L'euthanasie en 2011

Facebook Twitter

JL Romero - euthanasie at Place du Trocadéro by TristanMaupoil. Soins palliatifs : une dynamique autour de la Journée Mondiale du 11 octobre 2011 - Manifestations et colloques de l’année 2011 - Les manifestations et les colloques - Presse Santé - Actualité/Presse - Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé (Sec. Ces soins actifs sont délivrés par une équipe multidisciplinaire, dans une approche globale de la personne atteinte d’une maladie grave, évolutive ou terminale. Ils ont pour but de préserver la meilleure qualité de vie possible jusqu’à la mort : ils doivent notamment permettre de soulager la douleur, d’apaiser la souffrance psychique, de sauvegarder la dignité de la personne malade et de soutenir son entourage.

Programme national de développement des soins palliatifs 2008-2012 Le ministère chargé de la santé assure la mise en œuvre du programme national de développement des soins palliatifs 2008-2012. Outre la structuration d’une offre spécialisée (unités de soins palliatifs, lits identifiés de soins palliatifs), l’enjeu du programme national est de permettre la diffusion et l’appropriation de la démarche palliative partout où elle est nécessaire, que ce soit dans les unités hospitalières non spécialisées, dans les établissements médico-sociaux ou au domicile des patients. Le Figaro - Santé : Les personnes âgées seraient contre l'euthanasie. «Nous ne nous sentons ni vieux ni malades», «nous voulons vivre encore le mieux et le plus longtemps possible», «nous ne voulons vraiment pas aller en maison de retraite», «notre qualité actuelle de vie nous convient, merci de tout faire pour nous aider à la conserver ainsi», «nous avons confiance dans la médecine pour cela», «nous voulons qu'elle ne baisse pas les bras trop tôt et qu'elle continue de nous traiter au maximum de ses possibilités»… L'enquête sur les vœux en fin de vie des personnes âgées, réalisée par le Centre d'éthique clinique de l'hôpital Cochin, dirigée par le Dr Véronique Fournier, rendue publique mardi et réalisée à partir de 200 entretiens, bat en brèche tous les poncifs sur l'euthanasie (selon lesquels 70% des Français y seraient favorables) et remet en question le ton miséricordieux sur lequel ce sujet est habituellement abordé.

Le Figaro - Santé : Les personnes âgées seraient contre l'euthanasie

«Les personnes âgées ne veulent pas d'euthanasie, résume le Dr Véronique Fournier. Euthanasie : reportage à l'hôpital de Rouen. Euthanasie : j'ai changé d'avis. L'urgentiste Bonnemaison en ce moment, Chantal Sébire et Rémy Salvat en 2008, Laurence Tramois en 2007 ou Christine Malèvre en 2005… Jusqu'à il y a quelques mois, j'étais pour la légalisation très encadrée et sous conditions (au pluriel) de l'euthanasie en France.

Euthanasie : j'ai changé d'avis

Depuis l'année dernière et une rencontre avec Nora Berra, alors nouvelle secrétaire d'État chargée de la Santé (après avoir été un temps secrétaire d'État chargée des Aînés), ma position a évolué. Estimant que les principes de liberté et de responsabilité individuelles devaient primer sur le carcan que la société sait souvent imposer aux uns et aux autres, mon côté libéral offrait son soutien aux défenseurs du libre arbitre. Face à cette situation, il m’apparaît maintenant troublant de n’apporter que l’euthanasie comme saine solution. C’est plutôt un aveu d’échec troublant.

Alliance pour les Droits de la Vie : Euthanasie : mortelle précipitation. Euthanasie à Bayonne: où en est l'enquête. Ce qu'on reproche au médecin Le Dr Nicolas B., 50 ans, est soupçonné d'euthanasie active sur au moins quatre patients âgés du service des urgences de l'hôpital de Bayonne.

Euthanasie à Bayonne: où en est l'enquête

Les décès suspects concernent des personnes âgées ayant été admises aux urgences tout en état classées "en fin de vie". C'est la mort le 3 août dernier d'une patiente de 92 ans, arrivée à l'hôpital dans le coma, qui éveille les soupçons. Le 9 août, la direction de l'établissement est alertée par des agents soigants et aides-soignants des pratiques présumées du médecin.

49% des Français favorables à l'euthanasie active. Les Français sont de plus en plus nombreux à être favorables à l'euthanasie.

49% des Français favorables à l'euthanasie active

Près d'un Français sur deux (49%) estime que la loi devrait autoriser les médecins à mettre un terme à la vie de personnes atteintes de maladies incurables alors que 45% y sont favorables "dans certains cas seulement", indique un sondage Ifop sans préciser quels sont ces cas. France : La lettre posthume d'une mère pour son fils handicapé. Dans un courrier envoyé à Nicolas Sarkozy après sa mort, Michèle de Somer demande au chef de l'Etat de s'occuper de son fils tétraplégique.

