background preloader

France 2012

Facebook Twitter

ECODURABLE.fr. Le mal d'Épinal devant la justice. "Épinal, c'est comme un fil que l'on tire.

Le mal d'Épinal devant la justice

Au début, on nous parlait de 23 victimes, puis 300, puis 600, puis 4 500... Aujourd'hui, c'est plus d'un demi-millier", tempête l'avocat Gérard Welzer qui assiste la grande partie des quelque 200 parties civiles attendues au procès des "irradiés d'Épinal". Six ans après les premières plaintes, en 2006, le tribunal correctionnel de Paris va tenter de comprendre les ressorts du plus grave accident de radiothérapie jamais recensé en France. Les anguilles de l'Ariège, pleines de PCB, interdites à la consommation. Quarante tonnes de déchets PCB sur le "MSC-Flaminia" Les plantes mutées arrivent en force - Nouveaux OGM ? Cinq manifestants anti-ligne très haute tension relâchés. Cinq opposants au projets de ligne à très haute tension (THT) Cotentin-Maine, dont un maire, ont été relâchés mercredi soir après une dizaine d’heures de garde à vue pour opposition à ce chantier d’utilité publique au Chefresne, dans la Manche.

Cinq manifestants anti-ligne très haute tension relâchés

«La garde à vue a été levée hier en milieu de soirée. L’enquête se poursuit», a précisé Renaud Gaudeul, le procureur de la République de Coutances (Manche), qui avait évoqué mercredi six gardes à vue. Les arrestations ont eu lieu alors qu’une bonne trentaine de militants tentaient mercredi matin d’empêcher des camions d’accéder au chantier de construction d’un pylône de la future THT, au Chefresne, selon les gendarmes. Ils ont été délogés au bout de deux heures, selon le parquet. L'Etat devra indemniser un agriculteur exposé à des substances toxiques. L'Etat a été condamné par une juridiction d'Epinal à indemniser un agriculteur ayant développé un cancer à cause des substances toxiques contenues dans des pesticides et herbicides.

L'Etat devra indemniser un agriculteur exposé à des substances toxiques

"Ce qui constitue une première judiciaire en France", selon l'avocat du plaignant. Dominique Marchal, céréalier en Meurthe-et-Moselle, a développé un syndrome myéloprolifératif en 2002, reconnu comme maladie professionnelle en 2006 par le tribunal des affaires de sécurité sociale d'Epinal. Erika. En direct : l'annulation possible du procès provoque la stupéfaction - Bretagne. «Erika» : la justice veut passer l’éponge. Le procès de l’une des plus importantes catastrophes écologiques qu’ait connu la France va-t-il définitivement sombrer, poussé au naufrage par l’Etat lui-même ?

«Erika» : la justice veut passer l’éponge

Le 24 mai, la Cour de cassation, la plus haute juridiction française, doit se prononcer dans le dossier de l’Erika, le pétrolier affrété par Total et dont le naufrage, en décembre 1999, avait provoqué l’une des pires marées noires ayant souillé le littoral français. L’avis de l’avocat général et le rapport préparatoire au débat contradictoire devant la cour, que Libération s’est procurés, aboutissent aux mêmes conclusions stupéfiantes : la cassation totale, sans renvoi, de l’arrêt attaqué, c’est-à-dire l’annulation pure et simple du procès en appel qui avait vu la condamnation pénale de Total.

Retour de l'épandage aérien des pesticides. Pesticides à volonté. Le 20 mars prochain, une douzaine d'ONG lanceront en France et en Europe la Semaine sans pesticides.

Pesticides à volonté

L'occasion de mettre en évidence les dérives réglementaires du gouvernement français. Ainsi, à la faveur d'une discrète directive du ministère de la Santé, désormais l'eau du robinet peut contenir des doses de pesticides en quantité cinq fois supérieures. Le 22 février dernier, l’association Générations Futures a révélé l’existence d’une directive du ministère de la Santé, discrètement entrée en vigueur il y a plus d’un an, et qui revoit à la hausse les concentrations autorisées de pesticides dans l’eau potable. Avec cette modification passée sous silence, la France tolère ces polluants en quantité cinq fois supérieures.

1672746_5_aa7a_ill-1672746-e834-eau_b585ca28f4c586065e19d7ee611ee233.jpg (Image JPEG, 540x595 pixels) Port de Bayonne : les maires opposés aux transferts de nitrate. Leucémies autour des centrales nucléaires : Corinne Lepage demande au ministre de la Santé de mettre en place un suivi épidémiologique. L’incidence des leucémies en augmentation d’un facteur 1,9 pour les enfants de moins de 15 ans dans un rayon de 5 km autour des centrales nucléaires.

Leucémies autour des centrales nucléaires : Corinne Lepage demande au ministre de la Santé de mettre en place un suivi épidémiologique.

L’étude « Childhood leukemia around French nuclear power plants – the Geocap study, 2002-2007 » publiée par l’équipe du CESP (INSERM) coordonnée parJacqueline Clavel de l’Inserm (avec Claire Sermage-Faure, Dominique Laurier, Stéphanie Goujon-Bellec, Michel Chartier, Aurélie Guyot-Goubin, Jérémie Rudant, DenisHémon,) met en lumière une augmentation de facteur 1,9 de leucémies chez les enfants demoins de 15 ans dans les 5 km autour des centrales nucléaires. Cette étude a été publiée dans l’International Journal of Cancer qui est une grande revue à relecture. Elle aboutit aux mêmes conclusions que celles auxquelles avait abouti en 1996 l’étude de Jean François Viel qui m’avait conduite comme ministre à diligenter une étude épidémiologique autour de La Hague. Mais aucune conséquence n’en a été tirée.

Ondes de Varades : le juge donne raison à l’Etat - justice/environnement. Archive Le maire de Varades était convoqué en référé cet après-midi devant le tribunal administratif par le préfet.

Ondes de Varades : le juge donne raison à l’Etat - justice/environnement

Fabienen Béranger Publié le 04/01/2012 | 18:59 © France 3 video title Varades : décision suspendue par le tribunal L'Etat lui demandait au maire de la commune d'annuler la délibération du Conseil Municipal concernant le seuil d'exposition du public aux ondes.