nouvelles technologies mettent la vie sociale au second plan petit à petit. Il faut faire le distinguo entre les moments excessifs et l’addiction. Dan Véléa : La « e-dépendance » et le concept de cyberdépendance sont apparus vers le milieu des années 1990. Les premiers écrits sont nord-américains, Ivan Goldberg, suivi en 1996 par mes écrits français. Michael Stora : Addictions. Dépendance à une substance Le terme « addiction » n’est pas encore répertorié dans les classifications psychiatriques.

Addictions

Nous distinguons alors l’usage, l’usage nocif ou abus de substance, et la dépendance. 1) Le simple usage n’est pas associé à une pathologie particulière 2) L’usage nocif est plus difficile à identifier 3) Enfin, la notion de dépendance apparait dans le DSM-IV (Diagnostic and Statistical Manual – Revision 4 – 1994), et le CIM-10 (Classification Internationale des Maladies), les 2 manuels de références. Je vous propose ici un bref rappel des définitions, communément admises, de la dépendance. Pour de plus amples renseignements, je vous conseille ce document regroupant les diverses classifications et les points de vue des spécialistes de la question.

Smartphones: vers un risque d'addiction numérique. Aujourd’hui, l’addiction aux Smartphones est au centre des débats notamment en Asie, comme à Singapour par exemple où on recense 5.4 millions d’utilisateurs de Smartphones pour 5.3 millions d’habitants.

Smartphones: vers un risque d'addiction numérique

Pour les psychiatres, pour le moment, la dépendance aux Smartphones n’est pas considérée comme une maladie mentale. Cependant, outre le fait que les usagers soient exposés aux ondes, une autre problématique réside, la dépendance, notamment chez les jeunes, qui sont de plus en plus accros à leurs Smartphones. Selon le DSM-5 (Manuel Diagnostique et Statistique des troubles mentaux), l’addiction aux terminaux capable de se connecter sur internet n’a pas encore été mentionnée du fait que des recherches n’ont pas encore été effectuées sur le sujet.

Articles. Feedly. Note sur les thèmes tiers. IED Recherches Les comportements addictifs liés à l’usage du num. Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique. Comportement additifs lié à l’usage du numérique.


  1. boccaccio_groupec_psy Mar 5 2016
    Bien sur! Bienvenue à tous et toutes et désolée pour le temps de réponse, je ne me suis pas connectée depuis quelques jours!
  2. colas_groupec_psy Mar 4 2016
    Bonjour, j'ai parcouru votre collection et je trouve certaines de vos ressources pertinents . Puis je me joindre à votre équipe ? Merci Cordialement, Elodie
  3. doumbia_groupec_psy Mar 2 2016
    Bonjour, simplement pour dire que cette collection est très intéressante c'est pourquoi je souhaite faire équipe avec vous. Merci de la proposition. Cordialement Kamissa D