France : La lettre posthume d'une mère pour son fils handicapé

Il sera accueilli dans un établissement spécialisé. «Monsieur le Président, je vous en supplie, prenez soin d'Eddy comme si c'était votre fils». C'est le cri du cœur poignant d'une mère de 57 ans adressé à Nicolas Sarkzoy, après sa mort vendredi dernier. Le Figaro Magazine : Les amis de l'euthanasie. La mort est naturelle, mais le regard que l'homme porte sur elle est culturel.

Le Figaro Magazine : Les amis de l'euthanasie

Proposition de loi relative à l'euthanasie volontaire. Document "pastillé" au format PDF (109 Koctets) relative à l'euthanasie volontaire, Par MM.

proposition de loi relative à l'euthanasie volontaire

Guy FISCHER, François AUTAIN, Mmes Annie DAVID, Odette TERRADE, Marie-Agnès LABARRE, MM. Bernard VERA, Michel BILLOUT, Jack RALITE, Ivan RENAR, Gérard LE CAM, Mmes Mireille SCHURCH, Brigitte GONTHIER-MAURIN, Isabelle PASQUET, Marie-France BEAUFILS, M. Robert HUE, Mme Josiane MATHON-POINAT et M. Sénateurs. Proposition de loi relative à l'aide active à mourir. Document "pastillé" au format PDF (90 Koctets) relative à l'aide active à mourir, Par M. Jean-Pierre GODEFROY, Mmes Patricia SCHILLINGER, Raymonde LE TEXIER, Annie JARRAUD-VERGNOLLE, MM. Serge ANDREONI, Jean-Etienne ANTOINETTE, Mme Marie-Christine BLANDIN, M. Yannick BODIN, Mme Nicole BONNEFOY, M. Proposition de loi relative à l'aide active à mourir.

Disponible au format Acrobat (144 Koctets) Aide active à mourir dans le respect des consciences et des volontés Alain FOUCHÉ,

proposition de loi relative à l'aide active à mourir

Ppl09-659.pdf (Objet application/pdf) Proposition de loi relative à l'euthanasie volontaire. Liste par ordre d'articles. Public Sénat. Fin de vie : plaidoyer pour un dialogue serein et un débat responsable. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par François Fillon, premier ministre Je n'ai jamais été confronté personnellement à l'épreuve terrible de devoir accompagner la fin de vie d'un être aimé, réduit à une souffrance insupportable et dont le diagnostic médical est sans appel.

Fin de vie : plaidoyer pour un dialogue serein et un débat responsable

Je me souviens avoir été bouleversé par le témoignage douloureux de Marie Humbert. Je mesure les arguments de ceux qui, ayant traversé cette épreuve, s'interrogent sur la nécessité d'écourter la vie. Fillon et Bertrand contre la légalisation de l'euthanasie. «La question est de savoir si la société est en mesure de légiférer pour s'accorder le droit de donner la mort.

Fillon et Bertrand contre la légalisation de l'euthanasie

J'estime que cette limite ne doit pas être franchie!» Le gouvernement opposé à la légalisation de l'euthanasie, actualité Santé : Le Point. Le gouvernement français s'opposera à la proposition de loi légalisant l'euthanasie adoptée la semaine dernière par la commission des Affaires sociales du Sénat, a annoncé lundi Xavier Bertrand. Le ministre de la Santé s'exprimait sur un texte qui doit être examiné par la chambre haute en séance plénière mardi. "Je ne suis pas favorable à ce texte, je serai moi-même au Sénat demain soir pour défendre la position du gouvernement", a déclaré Xavier Bertrand sur BFM TV et RMC. Les Français pas si favorables à l’euthanasie - Société. Selon un sondage Opinion Way* réalisé du 10 au 11 janvier 2011 et que La Vie s’est procuré, 60% des Français privilégient le développement des soins palliatifs par rapport à la légalisation de l’euthanasie, les personnes âgées se montrant les plus hostiles (73%) à cette dernière solution.

Par ailleurs, une large majorité s’inquiète des risques de dérives, notamment le fait qu’on puisse, en société, décider légalement de la mort d’une personne (63%), et la possibilité que des malades non consentant soient euthanasiés (57%). Ou encore que des malades vulnérables puissent subir des pressions pour accepter une euthanasie (56%). Jusqu’à présent, les enquêtes d’opinion s’étaient limitées à interroger un panel sur la seule euthanasie "en cas de douleur insupportable". Avec des résultats qui relevaient le plus souvent du plébiscite. Le dernier sondage, réalisé en octobre 2010, donnait ainsi 94% des personnes interrogées en faveur de l’euthanasie. Des résultats qui, pour le Dr. Par sondages interposés, les Français plébiscitent les soins palliatifs et… l’euthanasie ! - Société - Santé.

La bataille sur l'euthanasie fait rage autour d'un texte du Sénat. PARIS - La proposition de loi gauche-droite visant à légaliser l'euthanasie, qui doit être examinée mardi soir au Sénat, a déclenché une bataille acharnée entre ses partisans et ses adversaires, le groupe UMP montant au créneau pour la vider de sa substance, dans la foulée de la prise de position de François Fillon. Coup de théâtre mardi matin : la commission des Affaires sociales, a fait volte-face, donnant un avis favorable à des amendements de suppression présentés par deux sénateurs UMP et RDSE (à majorité Radicaux de gauche). Les sénateurs UMP s'étaient massivement mobilisés et ont mis en minorité la présidente centriste de la Commission, Muguette Dini (Union centriste) et le rapporteur PS du texte, Jean-Pierre Godefroy. Sept amendements de suppression des sept articles de la proposition de loi ont été approuvés par la commission. Euthanasie : le débat vu du web - Sénat sur LePost.fr.

Web. Euthanasie : l’orchestration. Projet de proposition de loi l'ADMD. Article L.1110-2 La personne malade a droit au respect de sa liberté et de sa dignité. Elle peut bénéficier, dans les conditions prévues au présent code, d'une aide active à mourir. L'Assistance médicalisée pour mourir : l'Ordre réagit. Le Sénat s’apprête à examiner une proposition de loi relative à l’assistance médicalisée pour mourir. Cette proposition de loi vise à autoriser un droit à une injection létale ou un suicide assisté pour toute personne majeure, en phase avancée ou terminale d’une affection grave ou incurable lui infligeant une souffrance physique ou psychique qui ne peut être apaisée ou qu’elle juge insupportable. Instituer ce droit : c’est exposer les personnes les plus vulnérables, malades ou handicapées, à des dérives incontrôlables au moment où la société s’interroge sur le financement de la dépendance ;c’est compromettre la confiance des malades dans les soignants qui n’ont pas vocation à donner la mort ;c’est exercer à l’encontre des médecins une pression d’une extrême violence que de leur demander ou leur imposer de faire un geste létal contraire à leur éthique sans respecter leur conscience.

Version imprimable. Les Français sont-ils vraiment pour l’euthanasie ? Paris, le mardi 18 janvier 2011 – Plusieurs villes de France ont vu défiler ces derniers jours des poignées de manifestants réaffirmant leur opposition à une légalisation de l’euthanasie dans notre pays. Choisissant parfois de s’allonger pendant de longues minutes dans de pseudos linceuls pour illustrer leurs propos, ces anti-euthanasie ne représenteraient, si l’on en croit les nombreuses enquêtes menées sur le sujet, qu’une partie très restreinte de l’opinion. Euthanasie: 94% des Français favorables à une loi l'autorisant. Euthanasie: L'ADMD veut ouvrir un débat - France : 45 ans après la Shoah, les excuses publiques de la SNCF. Les chrétiens se mobilisent contre le projet de loi de légalisation de l'euthanasie. Toutes les vies valent d'êtres vécues.

Manifeste contre le suicide assisté et pause sur le blog. Alors que ce blog va entrer en sommeil pendant quelques semaines en raison d’une indisponibilité à l’alimenter, je signale à votre attention le manifeste publié par le collectif Plus belle digne la vie, qui a pour objet de rappeler que "tout dispositif législatif visant à reconnaître un droit à une injection létale et/ou à un suicide assisté constituerait un contresens grave faisant courir des risques aux plus vulnérables et aux plus démunis d’entre nous". Ce manifeste est publié alors que va être examiné au Sénat le 25 janvier prochain une proposition de loi visant à instaurer une aide active à mourir, qui n’est autre qu’une reconnaissance du droit au suicide assisté. La commission des affaires sociales du Sénat a d’ailleurs voté cette proposition de loi aujourd’hui.

Revue de Blog : Le 25 janvier à l’honneur. Cette semaine, c’est une date qui peut retenir notre attention : le 25 janvier. Euthanazie : vers une liquidation des personnes non-productives. (Où quand les « intérêts » ne sont pas ceux des patients…) Le site www.fautpaspousser.com révèle dans un article les dérives déjà en vogue à l’étranger, dans les pays qui ont adopté cette « loi » méprisant les petites gens malades, les vieux de nos hôpitaux et les jeunes en mal de vivre. Ainsi, , le nombre officiel d’euthanasies a augmenté de 250% en cinq ans (235 à 822 morts, dont 25 enfants alors que cette pratique est interdite pour les mineurs).

Les « kits euthanasie » d’aide à se trucider vendus en pharmacie ne font l’objet d’aucun contrôle et plusieurs cas d’euthanasie de patients souffrants de dépression ont été dénoncés : il s’agit bien là d’aide officielle au suicide, sans raisons médicales, dans l’anarchie sociale – pour ne pas dire le chaos moral – le plus total. , un rapport de députés français évaluant la loi sur la fin de vie a révélé que 20% des euthanasie, pourtant autorisées, n’étaient pas déclarées. Euthanasie : la dignité n’a pas besoin de rendez-vous. Car tu es un homme, mon frère. C'est l'Homme qu'on assassine. Janvier, le mois de l’euthanasie. Contre l'euthanasie : le point de vue d'une psychanalyste. 14 bonnes raisons de dire non à l’euthanasie. L’euthanasie n’est pas une liberté. Le temps d'y penser » Billets d'actualité » Euthanasie : « Il y a trop de cas particuliers pour lesquels une réponse uniforme ne peut être donnée ! »

Euthanasie : une proposition de loi révélatrice. Le débat sur l’euthanasie.